Peine de mort pour homosexualité : l'Onu vote

56 lectures
Notez l'article : 
0
 
A -
A +

Lors d’une récente réunion du Conseil des droits de l'homme de l'ONU, l'ambassadrice américaine auprès des Nations Unies, Nikki Haley, a voté comme les représentant-e-s de pays où l'homosexualité est passible de peine de mort. Le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU a adopté, fin septembre, par 27 voix pour 13 contre et 7 abstentions, une résolution condamnant l'usage injustifié de la peine de mort à l'encontre des femmes, des personnes handicapées, sur des critères ethniques ou pour homosexualité. La France, qui a aboli la peine de mort en 1981, a voté pour cette résolution. Parmi les pays qui ont voté non, se trouvent les Etats-Unis, aux côtés du Bangladesh, de l'Egypte, de la Chine, du Burundi, de l'Inde, du Japon, du Qatar, de l'Arabie Saoudite, des Emirats arabes unis, de l'Irak et de l'Ethiopie. C'est la première fois qu'une telle résolution fait explicitement mention de l'homosexualité, indiquent les agences de presse. Le texte de la résolution se borne à demander aux pays signataires de s'assurer que la peine capitale n'est pas utilisée de manière discriminatoire… on est loin de l’abrogation de la peine de mort.

Pays :