PrEP : la HAS officialise les schémas continu et discontinu de prise

Sexualité Publié par jfl-seronet 1633 lectures
Notez l'article : 
0
 
A -
A +

La Haute autorité de santé (HAS) vient de publier une fiche, dite de "bon usage du médicament", sur l’usage de Truvada (emtricitabine + ténofovir DF) en PrEP (prophylaxie pré-exposition). Il s’agit d’un document — pour lequel AIDES a été consultée — qui est surtout à destination des professionnels de santé qui, à l’hôpital, en CeGIDD (1) et désormais en médecine de ville, vont prescrire la PrEP. Cette fiche officialise les deux schémas de prise : continu et discontinu. En voici les points clefs.

Continu ou à la demande…

L’autorisation de mise sur le marché (AMM) de Truvada en PrEP est entrée en vigueur le 1er mars dernier. Cette AMM remplace la recommandation temporaire d’utilisation (RTU) qui a pris fin le 28 février dernier. Cette AMM ne mentionne que le schéma continu dans l'indication (limitée à la seule prise quotidienne continue de Truvada : un comprimé par jour). Se posait alors la question du maintien du schéma  "à la demande" (on parle aussi de schéma en discontinu, ou en prise autour des relations sexuelles) pour les personnes déjà sous PrEP, et du maintien de la double option (continu, discontinu) modulable selon certaines caractéristiques des personnes.

Ce point était important pour AIDES. L’association souhaitait que cette possibilité de choix soit officiellement reconnue et inscrite dans les recommandations d’usage par les autorités sanitaires. C’est le cas dans la fiche de la HAS.

Dans son document, la HAS rappelle que, dans la PrEP, Truvada doit être utilisé uniquement chez les personnes dont le statut sérologique vis-à-vis du VIH est négatif selon un test Elisa de 4e génération. Ce test est fiable dès six semaines après la dernière prise de risque.

Le schéma de prévention par Truvada validé par l’autorisation de mise sur le marché (AMM) est le suivant : prise continue = 1 comprimé par jour. En cas de prise continue, le traitement est réputé efficace après 7 jours de prise chez les hommes et 21 jours chez les femmes. Il doit être poursuivi jusqu'à deux jours après le dernier rapport sexuel.

Il existe un schéma alternatif avec Truvada (hors AMM) : prise discontinue. Cela donne :
● 1ère prise : 2 comprimés à prendre en même temps entre deux heures et 24 heures avant le rapport sexuel ;
● 2ème prise : 1 comprimé à prendre environ 24 heures (avec un décalage possible de plus ou moins deux 2 heures) après la première prise ;
● 3ème prise : 1 comprimé à prendre environ 24 heures (avec un décalage possible de plus ou moins deux 2 heures) après la deuxième prise.
Ce schéma ne doit être utilisé que chez les hommes (ou personnes trans) ayant des relations sexuelles avec des hommes, non infectés par le virus de l’hépatite B (VHB). En cas de rapports répétés, poursuivre avec un comprimé par jour jusqu’à deux jours après le dernier rapport sexuel.

Il est recommandé de prendre Truvada à heure fixe et avec des aliments pour faciliter l’absorption et limiter les effets indésirables digestifs. L’efficacité de la PrEP n'est optimale que si les schémas de prise sont respectés. Une prise oubliée ou décalée expose au risque d'infection par le VIH. Il existe un kit d’information destiné aux médecins prescripteurs et aux personnes utilisatrices de Truvada dans la PrEP.

Comment accéder à la PrEP ? Qui prescrit ?

Seul un-e médecin expérimenté-e dans la prise en charge de l’infection par le VIH, exerçant à l’hôpital ou dans un centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) peut faire la première prescription de la PrEP, on parle aussi de prescription initiale ou de primo-prescription. Le renouvellement de l’ordonnance peut être réalisé par tout médecin, en ville ou à l’hôpital, dans le cadre du suivi trimestriel. Ce suivi comprend une vérification du statut concernant le VIH, le dépistage des IST, l’absence de grossesse, l’absence d’une insuffisance rénale. La prescription doit être refaite chaque année à l’hôpital ou en CeGIDD.

Autrement dit, on peut être suivi chez le spécialiste tout le temps ou être suivi de la façon suivante : la première prescription se fait avec un-e médecin spécialisé-e (hôpital ou CeGIDD), puis les suivantes (tous les trois mois) chez un généraliste, puis, la même année, passage chez le ou la médecin spécialiste du VIH.

Il est déconseillé de démarrer la PrEP sans consultation médicale préalable, par exemple en partageant ou en échangeant des comprimés de Truvada, en faisant des achats sur Internet… car les risques sont importants (effets indésirables, situation de santé pas compatible avec l’usage du Truvada, risques de résistances, etc.).

Truvada dans la PrEP est remboursable à 100 % par la Sécurité sociale dans l'indication de l'AMM. C’est-à-dire dans le schéma de prise continue. A noter que le document de la HAS reconnaît que les personnes usagères peuvent "bénéficier d’un accompagnement individuel proposé par des associations communautaires et de lutte contre le VIH/sida".

Pour aller plus loin

Des informations sur la PrEP sont disponibles sur le site de l’Agence nationale de sécurité du médicament, sur le site du Conseil national du sida et des hépatites virales, sur le site de l’Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales. Santé publique France a créé un site sexosafe et AIDES anime le site prep-info. Plus d’infos sur les CeGIDD.

(1) : CeGIDD (Centre gratuit d'information, de  dépistage et de diagnostic des infections par le VIH et les hépatites virales et les infections sexuellement transmissibles).


Pays :