HPV : la vaccination recommandée pour les HSH

176 lectures
Notez l'article : 
0
 
A -
A +

Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a récemment publié un nouveau calendrier vaccinal 2017. La vaccination contre le papillomavirus (HPV) y est recommandée jusqu'à l'âge de 26 ans, aux hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes. Le papillomavirus peut causer des condylomes (crêtes de coq) sur les organes génitaux, mais aussi développer dans le temps des cancers (utérus, anus, gorge et aussi pénis). Il existe plusieurs vaccins pour s'en protéger (Cervarix, Gardasil). Le HPV touche davantage les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (pour les condylomes, les lésions précancéreuses, ou les cancers anaux) notamment ceux qui vivent avec le VIH. Le HPV a près d'une centaine de sérotypes (autrement dit des souches différentes), certains sont plus cancérigènes que d'autres. Jusqu'à maintenant, les sérotypes les plus dangereux étaient ciblés par Cervarix bivalent (deux sérotypes) ou Gardasil quadrivalent (quatre sérotypes). Un nouveau Gardasil 9 est prévu, à spectre plus large. Ce Gardasil 9  est recommandé à destination des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes jusqu'à 26 ans révolus ou des personnes immunodéprimées (dont celles qui vivent avec le VIH). Une vaccination commencée avec un type de vaccin (4 ou 9) doit être poursuivie avec le même pour les trois injections (premier jour, deux mois plus tard, six mois plus tard). Jusqu'à maintenant, l'accès pour les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes se faisait via les CeGIDD (centre gratuit d'information, de dépistage et de diagnostic des infections par le VIH et les hépatites virales et les infections sexuellement transmissibles) et les centres de vaccination, la recommandation large devrait favoriser les remboursements par la Sécurité sociale (mais cela reste à vérifier). Pour la gratuité complète, sans aucune avance de frais, il est recommandé d’aller dans un CeGIDD ou un centre public ou un dispensaire de vaccinations.La mise à jour du calendrier vaccinal 2017, disponible sur le site du ministère de la Santé, concerne également des vaccinations contre des méningites bactériennes dues à des méningocoques.

Pays :