Les plus lus

Choisissez le type de témoignage

Pages

Cela a réellement changé d'être non contaminante !

Publié par gys
La sexualité à toujours eu une place très importante dans ma vie jusqu'à l'arrivée du VIH. Je suis passée par plusieurs stades…

Sur le trottoir, effondré, en pleurs

Publié par Rédacteur-seronet
Il y a deux ans, j’ai dû affronter la problématique de la révélation de ma sérologie sur mon lieu de travail par la responsable des ressources humaines.

Le tabac et moi !

Produits
Publié par Rédacteur-seronet
Le tabac, sa consommation, son arrêt, etc. Ce sujet a été et reste encore débattu sur Seronet… et cela depuis un bon moment...

Le regard de autres est une prison dont il faut se libérer

Publié par maya
Le regard des autres, je crois, m’a brûlée trop tôt, voire calcinée même : j'étais toxicomane (avant d'être séropositive) et les jugements ne sont ni tendres ni compassionnels avec une ado paumée de 17 ans…

Ma libido se réveille au soleil, avec le printemps

Publié par GILA
Quand j’ai appris ma séropositivité, j’ai eu une image déplorable de moi, une image pourrie ! A l’époque je me maquillais, j’avais un look marrant, je me pomponnais ; j’ai arrêté net. Le truc positif c’est que j’ai aussi arrêté de me détruire à partir de ce moment là...

Je n’ai rien prévu pour d’éventuels vieux jours

Publié par Maya
Dès mes 16 ans, j’ai été autodestructrice. Je le suis toujours d’une façon plus sournoise. J’ai commencé avec des tentatives de suicide très violentes.

Mon inconnu du bus : Disance ? Dicibilité ? Ou simplement parler et échanger

Publié par Michel Bourelly
Une fois n’est pas coutume, je vais vous raconter une délicieuse aventure qui m’est arrivée dans un bus RATP du centre de Paris.

"Grâce à cette personne, je connais ainsi d’autres pistes pour m’en sortir"

Publié par Manuel
Manuel, 35 ans, est Suisse et étudiant. Il vit avec le VIH depuis 2009. Il était passionné de lecture et d’écriture avant le diagnostic. Il a commencé à avoir des problèmes de cognition, environ trois ans après le diagnostic et la mise sous traitement...

L'amoureuse de Stalingrad Lovers

Publié par Mélissa
Stalingrad Lovers est une fiction qui sort au cinéma le 11 décembre 2013. Un film réalisé par Fleur Albert sur le monde de la drogue autour de la rotonde de Stalingrad, plaque tournante de la consommation dans le 19 ème arrondissement à Paris. Un homme est mort, il s’appelait Medhi...

J’en ai marre d’être toute seule !

Publié par Tessanne
La précarité, c’est l’obligation de vivre au jour le jour, de ne pas pouvoir faire de projets, de ne pas pouvoir faire face en cas de problème.

Pages