La fleur de mon secret

Portrait de aal

Bonjour,

Je ne sais pas trop par où commencer. C'est un peu la confusion dans ma tête entre psychose..et compassion..c'est une sensation étrange. 

Voici mon histoire: un membre de ma famille était chez moi pendant 1 mois, elle était malade mais pas alitée, je l'accompagnais donc pour ses soins et dans la vie quotidienne. De retour chez elle (en Afrique), elle a fait son test de dépistage  qui s'est avéré positif.

Seuls les membres de la famille nucléaire sont informés et nous l'entourons de notre amour et de notre soutien sur tous les plans. La question du rejet ne se pose même pas après tout l'Amour dont elle nous a couvert.

Si je viens ici c'est que j'ai commencé à me poser des questions sur les modes de transmission et à psychoter (c'est un peu le schéma classique..pour avoir lu des tonnes de sujets dessus et parcouru des forums). Je suis un être rationnel en temps normal, éduqué et informé sur les modes de transmission et je me fais un peu honte à moi-même d'avoir de telles idées..Mais la peur est ce qu'elle ait, mieux vaut donc poser des questions idiotes voire saugrenues et être rassurée que de développer des syndromes psychosomatiques.

1) pendant son séjour je lui ai fait plusieurs gommages du visage; je voulais qu'elle soit toujours coquette. Je m'appliquais et exfoliais comme une pro à mains nues. Je n'avais pas de coupures aux paumes (pas visible en tous cas) et son visage ne présentait pas de lésions apparentes  (pas de boutons, pustules, escares, excoriations...); je l'ai également massé 2 ou 3 fois des cuisses aux pieds. Ais-je pris un risque?

2)Nous utilisions les toilettes communes de l'appartement- pas de risque de ce coté- Mais, si ses sécrétions étaient restées par exemple sur le papier toilette?

3)Elle toussait énormément, il m'est arrivée de dormir avec elle. Je pense donc faire un tour pour me faire dépister de la tuberculose. Elle m'a dit qu'elle le ferait aussi. Qu'en pensez-vous?

4) J'aimerais parler à quelqu'un ..un psy par exemple. Bien que je sois toujours de bonne humeur quand je lui parle. Quelque chose en moi es déchiré ; je ressens une si grande tristesse...si je la laisse exploser..Je ne pourrai pas la gérer seule malgré mon caractère bien trempé :). .

J'en appelle à votre empathie et à votre compréhension. Je sais qu'il y a pire comme risque :) quand je lis les posts. Je passerai peut-être pour une énième personne qui n'a pas de véritables problèmes dans la vie mais, vos précieuses réponses me permettront de continuer à être moi tout simplement dans les gestes de la vie quotidienne avec cette personne que j'aime énormément.

Je vous remercie par avance.

Commentaires

Portrait de cayenne

Tu peux continuer à aider avec ces gestes de tous les jours cette personne et surtout continue à faire comme avant tu ne risques rien .Sans vouloir t'agresser ce genre de message nous met devant une réalité assez glaçante,les infos sur le vih et ses modes de  transmission sont bien en régression , il y a du travail. Au moins tu n'as pas rejetée cette personne c'est donc que tu as l'intelligence du coeur.Bon courage à toi et à ta famille .

Portrait de aal

Je ne vois aucune agressivité dans ton message, tu as pris le temps de répondre à mon message sans méchanceté ni ironie donc merci :)

Il y'a sans doute un essouflement dans la  communication en matière de VIH ou un manque d'informations selon la partie du globe où l'on se trouve mais, je crois que la réalité est qu'on a tous (peu ou prou) entendu parler (ou connaissons) des modes de transmission mais, la peur et l'angoisse (sentiments humains parfois incotrôlable) font que la stigmatisation reste prégnante notamment en raison de l'historique du virus.

J'en veux pour preuve mon cas :) connaissant comme la majorité des gens (globalement informés) les modes de transmission et après avoir lu blogs, articles, revus, travaux de recherches etc., j'ai quand même fini par envoyer un message en attendant sans doute une réponse qui allait me rassurer. Et je reconnais que mon mail avait quelque chose d'un peu gênant (pour moi) ne serait-ce que par respect pour les personnes qui vivent au quotidien avec le virus ou qui ont pris réellement des risques.

Mes questionnements et mon angoisse ont pris le pas sur ma rationnalité et mon sens logique; je le reconnais.

Au moins avec les informations que j'ai obtenues ci et là, je peux également rassurer ma proche parce qu'elle pourrait s'auto-stigmatiser pour se protéger par peur qu'on l'a stigmatise. Même si on connait les principaux risques, il faut s'y intéresser réellement pour connaître toutes les subtilités de la non-transmission (gestes de la vie quotidienne par exemple) et c'est en cela que l'information n'est pas optimum.

La vie nous offre une occasion à ma famille et à moi d'envisager les choses sous un angle positif et de nous aimer davantage. Bien que je sois triste ( je ne vais pas me voiler la face), je ne veux pas rater le coche.

Merci encore.

Portrait de jéromiade

en lisant votre début de message je vous croyais(intelligente et ouverte d'esprit ) et surtout être curieuse , de tenter d'en savoir plus  sur le sujet surtout si vous êtes directement concernée ,mais apparemment il n'en est rien sinon vous n'allez pas poser ces interrogations élémentaires ,*** Un propos a été modéré  ***  limite stigmatisantes !

je vis dans une famille quotidiennement avec un parent séropositif mais il ne vient à l'esprit de personne de soulever ce genre de question ,et nous vivons bien et heureux simplement ,sans crainte ni peur .

salut

Portrait de aal

Le risque quand on expose ces questionnements  en public, est de s'attendre à des réponses diverses et variées et que la démarche ne soit pas forcément perçue.

Je ne m'apesentirai pas sur ton point de vue, c'est le tien. Chacun à son histoire et son vécu notamment quand une personne de sa famille est touchée. Et c'est très récent dans mon cas (d'où ces questions élémentaires que je ne me posais peut être pas avant).

Je préfère voir le bon côté des choses: je pourrai échanger dans ma famille, rassurer, expliquer etc. Grâce notamment aux forums qui ont un rôle important parce qu'on peut interagir avec d'autres personnes. Ce n'est pas parce que je me pose des questions élémentaires comme tu dis que c'est une insulte (à ton intelligence).

Au moins, je suis en train de soigner mon ignorance en la matière si tu préfères.

Même les connaissances élémentaires s'acquièrent, elles ne sont pas infuses.

Bonne continuation.

Portrait de JLB06

je comprend pas trop le questionnement ....ta peur de quoi ? d,avoir chopé le VIH ;;;;cool ça  te saute pas aux yeux comme cela !

tu t,adressent à une populations un peut sur les( nerfs ...)   souvent montré du doigts , partager entre soufrance ,est abandont,

pas encore vu des Séros heureux ...d,ailleurs si le site exciste bien une raisons .

.mais si tu aime cette personne évite de lui montrer que un truc en toi et déchirré ....! la (Mule) et deja bien assez chargé !

 

pit conseil vas voir un psy , pour te rassuré! 

JLB06

Portrait de Parisien75

Je peux comprendre la "psychose" qui prend quand on a peur d'avoir été contaminé ... c'est mal vécu ici (tu comprends aisément pourquoi ..) mais je pense que c'est une réaction normale, humaine malheureusement.

Pour repondre a tes questions, il n'y a pas de possibilités de contamination hors relations sexuelles non protegées et échange de matériel sanglant type seringues etc ... tout ce qui est "sécrétions" salive larmes urines transpiration non ! De même qu'un simple bobo ..

Pour la toux, il est vrai que l'addition toux + VIH + Afrique peut faire suspecter la tuberculose. Il n'existe pas de "dépistage" de la tuberculose, il faut la personne symptomatique aille faire une radio, et s'il s'avère qu'il y a des signes de tuberculose, dans ce cas tu pourras aller voir un médecin (car tu es un cas "contact") inutile de lancer tout le process si on est même pas sur qu'elle ai une tuberculose, cest peut être juste une toux virale banale.

Par contre si tu te met à avoir de la fièvre des sueurs nocturnes grande fatigue et toux évidemment il faut filer au toubib.

Une autre possibilité est la pneumocystose chez les grands immunodeprimés mais ce n'est pas contagieux (c'est un germe opportuniste).

Voila, à ta place je me préoccuperai plus de cette histoire de tuberculose (si tu as ete en contact étroit et prolongé) que de la transmission  du VIH !

Portrait de ballif

la contamination est possible seulement si il y a contacte directe entres muqueuses de 2 personnes (vagin gland) et parfois la bouche si saigneument

 ce virus dans l'air un mort

Portrait de aal

Merci à vous pour vos réponses.

JLB6 : je comprends ton point de vue et ça n'a pas été évident pour moi d'écrire sur le site, j'ai beaucoup hésité parce que je ne me sentais pas légitime à le faire mais en même tant j'avais besoin de me confronter ou d'avoir le point de vue d'autres personnes concernées directement ou indirectement. J'aime énormément cette personne et je ne lui ai pas dit qu'un truc est déchiré en moi. Mais, elle m'a déjà entendu pleurer parce qu'à l'origine on lui a découvert un début de cancer des ganglions lymphatiques.. (ça été dur, j'ai craqué ) et on a su pour le VIH quand elle est répartie chez elle et qu'elle a fait le test. Après, le choc de l'annonce du cancer, on a beaucoup discuté et je me suis gardée de montrer ma peine pour ne pas rajouter à sa peine jusqu'à ce qu'elle parte et on a passé de belles vacances et on a pris de magnifiques photos souvenirs. Après on a su pour le VIH, je me suis dites que le plus important à ce stade est qu'on la soutienne et qu'elle prenne son traitement  (c'est chose faite). Elle m'a dit qu'elle apprécie que je sois normale et que rien n'ai changé entre nous. Enfin bref... il n'empêche que je vous ai posé des questions sur les risques au quotidien :(

En cela, merci Parisien 75 de m'avoir apporté des infos concernant la tuberculose. Il faut dire qu'à l'origine quand ma parente est partie, je ne me suis pas posée systématiquement ce genre de question..Mais c'est elle qui a commencé à me faire flipper en me faisant tout un laïus sur la Tuberculose: 《que vu qu'elle tousse depuis des mois faut qu'elle fasse des examens》et comme je dormais avec elle parfois et qu'on était tout le temps ensemble, ça a commencé à remuer dans ma tête. Elle a commencé à dire également qu'elle allait mettre ses couverts de côté pour ne pas contaminer son entourage (bon je pense que c'était une forme d'auto-protection. Bref, je lui ai dit que ce n'était pas nécessaire ).

En ce moment je n'ai pas de fièvre, mais une gêne à la gorge et mes amygdales un peu gonflés rien d'étonnant à cette époque de l'année; je vais aller chez le médecin parce mes remèdes de grand-mère ne semblent pas efficaces).