Les archives communautaires

Portrait de nathan

Sophie-Seronet a décidé de fermer le précédent forum sur l'homophobie parce qu'il dérapait vers des considérations ayant peu de rapport avec le sujet ce que je crois aussi.

Dans mon esprit, ce forum n'aurait jamais dû être fermé car l'homopobie est un fléau sans fin. Et moi-même je retourne souvent sur ce forum pour relire des posts. En le fermant, on rompt avec l'idée qu'il pouvait constituait un "mémorial" de l'homophobie. Voilà mes arguments contre la fermeture du précédent forum.

On pourra toujours s'y reporter grâce à ce lien ce qui ne constitue bien sûr qu'un pis-aller :

http://www.seronet.info/billet_forum/internet-l-homophobie-progresse-133...

Et maintenant c'est ici qu'on poste tout ce qui est relatif à l'homophobie en espérant cette fois qu'on respectera ce lieu de souvenir, de réflexion et d'action, ce Mémorial de l'homophobie.

Kurt Brüssow, Comédien

né le 9.12.1910 à Stettin (Allemagne)

Interné à Auschwitz ("triangle rose") le 28.5.1941

Disparu à Auschwitz

                                                          

Portrait de maya

ca doit être l'association dont je parlais en début d'année dernière :

http://www.seronet.info/billet_forum/prevention-jeunes-gays-besoin-d-aide-9103 

Portrait de nathan

Dans les dix premières pages de son livre, J-M PERIER évoque la situation des jeunes sans abri à New York.

3'800 jeunes de moins de 25 ans vivraient dans les rues de New York. 30% d’entre eux seraient gays, lesbiennes ou bisexuels, selon une étude commanditée par le Conseil communal auprès de l’Empire State Coalition pour la jeunesse et la famille et menée auprès de 1'000 jeunes durant l’été 2007..

Le pourcentage d’homosexuels sans-abri serait trois fois supérieur à celui de la communauté LGBT de New York par rapport au pourcentage de la population générale dans cette ville.

42% d’entre eux vivent dans la rue, dans des souterrains ou dans des immeubles vides. Certains d’entre eux se tournent vers la prostitution afin de trouver un abri pour passer la nuit. Les autres vivent dans des centres pour sans abri où ils se plaignent de leur stigmatisation et de mauvais traitements.

En janvier 2007, une autre étude menée par le Groupe national de travail gay et lesbien et la Coalition nationale des sans-abri rapporte que les jeunes gays, lesbiennes et transgenres représenteraient au moins 20% - voir même 40% - des jeunes sans-abri du pays. Selon cette étude, près d’un quart des jeunes gays et lesbiennes sont renvoyés de leur maison par leurs parents en raison de leur orientation sexuelle. Beaucoup auraient également été victimes de violence au moment de leur coming out.

Les deux groupes de pression nationaux ont accusé le gouvernement fédéral de négliger ce qu’ils décrivent comme une "épidémie". Les deux associations évoquent également les brimades et harcèlements dont sont victimes les jeunes homosexuels dans les centres et demandent à ce que des abris spécifiques leur soient réservés.

C'est ainsi qu'à New York une loi a été récemment déposée par le conseiller municipal Bill de Blasio pour créer des centres spécifiques pour les LGBT sans abri. C'est là :

http://www.365gay.com/blog/new-york-city-councilmember-works-for-lgbt-ho...

En France, de telles enquêtes sont impossibles juridiquement. Un débat est en cours à ce sujet.

Difficile donc de connaître le nombre de jeunes LGBT sans abri en France ou à Paris.

Cependant, nous avons été récemment accostés dans le Marais par un jeune qui se disait étudiant et sans abri et qui expliquait qu'il avait été expulsé de chez lui à cause de son orientation sexuelle. Il mendiait. Bien sûr un cas ne fait pas une règle.

Peut-être vous-même avez-vous été confronté à ce genre de situation...

                                                

Portrait de filigrane

Comme je vantais les mérites d'arte radio auprès d'un séronaute ce matin, je suis allé faire une petite séance d'écoute et ai trouvé un reportage en lien avec ce thème. Voici l'adresse.

http://www.arteradio.com/son.html?345001 

Portrait de filigrane

Portrait de nathan

Un blog intéressant qui reprend notamment la référence à la Psychanalyse des contes de fées de Bruno Bettelheim pour envisager un certain point de vue sur le film et une autre manière de lutter contre l'homophobie :

http://www.causeur.fr/le-baiser-de-la-lune,3741

L'auteur conclut par ceci :

"Ce que cette polémique révèle, tout comme le film dont la diffusion est l’enjeu apparent, c’est que lorsqu’on s’attaque à des fondamentaux symboliques et qu’on dépasse le simple cadre légal de la non pénalisation de telles ou telles pratiques sexuelles, il devient impossible de distinguer la lutte contre l’homophobie de la lutte contre l’hétérosexualité. Car il faut bien que le sujet humain décide d’une structuration psychologique à l’exclusion d’une autre, s’il souhaite prendre en charge son corps de mammifère humain, en attendant qu’il redevienne un poisson. Sortir de l’enfance, disent les contes véritables, c’est accepter la douleur du principe de réalité, contre le principe de plaisir. C’est ce dont nos enfants ont le plus besoin, si l’on souhaite qu’ils soient des adultes tolérants et responsables. Car seuls ceux qui sont pourvus d’une identité forte et définie peuvent reconnaître et accepter les différences, dans la mesure où le miroir que leur tend l’autre ne saurait faire trembler leurs assises psychologiques. Lutter contre l’intolérance en sapant la structure mentale des enfants est la meilleure manière d’en faire des adultes labiles, susceptibles des pires violences pour réaffirmer leur identité chancelante. Aussi la politique de lutte contre l’homophobie devrait emprunter des chemins complètement différents de celui du Baiser de la Lune. Et c’est certain, ces chemins seraient très conservateurs."

Mais ce blog a été détourné par Chrétienté info qui propose cette analyse pour le moins tranchée :

http://www.chretiente.info/201002105043/le-baiser-de-la-lune-un-message-...

Portrait de Osmin

 Et rebelote aujourd'hui sur le site publication d'un infâme billet de blog, déjà dépublié il y a quelques semaines pour propos outranciers et carrément homophobes voire incitation à la haine homophobe par le biais d'un récit soi-disant authentique, alors qu'il n'est qu'un ramassis de vieilles sornettes qui servent aux brûleurs de pédés pour assouvir leur haine viscérale des pédés... Haine qui prend sa source, probablement, dans une homosexualité refoulée.

 Quand va cesser la publication de tels pseudos récits vécus à l'aube d'une nouvelle

ère de prévention positive ?

.                      HALTE A L'INCITATION A LA HAINE HOMOPHOBE !!!!!

 

C'est un jour comme un autre, et pourtant ils reviennent les porteurs de chemises brunes ...

Portrait de nathan

Bonjour Osmin,

Je vois de quel blog tu parles. L'as-tu signalé aux administrateurs du site ?

Pour ma part, je ne l'ai pas lu. Je ne peux donc rien en dire et je n'ai pas le temps maintenant.

Portrait de Osmin

Bien sûr Nathan que je l'ai signalé, mais apparemment Cupidon a frappé fort chez nos modos adorés et y'a personne aux commandes.

Ce n'est pas un hasard l'énergumène en question ne sévit qe le dimanche car il sait bien que la surveillance se relache ce jour là!

C'est un jour comme un autre, et pourtant...aie...une flèche,,, le con ! Baisse ton arc Cucu!

Portrait de Osmin

 Je ne sais pourquoi (ou le sais-je ?) m'est revenu en mémoire ce film de propagande

des nazis contre la population juive en Allemagne en 1940 : " Le juif Süss "

Un film antisémite

Le film est souvent considéré comme l'une des descriptions les plus haineuses des Juifs dans l'histoire du cinéma. Le film est d'autant plus pernicieux qu'il est construit,  réalisé,  joué de manière à ce que l’antisémitisme qu'y est distillé procède de la suggestion et non pas asséné. Les stéréotypes y sont pourtant poussés à l'extrême. La propagande antisémite est mélangée à une histoire d'amour, de sexe et de  violence. Le film fait le portrait de trois juifs, à savoir Sùss, son secrétaire Lévy et le rabbin Loew toujours habillé en noir et constamment courbé, ce qui veut symboliser la fourberie.

 

Apparemment de nos jours, encore, certains n'hésitent pas à recourir aux mêmes méthodes à l'encontre des homosexuels séropositifs. Des récits qui, sous couvert, de description d'un vécu "vécu" (par qui ?) ne craignent pas de venir se répandre sur un site comme Séronet, et, en plus, on voudrait que l'on dialogue avec de tels épandeurs d'ignominies.

Auriez-vous été discuté avec les commanditaires et les auteurs du film "Le juif Süss "?

Moi pas ! je le dis tout (séro)net !

C'est un jour comme un autre, et pourtant...ils sont toujours là

Portrait de AKIANNE2010

Chacun son avis Osmin,

Le rapport seconde guerre mondiale et homophobie n'est il pas un peu too much?

Portrait de Osmin

 Pour mémoire...

Martin Niemöller "Quand ils sont venus chercher les communistes, je n'ai rien dit......"


“Quand ils sont venus chercher

les communistes”

Poème de Martin Niemöller

 

 Quand ils sont venus chercher les communistes,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs,
Je n'ai pas protesté,
Je n'étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques,
Je n'ai pas protesté,
Je n'étais pas catholique.

Puis ils sont venus me chercher,
Et il ne restait personne pour protester
 



Martin Niemöller (14 janvier 1892 - 6 mars 1984) est un pasteur et théologien allemand. Il combat lors de la Première Guerre mondiale.

Après celle-ci, bouleversé par les horreurs qu’il a vécu, il s’oriente vers la théologie et devient pasteur.

Il admire le régime hitlérien à ses débuts, mais quand celui-ci veut soumettre l’église allemande, Martin Niemöller demande à tous les pasteurs qui ne veulent pas accepter l’idéologie nazie de se rassembler afin de créer le Pfarrernotbund (Ligue d’urgence des pasteurs).

Cette organisation respecte et défend la profession de foi de l’Église Réformée et les principes de tolérance de la Bible.

À la fin de 1933, six mille pasteurs (plus d’un tiers des pasteurs protestants) ont rejoint l’organisation. Le Pfarrernotbund reçoit également le soutien de protestants de l’étranger.

L’organisation adresse alors au synode une lettre dénonçant les persécutions dont sont victimes les juifs et les pasteurs qui ne veulent pas se plier aux ordres des nazis.

En représailles, Martin Niemöller est déchu de ses fonctions de pasteur. La plupart de ses paroissiens lui restant fidèles, il continue d’assurer son ministère.

Arrêté en 1937, il est interné au camp de concentration de Sachsenhausen. En 1941 il est transféré au camp de Dachau. Libéré en 1945, il devient militant pacifiste et consacre le reste de sa vie à la reconstruction de l’Église protestante d’Allemagne.

C'est un jour comme un autre, et pourtant...

Portrait de nathan

Bonjour Osmin, Akianne

Le problème du blog que tu as évoqué est, semble-t-il, réglé Osmin. En effet, il a disparu. Peut-être faudrait-il essayer de savoir pourquoi ce membre revient souvent à la charge... Pourtant, il est homo.

Dommage qu'on n'ait pas pu lui demander en commentaire... Débattre de cela pourrait peut-être faire avancer les choses. Un débat ne conduit pas forcément à des solutions concrètes. Mais le débat est souvent le remède lui-même en favorisant la verbalisation de ce qui est parfois obscur et en suscitant des interactions qui permettent de sortir d'une forme d'impasse.

Est-ce l'effet du "choc" qu'a constitué l'annonce de la séropositivité qui peut conduire certains d'entre nous à détester les autres homos ?

Dans Queer as folk, version Us, on voit des homos devenir homophobes parce qu'ils finissent par saturer du "milieu homo" et de ses excentricités ou parce qu'ils n'ont pas pu y trouver celui qui aurait pu leur permettre de s'épanouir dans leur homosexualité. Alors ces désenchantés, ces déçus se réfugient dans des courants religieux intolérants ou dans des sectes, par exemple. Certains même essaient de "se guérir" de leur homosexualité...

Peut-être la contamination par le vih peut parfois aboutir à des attitudes comparables quand le "choc" n'a pas été débriefé. Qu'en pensez-vous ?

                                      

Ps : Osmin, à propos de l'Eglise protestante allemande, en RDA, Allemagne de l'Est, on peut dire d'une certaine façon que celle-ci est tombée de Charybde en Scylla après la Guerre même si elle a sans doute contenu à certains moments les excès de la dictature communiste et favorisé ultimement la chute du mur. C'était cependant en RDA une "religion d'Etat". Et les mouvements pacifistes dans les deux Etats étaient encouragés, voire manipulés à des fins politiques et stratégiques par l'URSS.

 Seronet, espace solidaire pour pvvih est "une sphère infinie où le centre est partout, la circonférence nulle part" (Pascal, Pensées, 1670)

Portrait de AKIANNE2010

Si le passé est fait pour etre rappelé et en particulier certains faits horrible, n'oublie pas qu'on ne peut le malaxer avec le présent.

Je comprend que cela te touche mais personnellement cela ne me parle pas, je pourrait rentrer dans la polémique et te dire la même chose sur la colonisation  et ses atrocités.

Il faudrait qu'on arrive à éviter d'atteindre trop rapidement ce fameux point de Godwin.

Aprés je suis d'accord avec toi sur le fond du texte dont tu parles, il est rempli de préjugés , de stéréotypes mais bon autant rester dans le présent.

Ps:  « Plus une discussion sur Internet dure longtemps, plus la probalité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Hitler s'approche de 1. »ref Wikipédia

Portrait de AKIANNE2010

Bonjour Nathan, Osmin et tous les membres de seronet :)

Tu poses une bonne question, nathan,  sur le ressentit de certains Homos envers d'autres homos.

Qui n'a pas entendu 'Je ne supporte pas la Gay Pride avec toutes ses 'folles tordues' qui donne une très mauvaise image des Homos et généralise le clichés dans la société'

ou je suis ' Hors milieu'

La premiere des homophobies n'est elle pas Gay?

Portrait de nathan

le fait d'être contaminé par le vih ne peut-il parfois conduire à une forme de détestation des homos ?

Seronet, espace solidaire pour pvvih est "une sphère infinie où le centre est partout, la circonférence nulle part" (Pascal, Pensées, 1670)

Portrait de AKIANNE2010

Oui nathan je le pense completement, par pour ce cas la en particulier(car je ne sait absolument rien de cette personne) mais je l'ai deja lu a plusieurs reprises mais il y a tellement de paramètres psychologiques et autres auxquels ont doit tenir compte que je ne pense pas que nous puissions etre capable d'en débattre.
Portrait de nathan

que constitue l'auteur de ce blog Akianne mais de cette possible attitude de détestation en général bien sûr. Evidemment si ce membre veut participer au débat, il est le bienvenu.

D'ailleurs soi-même n'a-t-on pas parfois éprouver à tort une forme de détestation des homos, même temporairement, après l'annonce de sa séropositivité ?

Déjà que l'homosexualité ce n'est pas facile à assumer au début... Je ne vais pas revenir sur ce que tout le monde sait et qui est évoqué ci-dessus avec le livre de Périer par exemple ou le suicide des jeunes homos...

On peut penser qu'en étant contaminé, on est à nouveau puni en raison d'une orientation sexuelle qu'on n'a pas choisie, non ? 

En ce qui me concerne, je crois que si. Au début en tout cas, et puis après la raison l'emporte et dans mon cas, si je dois m'en prendre à quelqu'un, c'est à moi-même et non pas aux autres. Mais le coeur et le sexe ont souvent leurs raisons que la raison ignore...

Portrait de Osmin

AKIANNE2010 a écrit :

Si le passé est fait pour être rappelé et en particulier certains faits horribles, n'oublie pas qu'on ne peut le malaxer avec le présent.

Je comprend que cela te touche mais personnellement cela ne me parle pas, je pourrais rentrer dans la polémique et te dire la même chose sur la colonisation  et ses atrocités.

Il faudrait qu'on arrive à éviter d'atteindre trop rapidement ce fameux point de Godwin.

Aprés je suis d'accord avec toi sur le fond du texte dont tu parles, il est rempli de préjugés , de stéréotypes mais bon autant rester dans le présent.

 Ps:  « Plus une discussion sur Internet dure longtemps, plus la probalité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Hitler s'approche de 1. »ref Wikipédia

  •  Oui, Akianne, je comprends bien ton souci de traiter d'abord du présent - mais le présent est quand même le fruit du passé , il doit donc nous servir de référence et d'alerte, car les mêmes causes produisent les mêmes effets - Donc craindre Godwin ici n'est pas très juste, étant donné que le point (voire deux) reviendrait à l'initiateur de ce forum qui a insisté bec et ongles, contre moi-même, pour instaurer ici un MEMORIAL. Et si tu remontes le fil tu t'apercevras que je n'ai cédé qu'à la condition expresse que la notion de vigilance dans le présent soit un élément moteur de ce Mémorial, à l'instar du modèle qui me fut brandi par ce cher Nathan "le Mémorial de la Shoah" (J'ose espérer que tu ne vas pas brandir un nouveau point Godwin !).
  •    Voilà ce que je tenais à préciser. Cela dit je ne serais pas offusqué que toi-même, ou quiconque, fasse un parallèle entre des méthodes iniques d'exploitation de l'homme dans l'histoire de la colonisation et des méthodes aussi douteuses dans notre quotidien de malades. Je suis persuadé qu'il doit s'en trouver aisément, je pense aux méthodes d'asservissement, d'avilissement des personnes en situation de faiblesse. Et s'il prenait l'envie à quelqu'un de se servir de ce parallèle pour étayer sa démonstration, ça ne me choquerait pas, et je ne brandirais pas de point G.(enfin j'espère !)
  • Ce qui me parait fort intéressant à l'issue de ces échanges ce sont les points que toi et Nathan avez fait émerger concernant l'homophobie de certains homosexuels; J'ai vécu des exemples trés édifiants de ce genre de comportements, à une époque que vous n'avez pas connue ( privilège de mon grand age !) où l'homosexualité était encore un délit (avant 1981). Mais je n'ai pas l'intention de jouer au vieux radoteur en ce lieu, alors à plus tard.

 Cordialement,

Osmin.

C'est un jour comme un autre, et pourtant...

Portrait de nathan

L'association Le Refuge dont il est question dans le livre de Jean-Marie Périer tient depuis le 1er janvier 2010 une permanence dans les locaux de l'Egide, Maison régionale Nord Pas-de-Calais des associations LGBT, groupement d'associations LGBT dont le Refuge fait désormais partie.

 

Cette permanence est assurée les premiers samedis du mois au 202 rue Nationale (entrée rue Colson), à Lille, à proximité de la Place de Strasbourg, dans le quartier de la Catho :
Agrandir le plan

 

Ces permanences sont destinées à des jeunes filles et garçons de 18 à 25 ans vivant l’homophobie familiale au quotidien dans ses manifestations les plus extrêmes pouvant les conduire à des prises de risque compromettant fortement leur avenir physique, psychologique et affectif.

 

En dehors de ces horaires, bien sûr, on peut s'adresser à toutes les autres associations de l'Egide à la même adresse ou sur le site ou à l'adresse mail : contact "@" legide.org

 

L'Egide tient désormais aussi une permanence à Calais, les premiers samedis de chaque mois de 15h à 16h, 102 rue de Haguenau (rue menant de la salle Nouvelle France au cimetière sud) : calais "@" legide.org

 

Tous les numéros de téléphone sont disponibles sur le site de l'Egide.

Portrait de nathan

"Menaces de mort à l'encontre des jeunes homosexuels hébergés au "Refuge"
 

Les responsables du Refuge, une association d’aide et de soutien à de jeunes homosexuels à Montpellier, ont annoncé jeudi qu’ils allaient porter plainte après avoir reçu des menaces de mort à l’encontre des jeunes que la structure héberge.

Avant cela, très inquiets pour la sûreté des jeunes, ils réclament "le soutien de la classe politique et des responsables associatifs".

 

Ils souhaitent notamment que le maire (PS) de Montpellier, Hélène Mandroux, prenne des dispositions "pour assurer la sécurité des résidents".

 

Structure unique en France, le Refuge accueille temporairement, dans plusieurs appartements qu’elle loue à Montpellier, des jeunes homosexuels, souvent rejetés par leur famille en raison de leur homosexualité.

 

"Avant, toutes ces personnes on les enfermait dans les asiles vu qu’il leur manque des neurones, ils ont la tête creuse, ils préfèrent aimer contre nature", écrit notamment l’auteur du courrier.

 

Dans un post-scriptum, celui-ci menace : "On connaît toutes les habitudes de vos protégés et croyez-nous on va les +criblés+ de plombs et les mettre en pièces détachées pour les punir".

 

La lettre est signée, l’écriture du nom pouvant donner lieu à plusieurs lectures.

 

Les responsables du Refuge ont déclaré à l’AFP qu’ils porteraient plainte lundi auprès du procureur de la République.

Le Refuge a fait l’objet de nombreux reportages dans les medias.

Le photographe Jean-Marie Périer a recueilli récemment des témoignages de personnes hébergées qu’il a réunis dans un livre, "Casse-toi".

   
MONTPELLIER, 18 févier 2010 (AFP)
 
   

Les élus et associations qui condamnent cet acte

 

Madame Aurélie Filippetti, Députée de Moselle
Madame Hélène Mandroux, Maire de la Ville de Montpellier
Monsieur Raymond Couderc, Sénateur-Maire de la Ville de Béziers
Monsieur Stéphan Rossignol, Maire de la Grande-Motte, porte-parole de Raymond Couderc
Monsieur Marc Dufour, Président du groupe MODEM de la Ville de Montpellier
Monsieur Cédric Sudres, groupe PC de la Ville de Montpellier

Le Collectif Contre l'Homophobie
L'association SOS RACISME
La LGP de Bordeaux
La LGP de Lille
L'EGIDE de Lille
L'association G-STUD de Marseille
L'association ADHEOS de Saintes
L'association LIFE LGP 66 de Perpignan
L'association APGL Languedoc-Roussillon
L'association Vivre avec son handicap Béziers"

Portrait de nathan

L'association Le Refuge appelle ceux qui la soutiennent à écrire au Président de la Répubique.

Selon le contenu de cette lettre, il appartient en effet "à tous les citoyens, aux responsables politiques et aux institutions de combattre (l'homophobie). On ne peut tolérer que dans notre République, des personnes soient menacées parce qu'elles sont homosexuelles."

Par cette lettre, les signataires demandent au Président de la République "d'intervenir personnellement pour apporter (son) soutien aux jeunes victimes et condamner fermement ces menaces."

La lettre et les modalités pour l'envoyer au Président de la République se trouvent là :

http://www.le-refuge.org/

Je suggère cette solution plus rapide et plus simple : reproduire le contenu de la lettre dans un mail à adresser directement à l'Elysée. C'est ici :

http://www.elysee.fr/ecrire/

                                   

Portrait de nathan

Vous êtes LGBT dans le Nord Pas-de-Calais quel que soit votre âge.

Vous rencontrez des difficultés liées à votre orientation sexuelle...

Quelle que soit cette difficulté : personnelle, familiale, professionnelle...

Vous êtes confronté à une situation de rejet, à du harcèlement, à de l'homophobie ou à toute forme de phobie que vous pensez liée à votre orientation sexuelle...

Un psychologue peut faire le point avec vous.

C'est gratuit. C'est sur rendez-vous.C'est à Lille :

 

 

                                           202 rue Nationale (Entrée rue Colson)


Portrait de nathan

Vous êtes en conflit avec vos parents à propos de votre orientation sexuelle...

Ou vous êtes un couple hommoparental en train de se séparer...

Si vous êtes LGBT du Nord Pas-de-Calais, vous pouvez recourir à un professionnel spcialisé dans la médiation familiale, avec des compétences en psychologie, en sciences humaines et en droit. Il est, de plus, formé à l’écoute active et à la gestion des conflits.

Toutes les informations se trouvent là :

http://www.legide.org/spip.php?page=article&id_article=71

                         

Portrait de nathan

Film d’Olivier Ducastel et Jacques Martineau, auteurs de Jeanne et le garçon formidable (1998), Ma vraie vie à Rouen (2003), Crustacés et coquillages (2005), Nés en 68 (2008)

avec Guy Marchand, Françoise Fabian, Sabrina Seyvecou, Yannick Renier, François Negret, Catherine Mouchet, Sandrine Dumas et Pierre-Loup Rajot

Prix Jean Vigo 2009 - Sélection officielle Festival du film de Berlin 2010

Sortie en salle le 3 mars 2010

Sur le thème du secret de famille, du coming out très tardif, de la déportation des Triangles roses à Schirmeck (Alsace)... et plein d'autres choses.

L'arbre qui cache souvent la forêt dans les familles ?

Pour aller plus loin :

Entretien avec Olivier Ducastel et Jacques Martineau à propos du film

Portrait de nathan

En Ouganda, une loi anti-homosexualité en cours de discussion pourrait conduire à condamner les homosexuels à de lourdes peines de prison mais aussi à la peine de mort.

 

 

Texte de la pétition :

 

A l'attention du Président ougandais Museveni, aux membres du Comité de Révision, aux pays donateurs:

 

Nous sommes aux côtés des citoyennes et citoyens ougandais qui demandent au gouvernement de retirer la Loi anti-homosexualité et de protéger les droits humains universels inscrits dans la constitution ougandaise. Nous appelons les dirigeants ougandais et les pays donateurs à rejeter avec nous toute forme de persécution et à promouvoir les valeurs de justice et de tolérance.

 

Pour la signer, c'est ici :

 

http://www.avaaz.org/fr/uganda_rights/?fr

 

 

                                     

Portrait de eris

D'avoir posté cela, j'allais aussi le faire en blog, mais puisque c'est ici, c'est mieux et à sa juste place !

« Le but est le chemin lui-même. L'éternité est ici. » Soyons nous-mêmes, en toute circonstance.

Portrait de ecceomo

Fils et petit fils d'émigré politique italien, j'ai une sensibilité amplifiée par mes racines sur ce sujet.

"Dès 1928, les autorités fascistes condamnèrent les homosexuels (presque exclusivement des hommes, mais la page concernant les femmes est tout aussi importante) à l'isolement. Ces hommes furent confinés dans des centres spéciaux ou sur certaines îles du Sud de l'Italie pour des périodes

allant de 1 à 5 ans. Le choix du confinement n'avait rien d'anodin : il permettait de rester dans le cadre d'une simple mesure de police. La discrétion, loin des tribunaux, des juges, avocats et autres journalistes, était dès lors assurée."

"Comme le montre le film d'Ettore Scola, « Une journée particulière » (1977), les homosexuels, désormais considérés comme des criminels « politiques », risquaient la prison et l'exil dans des îles lointaines. Les membres du parti fasciste étaient contraints à la démission, alors qu'en Allemagne, les membres de la SS reconnus comme homosexuels étaient condamnés à mort."


Une BD vient de paraître pour témoigner de cette mémoire : 

Cet album, scénarisé par Luca De Santis et dessiné par Sara Colaone, aborde le confinement par Mussolini des homosexuels italiens dans les années 30.

Des membres du parti fasciste avaient proposé au Duce d'établir une législation d'exception à l'encontre des homosexuels. Mussolini ne vit pas l'intérêt de légiférer puisqu'« en Italie, il n'y a que des vrais hommes ». Le déni devint alors le plus sûr moyen pour lutter contre les homosexuels.

Alors que les alliés nazis condamnaient à mort les homosexuels, l'Italie de Mussolini choisit, contre ces hommes, le silence (sous la forme d'exil sur des îles du sud du pays) source de tourments et d'intolérance. Une autre manière de refuser un droit légitime : celui d’être différent. 

ecceomo 

Positivement / / De passage avant compostage

Portrait de spare1

Mais bien cachés à l'abri des regards d'homophobes sans vergogne mais pas sans haine!

Samedi après-midi, au jardin Alsace-Lorraine à Nice, deux homosexuels ont été pris à partie après s'être embrassés sur un banc public, informe Nice-Matin. Une femme est tout d'abord venue leur demander d'arrêter "parce qu'il y avait des enfants". Les deux jeunes hommes lui rétorquent que cela n'est pas plus dérangeant que si elle avait embrassé son mari.

La femme, d'environ 35 ans, aurait alors insulté et frappé les deux hommes avant d'avoir le soutien de plusieurs jeunes âgés de 17 à 18 ans. Les deux homosexuels sont poursuivis et roués de coups. Ils ont décidé de porter plainte pour cette agression, passible d'une peine aggravée si l'intention homophobe est démontrée.

Portrait de eris

On peut remarquer qu'il n'est pas de "bon ton" de montrer des signes extérieurs d'homosexualité.

Comment pourrait il en être autrement depuis que notre président bien élu par nos cons-citoyens participe de manière implicite à tout cela en créant par exemple un ministère de l'identité nationale... et d'un autre côté faisant croire à sa bienveillance en discourant sur les actes discriminnants dans notre pays : mais quel hypocrite !

Aucune activité réelle pour la lutte contre les discriminations, quelles qu'elles soient.

Au contraire même, il est de nouveau "de mauvais genre" de se retrouver pêle-mêle en demande de droit d'asile, a fortiori de couleur..., sdf (alors que le nombre explose ces dernières années en france), rmiste (rsaste maintenant?), malades, homosexuel(ll)es etc... etc...

On se croirait revenus 30 ans en arrière, quand Coluche ou Desproges faisaient des sketchs d'humour noir pour démontrer l'existence d'une France repliée sur elle, pétiniste, en mal de souffres douleurs...

Tout cela est bien écoeurant, souhaitons qu'en 2012 la France change, ou bien qu'il y ait réellement la fin du monde....

« Le but est le chemin lui-même. L'éternité est ici. » Soyons nous-mêmes, en toute circonstance.

Portrait de Lumierre

Voici un billet de Luc Besson paru dans le point du 15/03 dernier...

J'ai trouvé son exercice assez novateur.

La Fable du Bon Gay et du Mauvais Homo

http://www.lepoint.fr/actualites-chroniques/2010-03-18/la-fable-du-bon-gay-et-du-mauvais-homo/989/0/435101
Portrait de guppy

bonjour,

si sos homophobie se mobilisait comme le fait sos racisme, on aurait peut être moins de soucis lorsque des homos s'embrassent dans un jardin public!

Portrait de boudentrain

Je viens de voir une publicité de Hyundai et je me suis senti très mal à l'aise et j'aimerais savoir si vous pensez la même chose que moi. Oui car à chaque fois que je parle de l'homophobie (comme le mot tafiole) à des hétérosexuels  ils me disent que c'est rien, qu'on (les homos) en fait tout un plat! 

Voici la pub:

On y voit un de nos acteurs québécois très aimé. Il se "pavane" comme s'il était un mannequin et il est habillé très efféminé et porte un manteau de fourrure et il a un peu de maquillage autour des yeux.

Ensuite on le voit se réveiller dans son lit en répondant au téléphone et en disant:

"Ah non juste un mauvais rêve"

Il associe le mot "mauvais" au fait d'être efféminé! Vive la différence!

Je trouve cela déplorable et j'ai l'impression qu'on recule en arrière.

Avons-nous même avancé?

Nous avons avancé au niveau des droits juridiques mais aucunement du côté social!

L'homosexualité est encore le pire des tabous!!! Oui car lorsqu'un parent a un fils homosexuel qui a le sida j'ai remarqué que souvent ça semble plus facile de dire qu'il a le VIH que de dire qu'il est gai!!!

Criyez-vous que cette pub peut causer des péjudices? Est-celle homophobe?

C'est une pub pour vendre des voitures Hyundai!

Merci! 

"Je ne suis jamais malheureux car même dans la souffrance je peux me réjouir du simple fait de savoir que la joie existe!" Boudentrain

Portrait de cgbspender

Il serait temps d'arrêter de voir de l'homophobie là où il n'y en a pas.

J'ai relevé sur le net il y a quelques jours, un article d'un internaute un peu étrange. Une patineuse artistique célèbre et black (Surya Bonaly) a participé à un jeu de réalité. Chaque semaine une "personne" du jeu quitte l'aventure, soumis au vote des téléspectateurs.

Surya est resté relativement longtemps dans le jeu et s'est faite élire "meilleure fermière" par ses camarades, un titre qui permet quelques privilèges..

Malheureusement, elle ne l'est pas resté longtemps et - de la meme manière que les autres - a dû quitter l'aventure.

Et là, hélons, tel des malheureux, notre bonne vieille HALDE comme moi le jeu est truqué, que y'a qu' "toujours les imbéciles qui restent", que ce jeu c'est de la magouille, mes couilles.

On entend souvent parler d'homophobie, dès qu'un homosexuel se fait traiter de "pd", paf ! un article long de 30 lignes sur une newsletter Act-Up ou que sais-je.

Alors ne nous étonnons pas après de voir des hétéros dire " t'es sûr que t'en fais pas tout un plat ? "

Attention, qu'on ne me mécomprenne pas. Je suis pour l'égalité des sexes,des genres, et contre des punitions contre les actes homophobes quand elles sont justifiées (actes de violence physique ou morale à répétition) mais à force de crier "au loup", faut pas s'étonner qu'on en perde en crédibilité.

Ce n'est pas de l'homophobie, c'est juste qu'on est conditionné pour croire que çà en est.

Cette pub m'est indifférente au pire, drôle au mieux. (faudrait la voir en vidéo ?)

Matthieu

Portrait de jean-rene

Je ne suis pas sûr que cette pub pour Hyundaï soit de l'"homophobie", Boudentrain.
La pub s'appuie souvent sur des désirs inconscients.
Là, le désir inconscient, c'est d'être homosexuel, pour un acteur réputé hétéro.

Certes il dit "ah non, juste un mauvais rêve" mais c'est parce qu'il est obligé de se justifier auprès de la société à majorité hétéro.
Moi, je verrais plutôt quelque chose de positif dans cette pub car elle montre que beaucoup de ceux qui se croient hétéros refoulent en fait leur homosexualité et ne peuvent la vivre qu'en rêve.

Portrait de boudentrain

 Il semble qu'il y ait autant de point de vue qu'il y a de personnes pour l'exprimer!

C'est vrai J-R que ça peut être vu de cette façon!

Pour ce qui est des mots comme PD, tafiole, tapette et autres ils ne doivent pas être utiliser pour faire des farces. Car c'est mots sont toujours utiliser pour rire des gens et il n'y a rien de drôle là dedans et oui nous nous devons de monter au brancard lorsque nous entendons quelqu'un dire ces mots!

Pourquoi? Parce qu'à chaque année, au Québec comme en France, et du reste partout dans le monde, des centaines de jeunes garçons et filles s'enlèvent la vie parce qu'ils sont gai et lesbienne. Et pourquoi ils se suicident? Parce qu'ils ne se sentent pas accepté par leur société! Nous aimons tous nous faire dire des compliments, ça nous fait du bien! Ça nous remonte le moral... Et bien le contraire est tout aussi vrai!!

Ici au Québec nous avons un jeune garçon de 14 ans qui a fait une fugue parce qu'il se faisait traiter de tapette à l'école. Ça fait maintenant plus d'un an qu'il est parti... Il n'est jamais revenu et ses parents espèrent son retour... Il a fugué parce qu'il était victime d'homophobie et il a eu raison de le faire... Mais vous voyez les conséquences... Une famille entière brisée à cause du mot "PD"!!!!!

Alors la prochaine fois que vous aurez envie de dire un de ces mots réfléchissez bien aux conséquences que cela pourraient avoir!!!

Nous nous devons de prendre soin les uns des autres!!

Hier un fille me disait: "Criss assumez-vous bon sang!" Et bien je lui ai répondu qu'un enfant de 8 ans n'a pas les capacités pour s'assumer et aussi que lorsqu'on a à s'assumer ça signifie qu'il y a un problème. Oui car avez-vous besoin d'assumer la couleur de vos yeux? Non, parce que personne n'en fait un problème! Donc non il; ne faut pas s'assumer, il faut que le problème cesse!!!

Aussi elle a comparé l'homophobie au fait qu'elle est grosse et qu'elle doit vivre avec les jokes de grosses, les blondes doivent vivre avec  les jokes de blonde, etc.

Elle compare des pommes avec des oranges! Je ne dis pas qu'être gros est facile mais je n'ai jamais entendu dire qu'une personne grosse avait perdu son emploi à cause de sa taille. Je n'ai jamais entendu dire qu'une personne grosse s'est enlevé la vie juste à cause de son poids, et surtout on ne comdamne pas les personnes grosses à mort!!!

Pensez-y, dans plusieurs pays, notamment en Iran, les gays sont condamné à mort!!

Il y a deux ans ou trois, deux beaux jeunes hommes de 20 ans se sont fait prendre à faire l'amour par un membre de leur famille. Ils ont été pendu sur la place publique avec la population qui leur lance des roches....

Voyez par vous-même: 

"Je ne suis jamais malheureux car même dans la souffrance je peux me réjouir du simple fait de savoir que la joie existe!" Boudentrain

Portrait de jean-rene

Je suis tout à fait d'accord avec toi, Boudentrain.
L'homophobie est ignoble.
D'abord parce qu'on ne peut rien à son orientation sexuelle, comme on ne peut rien à la couleur de sa peau, et qu'un homop doit exiger qu'on le respecte tout comme l'exige un hétéro, tout comme un noir exige à juste titre qu'on le respecte.

Mais aussi, comme l'a démontré Kinsey, parce que l'attirance homosexuelle existe chez beaucoup d'hétéros qui la réalisent parfois où jamais. Dans ce dernier cas, ils la refoulent en eux-mêmes et ce sont eux qui sont les plus homophobes car, pour eux, voir un homo vivre son orientation sexuelle, les oblige à se dire qu' ils n'ont pas le courage de vivre leur orientation homo et qu'ils sont lâches.

Portrait de boudentrain

Tout à fait J-R et lorsqu'ils sont ouvertement homophobes c'est comme s'ils avouaient leur attirance envers le même sexe car n'importe quelle personne le moindrement conscient va voir cela. Mais aussi je constate qu'avec les hommes il y a un grave problème d'identité, chose que les femmes n'ont presque pas!

Oui les hommes se définissent par ce qu'ils ne sont pas. Et que ne sont-ils pas? Une femme!! Donc tout ce qui est "féminin" ils le rejette alors lorsqu'ils voient un homme gai qui est le moindrement "féminin"  ils se disent "ce gars est le contraire de moi donc il n'est pas mon ami". Ce qui provoque une émotion négative d'hostilité de cet hétéro vers l'homo. Mais en réalité ce n'est pas de l'homophobie mais plutôt de identitéphobie!

Beaucoup d'homme croit, à tort, qu'un homme doit être: fort, être capable de faire de la mécanique ou de la construction, parler d'une certaine manière, ne pas parler de ses émotions, ne pas croiser ses jambes, ne pas casser les poignets, marcher d'une certaine façon, bref les hommes ne savent tellement pas qui ils sont que cela provoque une détresse psychologique intense qui mène souvent soit au suicide ou à la violence conjuguale ou la violence en générale!

Encore là je mets une partie de la responsabilité sur la société et les femmes. Les femmes elles ont fais leur "coming out". Elles ont fait la révolution dans les années 60. Elles se sont affirmé et elles ont dit ce qu'elles n'étaient pas en disant "Nous ne voulons pas être des mères au foyer et être soumise aux hommes, nous voulons être indépendantes, etc." Mais les hommes n'ont pas encore fait ça et ils auraient bien besoin de le faire.

Jamais un homme ne se permmetrait de dire en public de quelle façon il voudrait que les femmes soient. Du genre: Ah moi j'aimerais que les femmes soient minces et qu'elles fassent le ménage. Si un homme dirait cela on aurait toute les féministes sorti au brancard!

Par contre les femmes elles se permettent de dire publiquement haut et fort de quelle façon elles veulent que leur homme soit. Elles disent qu'elles veulent un homme qui ressemble à ceci et à cela. Elles veulent qu'il prennent soin de lui mais pas trop car sinon il aurait l'air gai, elles veulent qu'ils soit capable de faire des réparations mais elles ne veulent pas qu'il soit sale. 

Les femmes contrôlent les hommes! C'est toujours elles qui décident de tout!!

L'homme, à côté d'elle, a l'air d'un petit chien de poche.

En tout cas c'est ce que je constate ici au Québec!

Je crois que cela a été causé par le féministe. Nous sommes passé d'une société patriarcale à une société matriarcale. Peut-être qu'il y a peu de femme en politique mais en réalité ce sont elles qui sont en contrôle!

Il y a de moins en moins d'hommes qui vont à l'université. Ici au Québec la proportion est de 60-40 à 70-30 de femmes-hommes aux études supérieures!

Mais je crois qu'un jour nous allons arriver à un équilibre où personne ne va dominer personne et où chaque personne va donner son opinion et que la décision finale sera prise en tenant compte des deux.

Donc tout ça pour dire que les hommes de savent pas comment ils doivent se comporter pour plaire aux femmes!!

Mais évidemment la meilleure chose à faire reste: ÊTRE SOI-MÊME!!!!!! 

"Je ne suis jamais malheureux car même dans la souffrance je peux me réjouir du simple fait de savoir que la joie existe!" Boudentrain

Portrait de jean-rene

Je crois, mais c'est un rêve, qu'il n'y aura plus d'homophobie lorsque les hommes hétéros auront accepté de laisser vivre la part de féminité qu'ils ont en eux, et aussi lorsque leurs compagnes n'exigeront plus d'eux qu'ils soient conformes au stéréotype du macho.
Portrait de maya

boudentrain a écrit :

Les femmes contrôlent les hommes! C'est toujours elles qui décident de tout!!

L'homme, à côté d'elle, a l'air d'un petit chien de poche.

En tout cas c'est ce que je constate ici au Québec!

Je crois que cela a été causé par le féministe. Nous sommes passé d'une société patriarcale à une société matriarcale. Peut-être qu'il y a peu de femme en politique mais en réalité ce sont elles qui sont en contrôle!

boudentrain tu vis sur quelle planète ? TERRE ?

Vraiment ???

Portrait de tofo

boudentrain a écrit :

Par contre les femmes elles se permettent de dire publiquement haut et fort de quelle façon elles veulent que leur homme soit. Elles disent qu'elles veulent un homme qui ressemble à ceci et à cela. Elles veulent qu'il prennent soin de lui mais pas trop car sinon il aurait l'air gai, elles veulent qu'ils soit capable de faire des réparations mais elles ne veulent pas qu'il soit sale. 

Les femmes contrôlent les hommes! C'est toujours elles qui décident de tout!!

Ce n'est pas parce que ce forum a peu de chance d'être lu par des femmes qu'il faut être misogyne à l'intérieur... 

Portrait de renerene

je suis homo depuis toujours  j'ai  55 ans j'ai jamais eu le moindre souci d homophobie si les  homos se faisaient pas tant remarqués les gens les acceptraient un peu plus voila mantenant  qu on sort des photos des camps !!

pffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff!!

Portrait de altelia

pour boudentrain, c'est le blog d'un homme, et qui n'a pas peur d'être féministe:

http://patricjean.blogspot.com/

Peut-être ça t'aidera à comprendre un peu comment ça marche... peut-être pas!

Portrait de guppy

renerene a écrit :

je suis homo depuis toujours  j'ai  55 ans j'ai jamais eu le moindre souci d homophobie si les  homos se faisaient pas tant remarqués les gens les acceptraient un peu plus voila mantenant  qu on sort des photos des camps !!

pffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff!!

SLT

Et que font ils pour se faire remarquer? 

Portrait de Kaaphar

guppy a écrit :

SLT

Et que font ils pour se faire remarquer? 

salut Guppy,

ben regarde donc les vidéos que le militant du FN met en signature : c'est "remarquable" !

(entre autres propos nauséeux du tout-funeste)  

Kaaphar 

Portrait de romainparis

me fait doucement rire.... un peu comme le "fameux" instinct maternel. Je suis homo et je n'ai aucune part de féminité en moi. Un homme n'a hormonalement aucune part de féminité en lui, ensuite qu'un homme ait ou adopte un comportement féminin est une autre chose. En attendant, le Vatican continue à prouver qu'il n'est qu'un nid d'hypocrites et d'homophobes. Et dire que ce sont eux qui portent des robes..... lol. Au fait, pourquoi on ne le pille pas ? Histoire de se rembourser de toutes les haines qu'il a véhiculées depuis des siècles. 

Portrait de serosud

...cela existe chez l'humain comme chez l'animal et c'est génétique..

Il peut y avoir une part de féminité ou de masculinité plus ou moins prononcée chez l'homme tout comme chez la femme....ce n'est (à mes yeux) pas une tare mais simplement le système d'évolution naturelle dans le cadre de la survie des espèces qui est génétiquement programmé, et ce, depuis que les mondes sont mondes....et du fait des technologies modernes, la sélection naturelle ne s'effectuant plus comme de par le passé, il y a fort à parier que le futur nous révèle de ses surprises (ce ne sera peut-être pas un "mâle")..

Portrait de serosud

...les propos (misogynes) sur les femmes sortent du même "lit de haine" que les propos dispatchés par les casseurs de pédés....comme quoi on peut avoir des points communs avec ses bourreaux !..
Portrait de jean-rene

Tu es drôle Romain. Tu dis:"je suis homo et je n'ai aucune part de féminité en moi". Très bien.
Mais tu commences par dire : "la fameuse part de féminité chez l'homme me fait doucement rire". Ainsi tu généralises de ton expérience personnelle tout à fait respectable, à l'ensemble de l'humanité.

Pour ma part, je me suis toujours senti "femme" à l'intérieur: hypersensible, sens du devoir, fataliste. Ce qui signifie que, pour moi, (et je peux me tromper) la masculinité se définit, à l'opposé, par l'insensibilité et le goût de changer le monde. 

Et pourtant, sur le plan sexuel, j'ai été exclusivement hétéro pendant 40 ans et "actif" pendant 50 ans.
C'est pourquoi j'admets parfaitement que des hétéros sur le plan sexuel puissent se vivre comme des "femmes" à l'intérieur d'eux-mêmes.
Attention, que les femmes de ce site ne me traitent pas de macho. Je ne dis pas que toutes les femmes sont hypersensibles, ont le sens du devoir et sont fatalistes !

Portrait de maya

compris JR ! je partage total ton avis, et je revendique aussi ma part de masculin (comment pourrais-je la nier lol) 

ya histoire fondamentale de l'éducation derrière et des différences entre êtres humains et sensibilités et les vécus surtout...

j'imagine boudentrain que tu as eu sur ta route de vie des femmes qui ont meurtri  des choses en toi,

mère castratrice, etc tout est possible 

j'ai aussi eu des hommes de cette trempe, généraliser sur des exceptions même vécues ( par ex viols etc) s'explique en terme humain mais c'est une erreur...

bien à vous,

Pages