Aie confiance…

Publié par Costa le 16.05.2008
1 265 lectures
Notez l'article : 
0
 
Bien qu'une large majorité des personnes séropositives au VIH suivies en France fassent confiance à leur médecin, un faible pourcentage d'entre elles perdent confiance au fil du temps.
doc2.gif

Tels sont les résultats d'une étude réalisée par Marie Préau de l'université de Nantes et publiée dans le numéro du 1er avril du Journal of Acquired Immune Deficiency Syndromes. Interviewés dans le cadre de la cohorte Aproco menée par l'Agence nationale de recherche sur le sida (ANRS) pour étudier l'efficacité des antiprotéases, les participants étaient invités à évaluer sur une échelle de 1 à 4 la confiance dans leur médecin, 4 correspondant à une « confiance totale ». Si 96% des personnes interrogées ont ainsi attribué des scores de 3 à 4, 7% d'entre elles ont également déclaré avoir perdu au moins une fois confiance en 60 mois de suivi.

Les personnes ayant perdu confiance étaient généralement plus jeunes, avec un taux de CD4 moins important, sceptiques sur l'efficacité des antirétroviraux, et insatisfaites par les explications fournies par le corps médical. Deux facteurs étaient associés à la perte de confiance : l'apparition et le cumul de complications liées au traitement, et le manque d'intérêt du médecin pour les problèmes rencontrés par les patients. Même si ce pourcentage reste faible après 5 ans de suivi, il importe donc de ne pas minimiser les problèmes évoqués et de s'intéresser aux effets secondaires et aux autres problèmes de santé. On s'en doutait, encore faut-il que le dialogue s'améliore avec certains médecins.
(source : http://www.jaids.com)