Hémisph'Erik, pour une entraide mutuelle

Publié par jfl-seronet 630 lectures
Notez l'article : 
0
 
A +
A -
 
Créée en 1993, l'association Hémisph'Erik se bat "pour le droit à la différence". Ce groupe d'entraide mutuelle a ouvert à Vanves (Hauts de Seine) un lieu convivial où les personnes touchées par le VIH et celles qui sont en souffrance psychologique ou psychique peuvent se retrouver. Patrick Gaildry, président de l'association, présente Hémisph'Erik.
H__mispherik1.jpg

"C'est mon jeune frère, lui-même malade du sida, qui a créé l'association en 1993. Cet engagement est venu en allant aux consultations du professeur Rozenbaum qui le suivait à cette époque. Il y rencontrait des personnes qui étaient seules, qui avaient été rejetées par leurs familles parce qu'elles étaient séropositives. Et puis, à cette époque, beaucoup de personnes n'avaient pas de soutien surtout lorsqu'elles étaient en fin de vie. Hémisph'Erik, a été créée dans ce contexte, pour épauler, soutenir, aller rendre visite aux personnes qui étaient malades y compris à leur domicile quand elles le souhaitaient. Mon frère est décédé en 1994 et j'ai décidé, avec d'autres bénévoles, de poursuivre ce qu'il avait créé. L'association a poursuivi son travail. Elle a un peu vivoté à une époque puis, après une rencontre avec la Fnapsy (la Fédération nationale des associations des patients et anciens patients en psychiatrie). Il a été décidé de transformer l'association en groupe d'entraide mutuelle", explique Patrick Gaildry. Cette affiliation oblige à respecter un cahier des charges qui garantit une qualité d'accueil et de soutien. Aujourd'hui, l'association est ouverte à toutes les personnes touchées par le VIH et celles qui sont en souffrance psychologique ou psychique. "Hémisph'Erik n'entend pas être un ghetto,  indique Patrick Gaildry. Elle privilégie l'accueil, la détente, le loisir, les échanges entre les membres de l'association. L'association n'a pas d'activité militante ou politique, sa priorité est d'être un lieu d'écoute et d'échanges où chaque participant participe ou organise ses activités en fonction de ses envies et de ses compétences. En fait, Hémisph'Erik est un lieu de détente pour se ressourcer, sortir de l'isolement, se faire des amis, etc."


Pour le moment, l'association, dont le local est situé juste derrière la gare de Vanves,  accueille du mardi au samedi de 13 h à 19 h et le dimanche (selon le programme). Les activités sont variées. Elles vont des jeux aux sorties culturelles. "Il s'agit d'abord de poser un cadre, explique Valérie, une des animatrices du lieu. C'est-à-dire créer un espace où les personnes auront plaisir à venir, à faire des activités, à en proposer. Un espace où il pourra se dire beaucoup de choses. Nous proposons d'ores et déjà un programme de base, mais qui évoluera constamment selon les demandes des personnes qui viendront à Hémisph'Erik."
Hémisph'Erik. 34, rue rené Coche. 92170 Vanves. Tél. : 09 53 49 91 60

Site internet : http://www.hemispherik.com

Pays : 

Commentaires

Portrait de rudy84

Je suis heureux que des initiatives visant à sortir de l"isolement des personnes concernées par le VIH s'organisent partout. Quand on retrouve de l'espoir, de la solidarité pour rétablir du lien, c est vraiment réconfortant. Je souhaite bon succès à l'association et j'encourage ceux qui en ont besoin d'oser accepter l'aide proposée dans un cadre approprié.
Portrait de nikita

Ne pas oublier les gays. Avez-vous vu le film Harvey Milk. J'ai fortement l'impression que c'est encore fortement d'actualité. Nikita / Odile
Portrait de sonia

Convivialité Accueil Soutien, bonne chance à l'association Hemisph'Erik, en hommage à son créateur. Cette association agit en partenariat donc, est elle presente dans les commissions COREVIH?
Portrait de miko

Vu les objectifs que fixe Hemisph'Erik je pense que ca sera un cadre idéal mais je me quels sont ses champs d'action?

Deupis le Tchad