Solidarité sida invite à "téléphoner" aux candidat-e-s

68 lectures
Notez l'article : 
0
 
A -
A +

Des photos de six prétendants à la présidentielle barrées d'un numéro de téléphone : avec ces encarts parus le 18 avril dans les quotidiens nationaux, l'association Solidarité sida entend interpeller candidat-e-s, électrices et électeurs sur les besoins de santé des pays pauvres. Il s'agit de faux numéros, mais en les composant, les électeurs et électrices apprennent la position de chaque candidat-e sur la promesse de consacrer chaque année 0,7 % du produit national brut à la solidarité internationale et au développement. Un engagement que "la France n'a pas tenu", rappelle à l'AFP Luc Barruet, cofondateur de Solidarité sida. D'où cette initiative "d'alerte" du public. Une fois composé le numéro de téléphone, différent pour chaque postulant à l'Elysée, on tombe sur la voix du candidat, "imitée par les Guignols". Tous invitent leur correspondant à taper le "7" - rappel du taux de 0,7 % que les pays industrialisés, dont la France, se sont engagés à consacrer à l'aide publique au développement (APD). Solidarité Sida a réuni dimanche 16 avril sur les Champs-Elysées, à Paris, quelque 500 000 personnes pour une "manif-concert" gratuite pour défendre une France "ouverte sur le monde et sur les autres". Un grand "meeting-concert" sur l'esplanade des Invalides était également prévu samedi, veille du premier tour de la présidentielle, "mais la préfecture de police nous a demandé de la reporter", a indiqué Luc Barruet à l’AFP. Rendez-vous différé au 17 septembre 2017.

Pays :