Paris 2014 : Thierry Schaffauser fait ses propositions

Politique Publié par jfl-seronet 3747 lectures
Notez l'article : 
3
 
A -
A +

Militant des droits des LGBT, militant écologiste, militant des droits des travailleurs et travailleuses du sexe, Thierry Schaffauser a lancé une campagne pour être la tête de liste écologiste à Paris lors des municipales de 2014. Fin avril, il a publié ses propositions sur treize domaines. Seronet vous ne présente quelques unes.

On l’imagine vivant dans un cadre urbain, une grande ville comme Londres où il a vécu et travaillé, ou Paris où il se porte aujourd’hui candidat à la mairie. Disons pour être plus précis, que ce militant de la lutte contre le sida, ce défenseur des droits des travailleurs et travailleuses du sexe, ce militant écologiste (il fait partie de la Commission LGBT d’Europe Ecologie Les Verts) fait campagne pour être la tête de liste écologiste sur Paris lors des municipales de 2014. On l’imagine donc sur fond de grande ville et le voilà posant devant un champ avec des vaches, une sorte de contrepied. Il suffit pourtant que l’on regarde quelques unes de ses propositions pour Paris pour comprendre que ce militant a bien compris où il se présentait.

Thierry Schaffauser a identifié treize domaines dans lesquels il fait des propositions. Cela va de la politique de la ville à l’éducation, de la place des femmes aux transports, des LGBT à la lutte contre les discriminations. Certaines propositions font logiquement écho aux combats du militant. Par exemple, celle de "débaptiser la place Jean Paul II, individu célèbre pour son homophobie, sa lutte contre l’avortement, contre le port du préservatif et pour couvrir des actes de pédophilie dans l’Eglise, et la rebaptiser place des morts du sida" ou encore celle d’abroger "l’arrêté anti-camionnettes pesant sur les bois de Boulogne et Vincennes" et qui sanctionne les travailleuses du sexe.

En matière de santé, Thierry Schaffauser défend l’ouverture des salles de consommation de drogues, entend "faire la promotion du fémidon (préservatif interne) avec une campagne à 1 euro", "soutenir les projets de testing dans les clubs" et les "campagnes de prévention ciblées, en plusieurs langues, et mise à disposition de capotes/gel dans tous les bars et lieux festifs". Sur les libertés, le militant écologiste préconise d’"organiser un défilé civil, pacifique, promouvant l’amour, la paix et commémorant les bienfaits de la Révolution française pour chaque 14 juillet", d’instaurer "une zone nudiste à Paris Plage et supprimer l’arrêté municipal contre le port du string" et d’assurer "la protection des espaces de drague et sexuels en plein air dans les bois, parcs et jardins durant les horaires nocturnes". Il compte aussi défendre les droits des femmes. Par exemple, par "l’affichage de la grille des salaires des employé(e)s de la ville de Paris afin de s’assurer de l’égalité de genre et de lutter contre toute discrimination salariale" ou en développant "des centres d’accueil pour les victimes de violences domestiques et sexuelles, y compris en créant un centre spécial pour celles issues de couples de même sexe et pour tous les LGBT"

Pour les personnes LGBT, Thierry Schaffause propose "d’autoriser le défilé de la Gay Pride sur les Champs Elysées", de "développer des centres d’accueil pour les jeunes LGBT chassés de leur famille", de  "développer un centre d’archives des mémoires LGBT" et comme maire de "participer chaque année à l’Existrans" comme à la marche du 1er décembre d’ailleurs. Pour les autres propositions, on vous recommande d’aller consulter le détail sur son site Internet.

Si certaines propositions vont assurément surprendre voire être considérées comme fantaisistes ou farfelues, il sera intéressant de voir quel écho le parti écologiste donnera à cette candidature qui entend défendre les droits des minorités et promouvoir des outils pour lutter contre les discriminations ou le traitement inégalitaire, qu’il frappe les femmes, les personnes en situation de handicap, les minorités sexuelles ou les groupes mis à la marge.

Pays :