Les archives communautaires

Portrait de Fabiano

bonjour je m aopelle Fabiano ca fais 6 ans que je consomme de la dipidolor c est un morphenique en injection au debut j etais a deux ampoule a la date d aujourd hui je suis monter a 20 ampoule par jour les manques sont tres feroces je voudrai arreter car en + je n ai plus l effect euphorisant j ai plus un gramme de shoute pour le moment on ma arreter le dipidolor on ma mis sous 80 mg de methadone j ai pris ma derniere dose y a 30heures et toujours pas le moindre manque est ce normal? mon psy veux me mettre sous suboxone a partir de lundi prochain mais il ma dit que je devais stopper la metha 48 heure avant on sais tous que 72 heure sans rien prendre et on est sevrer alors a quoi joue il je prefere le subutex car il n y a pas de naloxone pour moi le naloxone provoque des manques et c est pas le but rechercher avant d arreter je voujdrai a nouveau etre supêr euphorique que faire alors que la cocaine ne marche meme pas sur moi alors que j en avais jamais pris avant hier

 

si vous avez des idées et si vous avez de l experience au niveau suboxone merci de m en faire profiter car je suis pas a mon aise je l avoue

 

bonne soiree a tous 

Portrait de Ironman

je serais incapabale de vous dire quois qu'il en soit sur ces sujets, je m'y conais en rien de cela, mais

il me semble évident que vous avez besion c'est d'un specialiste ou d'une équipe spécialisé

prennez votre temps d'en parler avec votre médicin tout ce que vous avez mentionné ci-haut

si vous n'etes pas en confiance par rapport a ces recommendations , discutez  d'avantage avec lui  , autrement  vous avez toujours la possibilité d'aller voir un autre dans un centre spécialise

je suis sure qu'il doit bien avoir des urgences psychiatriques en cas de besion - n'hesitez pas a y aller 

bien a vous!

Portrait de frabro

Fabiano, ton écrit me laisse perplexe...

 Le dipidolor semble être un analgésique puissant utilisé pour combattre les douleurs , en particulier liées à des pathologies graves comme le cancer. En France, il n'est jamais utilisé en substitution aux opiacés.

Le subutex, la suboxone et la méthadone sont des produits de substitution aux opiacés efficaces lorsqu'ils sont pris conformément à la prescription. Les trois effacent alors l'effet de manque, mais celui-ci revient en cas d'arrêt des prises régulières.

Le dépassement des doses de suboxone ne sert effectivement à rien, il a justement été fabriqué pour pallier aux  usages détournés du subutex. L'excès de méthadone peut par contre provoquer des accidents graves, allant jusqu'à l' overdose.

Tu dis rechercher l'effet euphorique, et tu dis "je n'ai plus de shoute" : ceci prouve que ce n'est pas la substitution que tu recherches mais bien le produit psychotrope pour ses effets de "plaisir", voir de défonce, que tu as trouvé en augmentant considérablement les doses de dipidolor et que tu sembles aussi chercher dans la cocaïne. 

Ironman est un peu radical en parlant d'urgence psychiatrique, mais ton écrit me laisse effectivement à penser qu'une prise en charge pluri disciplinaire incluant une prise en charge psychologique t'est nécessaire.

Quoiqu'il en soit, tu devras choisir entre shoot / euphorie (très courte celle-ci...à mettre en balance avec les dégâts collatéraux des produits !) et soins. Les deux ne me semblent pas compatibles.

Bon courage ! 

Portrait de boudentrain

Bonjour Fabiano!

Premièrement moi ce qui me frappe c'est que tu dis avoir arrêté la méthadone depuis 30 heures sans aucun symptôme de sevrage. Tu ne peux pas arrêter de consommer de la méthadone d'un coup sec! C'est impossible car les effets du sevrage sont INTOLÉRABLES et c'est une mission suicide!! Oui en effet beaucoup de personne qui se sont risqué à cesser la méthadone d'un coup sec se sont suicidé car ils souffraient trop..... 

D'après moi si tu n'a pas de symptôme après 30 heures c'est soit parce que tu as une très longue demi-vie d'élimination dans ton sang ou parce que tu consommes parallèlement un autre opiacé? Là as-tu repris ta méthadone?

Tu dis que tu veux changer ton dipidolor car ta consommation est devenu incontrôlable! Comme Frabro a écrit c'est clair que tu cherches encore le "buzz" que procure les opiacés. Je peux te dire par expérience que le mieux pour toi entre le subutex et la méthadone, c'est la méthadone car celle-ci procure un bien-être mais juste à des doses élevées. Dans mon cas c'était entre 95 et 125 mg que je sentais la chaleur, le bien-être dans ma poitrine mais là je suis en sevrage et rendu à 81 mg et je ne ressens plus rien presque!

Mon ami, je comprend comment tu te sens mais laisse-moi te donner un bon conseil!! J'avais une dépendance à la morphine et moi aussi j'étais incontrôlable car je consommais toutes mes pilules pour le mois entier dans la première semaine et après je tombais en sevrage aigue et je souffrais le martyr!!

Je suis allé sur la méthadone pour pouvoir continuer de ressentir le bien-être MAIS aujourdhui je regrette amèrement d'avoir pris cette décision! Si c'était à refaire j'aurais fais mon sevrage avec la morphine et je serais devenu abstinant! Pourquoi ? Parce que la méthadone m'a fait vivre un véritable ENFER et que j'ai failli me suicider à plusieurs reprises à cause de la souffrance que ce médicament m'a causé!!

Ce médicament est extrêmenment puissant et il vient jouer dans le ceveau et débalance la chimie naturelle, il modifie les neurotransmetteurs tels que la dopamine et la noradrénaline, la sérotonine, etc. Ce qui fait que je me suis ramassé à souffrir d'une forme d'anxiété très sévère et invalidante!! ET j'ai souffert et continu de souffrir d'une insomnie très sévère également.

Je n'ai pas dormi une seule minute depuis deux ans!!! Ma conscience refuse de s'endormir c'est ATROCE!!! Des études ont démontré que la méthadone peut causer une insomnie sévère par une trop grande libération d'adrénaline.

En effet, plus la dose de méthadone est élevé et plus le sujet est stimulé. C'est une stimulation physique et mentale. D'ailleurs les personnes qui consomment de la méthadone sont faciles à reconnaître car elles parlent très vite... (pas toujours et pas tous le monde bien sûr!)

FABIANO: Ne prend pas le risque de souffrir comme moi !!! Je te conseille de faire ton sevrage très très lentement. En fait il est recommandé de baisser sa dose de 1 mg par deux semaines ou par semaine. Moi je baisse de 1mg/semaine donc un total de 4 mg par mois et je te jure que c'est très difficile! J'ai des douleurs dans toutes mes articulations + insomnie + anxiété + craving etc..

Plus tu baisse vite et plus tu risque de rechuter. Mieux vaut "lentement mais sûrement" que vite et rechuter!!!

Tu sais Fabiano la dépendance aux opiacés est LA pire des dépendance selon mon expérience personnelle. J'ai eu des dépendances au pot, au speed (amphétamine) et à la cocaine et ma dépendance à la morphine et la méthadone est de loin celle qui m'a causé le plus de problèmes de santé physique et mentale.

Je te souhaite bonne chance dans ton combat et j'espère qu'un jour tu trouveras le courage d'arrêter complètement!! Tu es capable!!! Mais ça ça t'appartient! Semblerait-il qu'il y a des gens qui vivent bien avec la consommation d'opiacé, chaque personne réagit différemment!

Boudentrain 

"Je ne suis jamais malheureux car même dans la souffrance je peux me réjouir de savoir que la joie existe!" Boudentrain

Portrait de maya

limite de la méthadone est (d'après mes lectures) le manque survient entre 24h et 36 h  c'est variable mais ça peut expliquer  que fabiano ne ressentait pas encore le manque, d'ailleurs il va peut etre nous le dire...

le subutex moi j'aime pas du tout mais bon faut tester pour savoir si ça convient ou pas, mais la métha est deja bien plus confortable et moins astreignante, tout dépend vers quoi tu veux t'orienter, le subutex lui fait barrage à tous les opiacés ca veut dire que même si tu te shoootes nada ça annule l'effet.

et ce n'est pas un opiacédonc c'est une forme de sevrage différent.

que d'après ton profil comme boudebtrain je ne te conseille pas...

mais tu devrais voir un centre d'addictions pour t'orienter non, qu'on t'explique bien ce qu'il ya sur le marché et les pour et contre de chacun.

C'est important une subsitution (j'en sais quuelque chose ;-)

bizz addictives à tous 

Portrait de Fabiano

j'ai essaye un nouveau sevrage mais les medicaments recus genre thiapridal à boire m'on mis en super manque

je suis sorti apres 2 jours et j'ai repris de la dipidolor et des opiacés puis comme je me piquais et risquais des infections le toubib m'a remis sous metha et j'ai dormi une semaine ce qui inquiete tout le monde 

Portrait de soledad

bonsoir , je viens de remonter les posts ci dessus, je voie que tu avais poster le sujet en novembre 2010 et  d'aprés ce que j'en ai lu tu voulais arreter le dipidolor..(je ne connais pas ce produit , aujourd'hui tu dit avoir dormis une semaine ! c'est pas normal c'est vrai mais peut étre c'est du au mélange de tout ces divers produits ?  tu à trouver un médecin pour t'aider ou un centre ? si oui demande lui pourquoi tu à dormit une semaine, ou peut étre ta dose est trop forte? ou tu etait vraiment fatiguer ... j'ai lu boudentrain avec attention il connait bien le sujet et ta donner des bons conseils, tout ce que je peux te dire en tant que ex toxico c'est que pour décrocher il faut tout d'abord en avoir envie ! c'est primordial , l'envie pour diverses raisons, par lassitude tu la dit toi meme tu etait passer à 22 ampoules ! et plus d'effet ! la dope en shoot est un mac (comme dit maya ) et mon dieu comme elle à raison ! il en faut toujours plus, ensuite pour le subutex ils ont raison aussi ... reste la methadone qui vaut mieux arreter au plus vite en diminuant , c'est fesable moi je l'ai fait ...et aprés tu est libéré ...mais bon il faut vraiment le vouloir , vouloir tournez la page et apprendre à vivre sans rien c'est possible et sa vaut le coup .... mais bon tout dépend de toi ! de ce que tu veux ou veux pas ... mais tu peux le faire , moi j'ai commencer la mheta à 30 mg jour et presque  de suite suis passer à 20 mg et une semaine aprés à 10 mg bizarrement , le plus dur sa à etait arriver à 5 mg , mais j'ai pas remonter les doses et ji suis aller doucement 4 puis 15 jours aprés 3 mg etc et arriver à 2 mg /jour je dormais peu , et j'ai pas voulu prendre du stynol (pour dormir ) ... il faut beaucoups de volonté mais c'est fesable et aprés c'est une autre vie ...voila je pense que tu à dormis une semaine parceque ils ont du te surdoser , mais demande au médecin et bon courage ...sol Clin d'oeil
Portrait de filipe

Je me permet de" te répondre peut étre un peut tard je viens d'arriver sur ce forum , mais  je suis un militant usager de drogue , et comme ce que j'ai lu plus haut la méthadone ne te donnera que des complications supplémentaire (il faut savoir que quand on commence a la metha on part pour 10 ans de metha(voire a vie , va voir les chiffres officiel) en sachant que la décroche de la metha est 100fois plus difficile que l’arrêt pure et simple de l’héroïne par exemple (en l’occurrence trois jours et hop , ensuite c'est dans la tete mais physiquement c'est terminé ...) alors réfléchis bien a ce que tu va faire , d'autre part il existe d'autre opiacé qui pourrons te donner le plaisir auquel tu a droit ...(je sais en France on pense que le tox doit morfler et surtout , surtout ne pas avoir de plaisir ...)

Hors moi je pense et je ne suis pas le seul loin de la que nous avons droit au plaisir et que la methadonne pose plus de problème qu'elle n'en résous, quand au subutex n'en parlons pas , ceux qui on pu voir des amis(es) avec un bras en moins voire une jambe grâce a ce super produit(humour) certes détourné ne souhaites plus en entendre parler ...

 Je tiens a signaler pour la petite (la grande histoire ?!) que la morphine a été inventé pour faire décrocher les accros a l'opium... ensuite quand les ex-opiomanes on était accro a la morphine  les labos ont créé (pour la meme raison ) l’héroïne ,on prescrivais aussi de la cocaïne pour décroché de la morphine !! et maintenant on nous sort la metha et le subutex , hors la metha est super dosé par rapport a l'hero de rue .

Moi qui suis un vieux , j'ai connus l'hero des année 80 et alors que nous prenions des gr d'hero  a 30%minimum ,mais souvent bien plus car les aller-retour de Thaïlande était fréquent et la blanche tournais autour des 70% parfois plus , quand nous étions en manque une boite de neo nous remettait d’aplomb ... )

La on balance a des gamins ayant pris une hero a maxi10 % (et encore si elle est excellente, voir les chiffres de trend qui récupère et test souvent de l'hero ou il ni a pas d'hero ou si peu , en revanche des somnifères a donf !!) !!).

On donne donc a des gamins ou a des  très jeunes  80 mg , voir   120 mg  de metha , ou du subutex sachant pertinemment qu'ils vont le fixer ... bref on les astreint a devenir des esclaves des médecins et des centres  de soins....

Pour en revenir a ton problème il existe la circulaire "girard" qui autorise aux médecins la prescription de morphine(hors AMM) genre :skenan,moscontin, voir du fentanil en patch qui tiens plus de 72heures ,pour ceux qui ne supporte pas les autres produits de substitutions, donc tu peut faire valoir tes droits auprès de ton médecin (qui je le souligne a  parfaitement le droit de te prescrire ce qu'il souhaites , la secu na rien a voir la dedans , la seule chose qu'il peuvent te faire c'est ne plus te rembourser *****....point barre , c'est dans le serment d’Hippocrate , un medecin et libre de prescrire ce qu'il souhaites si il juge que cela est nécessaire a u bien étre  de son patient!!

Moi j’étais a paris ou les prescriptions de skenan on pris le pas sur celle du subu , mais quand je suis partis de paris pour la province , cela a été la croix de la bannière mais j'ai vu un expert qui a confirmé mes prescriptions de skenan et maintenant le medecin conseil ne peut plus rien faire !!!(Il est vert de rage mais n’empêche ....)

Voila , si tu souhaites plus de renseignement écrit moi en MP.

Dèsolé d'avoir été aussi long j'èspére ne pas avoir été trop longt et chiant  EmbarrasséCool

 

***** ete de te faire flipper:il na aucun droit mise a part le non remboursement,je me répète pat encore c'est assez long tu doit rencontrer le médecin conseil de la secu ou souvent il tenrce que on entend tellement de connerie : genre des docteurs qui disent, la secu ma interdit de prescrire !!! faux ,archifaux bien sur !

Donc si le medecin conseil  considère que tu ni a pas droit , tu peut contester cette décision et ainsi voir un expert  qui donnera son avis , si lui aussi ne te soutient pas , tu a le droit d'en voir un autre ...) bref 1 bonne année devant toi!!!!

Portrait de filipe

:cela a été la croix et la bannière(vous aurez corigé vous mem !!sorry pour les fautes hein !!!
Portrait de maya

ja' ai parcouru ton texte et suis assez d'accord avec toi si ce n'est que le skenan ( je suis Substituée à 120mg/jour) marche un temps et au bout d'un an on est toujours en recherche du petit plus qu'on ne trouve plus car le corps s'est habitué..comment tu gères ça?

 bizz bizz et bienvenue sur le bateau seronet...Cool

Portrait de lille1310

voilà l'historique...suite à une chirurgie (intervention sur un cancer,j'étais ouvert de l'anus jusqu'à la ceinture, la plaie a été délibérément laissée ouverte afin de faciliter les écoulements des abcés qui s'étaient formés et les soins infirmiers avec application sur la plaie de xylocaïne en spray)les docteurs ont débuté les antalgiques par de la morphine en pompe puis pour diminuer les anti-douleurs ils m'ont baissé les dosages pour finir avec des injections de morphine substituées par la suite avec des gélules de skenan.... en période la plus forte, j'étais à 320mg de skenanLP/jour(2x160mg) et entre deux prises(4heures après le skenanLP), je prenais de l'actiskenan 10mg.je devais même me lever la nuit pour reprendre une gellule... progressivement j'ai diminué le LP tout en gardant les doses d'actiskenan...  j'ai commencé à réduire aussi l'acti, je suis passé à 5mg...début des prises de skenan en juillet 2007,arrêt des prises en décembre2010...il a fallu du temps pour trouver le bon dosage du début du traitement et il aura fallu plus de temps encore pour l'arréter... en tout cela m'a pris presqu'une année pour l'arrêt complet du sulfate de morphine que ce soit en libération progressive(LP) ou libération immédiate(acti) le sevrage est très lent, mais il faut le vouloir aussi....aujourd'hui je suis reconnu hyperalgique (les 21 interventions ont eu raison de mon système nerveux central) et lorsque j'éprouve des douleurs,notamment après une chirurgie, aucun autre antalgique ou analgésique n'est éfficace à part la morphine...dans les différents hopitaux où j'ai été opéré, bien souvent je me suis entendu dire que j'étais toxicomane et il m'a été bien difficile de faire entendre mes douleurs aux infirmières....on a bien tenté de remplacer le skenan en gélules ou morphine en injections par d'autres molécules (tramadol,acupan), voir même après une intervention, les soignants ne m"avaient rien donné pour savoir si je simulais les douleurs...mais aucun résultat soulageant les douleurs mis à part la morphine.... bien à vous et bon courage pour calmer vos douleurs ou entreprendre un sevrage aux anti-douleurs       phil
Portrait de lille1310

au niveau posologie, il ne fallait pas lire 2x160mg/jour, mais 2x80mg/jour ! ce qui fait 160mg désolé pour ce mauvais calcul....quant aux doses d'actiskenan c'était bien du 10mg en interdose puis du 5mg....