Phase III pour le cabotegravir en prévention du VIH

139 lectures
Notez l'article : 
0
 
A -
A +

Filiale du laboratoire pharmaceutique ViiV Healthcare, GSK (GlaxoSmithKline) a lancé des essais cliniques de phase III concernant un nouveau traitement préventif contre le VIH. Les tests visent à évaluer les effets du cabotegravir en injection tous les deux mois comparé à une prise orale quotidienne de PrEP  (prophylaxie pré-exposition) avec Truvada. L’essai doit recruter quelque 4 500 hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, ainsi que des personnes trans ayant des relations sexuelles avec des hommes, sur une quarantaine de sites répartis entre les Etats-Unis, le Canada, l'Amérique du Sud, l'Asie et l'Afrique. Tous les participants, âgés d'au moins 18 ans, recrutés sont considérés comme très exposés au risque d'infection au VIH. Une seconde étude de phase III, destinée à évaluer les effets du cabotegravir dans la prévention du virus chez les jeunes femmes, devrait débuter en 2017.

Pays :