"De la France à la Tchétchénie, les LGBTIphobies, ça suffit !"

161 lectures
Notez l'article : 
0
 
A -
A +

Un rassemblement en soutien aux victimes de LGBTIphobies du monde entier est organisé vendredi 21 avril à 18 heures place de l'Hôtel de Ville à Paris. En ce début d’année 2017, les violences que subissent lesbiennes, gays, bi-e-s, trans, intersexes, continuent de s’accumuler en France et de par le monde, dénonce Act Up-Paris, un des organisateurs du rassemblement (1). "Dernièrement, c’est de Tchétchénie que sont venus des témoignages d’arrestations et de violences : au moins une centaine de personnes auraient été arrêtées suite à des opérations de large ampleur (…) elles auraient été placées en détention dans les geôles du régime, dont la forme pourrait s’apparenter à celle de camps, et torturées, au point que plusieurs personnes auraient perdu la vie (…) C’est une nouvelle et dramatique application par l’un de ses francs soutiens de la politique répressive que poursuit Poutine depuis des années", explique l’association. "Alors que les violences s’abattent sur nous et nous isolent toujours plus, nous ne pouvons pas attendre le 17 mai, qui marque la journée internationale de lutte contre les LGBTIphobies pour nous rassembler et faire preuve de solidarité. Nous pouvons d’autant moins attendre que cette tragique actualité se croise avec l’approche des présidentielles : les candidat-e-s doivent réagir publiquement ! La campagne électorale, politique et médiatique, qui s’est ouverte s’est faite rarement autour des droits des LGBTI, mais davantage autour des opposants à nos droits, et en tout état de cause, encore moins avec nous, comme du reste encore moins avec beaucoup d’autres minorités ! (…) Ce n’est qu’en nous faisant entendre, nous, LGBTI, qu’en participant de la reconstruction d’un rapport de force, que par une réelle solidarité internationale de et avec tou-te-s les LGBTI que nous parviendrons à faire avancer les choses : que cessent les violences LGBTIphobes, que l’accès aux droits, aux soins, à l’éducation, à l’emploi des LGBTI soit renforcé ! Nous appelons à une première étape en ce sens dès le vendredi 21 avril, à 18 heures, place de l’Hôtel de Ville.

(1) : Signataires au 17 avril 2017 : Acceptess-T, Act Up-Paris, AIDES, l’Ant (association nationale transgenre), C’est pas mon genre !, le collectif des Raciné.e.s, la Fédération LGBT, Femmes En Luttes 93, FièrEs, le label KTDJ, le Lesbotruck, le festival LOUD & PROUD, l’Observatoire des Transidentités, Outrans, Pride de Nuit, Quazar - le Centre LGBT d’Angers, Trans Hauts-de-France, Trans Inter Action, le T-Time.

Pays : 

Commentaires

Portrait de JLB06

j,ai pu lire sur des médias des propos à vomir sur le policié tué et (flag) les médias serait -ils complices ...

.j,ai pu posé une alerte sur un journal pour xenophobie  

oui on et bien en France !

la bete immonde n,est  pas trés loin ....