L'OMS publie un guide pour le traitement de l'hépatite C

1470 lectures
Notez l'article : 
5
 
A -
A +

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié (9 avril) un guide pour le traitement de l'hépatite C, une infection chronique qui affecte entre 130 millions et 150 millions personnes dans le monde selon les estimations et qui cause la mort de 350 000 à 500 000 personnes chaque année. La publication du guide vient en même temps que la mise à disposition de nouveaux médicaments contre l'hépatite qui sont plus sûrs et plus efficaces. De plus, d'autres médicaments sont en cours d'élaboration et devront être disponibles dans les années à venir, rappelle un communiqué de l’ONU (9 avril). "Les recommandations de l'OMS sont basées sur les meilleures et plus récentes connaissances scientifiques", explique le Docteur Stefan Wiktor, qui dirige le Programme mondial de l'OMS sur les hépatites. "Le nouveau guide a pour objectif d'aider les pays à améliorer le traitement et les soins pour l'hépatite et donc de contribuer à réduire le nombre de décès causés par les cancers du foie et les cirrhoses". L'agence onusienne devrait, en outre, proposer une assistance pour assurer la disponibilité des nouveaux médicaments et pour faire en sorte que l'ensemble des méthodes de traitement soient disponibles et abordables. L'OMS effectuera également une évaluation des formes génériques des médicaments contre l'infection."Le traitement de l'hépatite C est actuellement hors de prix pour la plupart des patients qui en ont besoin. Le défi est donc d'assurer que tous ceux qui ont besoin de ces médicaments puissent y avoir accès", pointe, de son côté, le principal conseiller du département de l'OMS pour les médicaments essentiels et les produits de santé. "L'expérience nous montre qu'une stratégie à plusieurs volets est nécessaire pour améliorer l'accès au traitement, y compris pour créer la demande de traitement. L'élaboration du guide de l'OMS est une étape importante dans ce processus", ajoute-t-il.

Pays : 

Commentaires

Portrait de pascalcoucou

Une bonne fois pour toute, au moins si l'on éradique cette hépatite, ils pourront avancer sur d'autres maladies, de toute manière c'est qui arrivera, mais bon au dépends des malades bien sur.

La vie n'a aucune importance pour les compagnies, le but c'est de récupérer coute que coute les façons les plus longues a traiter pour gagner en temps donc en traitements, mais l'hépatite une fois soignée plus rien a vendre, le prix découle des ces genres de calculs si on les guéri ça fait économiser plein de frais sécu, et autres arguments de ce genre, mais jamais un mot de compassion ou l'on parle du patient, pff.

il y a quand même 90 000 personnes décédées par an (2010) en Europe d’après l'article de Frabro

http://www.seronet.info/billet_forum/mortalite-hepatites-en-europe-66868

ce sont ces personnes qui pourraient être rapidement guéries pour la plupart en 3 MOIS et le reste en 6 MOIS sauf cas exceptionnels.

la totalité des personnes infectées traitées doit moins rapporter, que de soigner au compte goutte et laisser mourir les autres,  combien de suicides suite aux refus de ttt perso j'en connais 3, attendre le maximum la montée des copies pareil, ça met le corps dans un état, que seuls ceux qui y sont passés le savent.

Et là ça fait des frais pour la collectivité a assurer.

Faut que ça change !!!!!!

                                            Pascal ... .. .