La santé des personnes LGBT, une tribune dans Libération

52 lectures
Notez l'article : 
0
 
A -
A +

Les 10 et 11 mars dernier, un colloque international sur la santé des personnes LGBT s’est tenu à Paris. A cette occasion, des membres du comité scientifique et éthique de cet événement (France Lert, Gabriel Girard, Michael Bochow, Gérard Pelé, Manuel Picaud) ont publié dans "Libération" (9 mars) une tribune, "La santé des personnes LGBT : où en est-on ?" qui pointe les différentes situations d'inégalité et d'injustice que vivent encore les minorités sexuelles et de genre, y compris en France. Ce texte (très bon, très convaincant) met l’accent sur la santé comme révélateur social. "Les données disponibles en France et à l’étranger établissent un lien clair entre l’expérience minoritaire LGBT et des vulnérabilités spécifiques en terme de santé", expliquent les auteurs. Des spécificités qui se retrouvent dans plusieurs domaines. "En termes d’incidence des infections sexuellement transmissibles (IST). Les gays et les trans constituent historiquement deux des groupes de la population parmi les plus touchés par le VIH et les IST. Cette surreprésentation n’est pas seulement attribuable à des comportements plus à risque, elle est le reflet d’une épidémie concentrée, à laquelle ces communautés continuent de payer un lourd tribut", expliquent, par exemple, les auteur-e-s. Ils préconisent d’ailleurs dans leur tribune la mise en place d’un "agenda de recherche sur la santé LGBT" qui pourrait pallier le fait que "la recherche sur la santé LGBT souffre d’un déficit de vision stratégique et programmatique de la part des institutions concernées".

Pays :