Plainte contre la campagne de AIDES classée sans suite

107 lectures
Notez l'article : 
0
 
A -
A +

Comme Seronet l’avait expliqué, des habitants avaient porté plainte contre les affiches de la dernière campagne de AIDES, "Révélation", à Laval. Ces habitants, au nombre de trois, voyaient dans une campagne de lutte contre le sida et de promotion du traitement comme prévention la "diffusion d'un message violent ou pornographique contraire à la dignité, accessible à un mineur". Cette plainte a été rejetée par le parquet qui a finalement décidé un classement sans suite. Interrogé par France Bleu Mayenne, Philippe Rossignol, de AIDES en Mayenne, avait expliqué suite à ces plaintes : "Nous faisons face à une remontée du puritanisme dans la mouvance de La Manif pour tous. Pour certains, voir des couples enlacés c'est absolument insupportable".

Pays :