ONUSIDA : enfin une nouvelle agence pour les femmes

Publié par jfl-seronet le 29.09.2009
541 lectures
Notez l'article : 
0
 
genre
L'Assemblée générale des Nations Unies a décidé (22 septembre) de créer une agence unique destinée à promouvoir les droits et le bien-être des femmes, qui constituent la population la plus touchée par la pandémie mondiale de sida.

"C’est une occasion historique de faire un pas en avant dans le domaine des droits des femmes et des filles", a expliqué le directeur exécutif d'ONUSIDA. Selon cette résolution, saluée par de nombreux militants de la lutte contre le sida, quatre agences des Nations Unies s’intéressant aux questions féminines seront fusionnées pour former une nouvelle entité. Si les associations saluent cette décision, c'est parce qu'elles estiment que, jusqu'à présent, la réponse des Nations Unies aux questions féminines avait été un "lamentable échec".


"Treize ans après la création d’ONUSIDA, et malgré le nombre effarant de victimes qu’a entraîné la pandémie et la reconnaissance mondiale de la féminisation du sida, il n’existe aucune organisation représentant les femmes au sein du Comité qui pilote le travail d’ONUSIDA", dénonce ainsi AIDS-Free World, une organisation non gouvernementale, sur le site Plus News. Il faut dire que les enjeux sont majeurs. Ainsi, en Afrique subsaharienne, les femmes comptent pour 60 % des personnes séropositives, un chiffre qui s’élève à 75 % chez les personnes de 15 à 24 ans. "En Asie, près de 50 millions de femmes sont exposées au risque d’être infectées au VIH avec leur partenaire", rappelle PlusNews.