VIH : au nom du corps et du sain esprit !

Conférences Publié par Mathieu Brancourt et Bruno Spire 2322 lectures
Notez l'article : 
5
 
A -
A +

Déjà, les portes de la CROI, édition 2018, se referment dans une tempête de neige. Avant le retour en Europe, quelques derniers morceaux de la conférence américaine, qui nous donne rendez-vous l’année prochaine à Seattle.

Pas de santé sans santé mentale !

Soigner l’esprit autant que le corps, notamment des personnes séropositives. Une présentation en plénière a rassemblé les données existantes et à mis en exergue l’importance capitale de la prise en charge des enjeux psychologiques des personnes vivant avec le VIH. Les personnes séropositives sont beaucoup plus exposées aux troubles psychologiques et aux maladies mentales que la population générale. On remarque d’ailleurs aussi que l’âge où le déclenchement des pathologies mentales est le plus probable correspond à la période où le risque d’acquisition du VIH est le plus haut. Les troubles mentaux augmentent de quatre à dix fois le risque d’acquisition du VIH selon différentes études. La dépression est associée à plus de prises de risques sexuels et a donc un impact démontré dans les essais de Prep ou son observance. Aux Etats-Unis, les troubles psychologiques (qui incluent les consommations d’alcool, de drogues et de tabac) sont trois fois plus élevés chez les personnes vivant avec le VIH que le reste de la population.

Les troubles mentaux sont dans l’ombre du VIH, avec un impact d’autant plus forts qu’ils s’ajoutent à la stigmatisation sur la séropositivité, mais aussi celles sur les troubles en eux-mêmes. Sachant que la dépression double le taux de mortalité chez les personnes vivant avec le VIH selon de nombreuses études, réalisées dans plusieurs pays. A tous les niveaux de la prise en charge, les troubles psys ont un impact négatif sur les risques pris par la personne, le retard au dépistage, le maintien dans le soin et l’observance des traitements.

Au-delà de la dépression, les troubles psy ont un impact sur la vie sexuelle, affective et sociale des personnes séropositives. Il faut donc changer d’échelle dans la prise en charge psychologique avec des traitements adaptés et la promotion des psychothérapies. La santé mentale est gravement sous dotée financièrement, notamment dans les pays les plus pauvres, sans compter le manque de personnels formés et compétents.

Le gap est énorme, qu’il soit politique ou économique. Et la prise en charge du VIH doit montrer la voie. Parce que la prise en charge donne des opportunités de détecter les troubles psychologiques, elle laisse la place à des interventions possibles. Pour cela, il faut franchir un palier : que les compétences des spécialistes de la santé mentale se diffusent auprès d’autres praticiens et cliniciens. Car réduire le stress, la stigmatisation autour de cela grâce à un suivi psy permettrait à terme de réduire les prises de risque et donc le nombre de contaminations.

L’engagement dans les soins dépend du bien-être

Pour prévenir les nouvelles infections, il faut traiter le nombre important de personnes diagnostiquées non-engagées dans les soins. Les modèles de mise sous traitement immédiate, le jour même du diagnostic, permettent un meilleur engagement et on atteint plus vite la charge virale indétectable. U=U (Indétectable = intransmissible) a eu un impact énorme pour le maintien et l’engagement dans les soins à San Francisco, par exemple. Cependant, après deux ans, 62 % des personnes ont une charge virale indétectable contre 83 % à la visite précédente. L’engagement dans les soins est dynamique. Seules, 26 % restent constamment dans les soins, tandis que les autres connaissent des trajectoires qui varient : certaines améliorent le recours au soin, rapidement ou lentement, d’autres voient leur maintien dans le soin se détériorer progressivement. C’est un indicateur de problèmes sociaux ou de stigmatisation sur lequel il faut travailler.

Pays : 

Commentaires

Portrait de sonia

Enfin une réelle réflexion sur les freins liés à la prise en charge de la santé mentale.

Quelle soit volontaire ou institutionnele, la prise en compte de sa fragilité psychologique doit se faire dans un environnement bienveillant afin de donner du sens, dans une quête individuelle et universelle.

U=U

Pas convaicue par l'argument UU en français II,Indétectable Intransmissible

Je ne pense pas atteindre l'objectif uhuh, mais, vu la tempete de neige sur la croi americaine, c'est la mort du petit cheval blanc !

Il est mort sans voir le beau temps, 
Qu'il avait donc du courage ! 
Il est mort sans voir le printemps 
Ni derrière, ni derrière. 

Je parle de la mort du virus , ni derrière ni devant, zero copies !!!!

Le Petit Cheval blanc https://g.co/kgs/r7jDHr

 

 

 

Portrait de IMIM

d"en informer les docs français.......!

Les consult. psy, c comme tout le reste du suivi HIV.....

Il y a ceux qui en benéficient , et les autres ......ceux à qui on réponds que la psy est en congé maternité,et qui  repartiront comme ils sont venus....

Pendant toute la période de douleurs que j'ai eu, il m'était proposé des séances de psy. à chacune de mes consult., parce que, soi-disant, tout était ds ma tête....Je les refusais "Occupez-vous de mon corps, et je m'occupe de ma tête"...
La suite me donnera raison......... des opérations en urgence, faute d'écoute et d'exam. appropriés et enfin un changement de ttt (allègement) qui va, au bout de plusieurs mois, voir années, apaiser mes douleurs physiques.......

Mais, entre temps, toutes ces années passées et perdues , toute cette énergie dépensée à me faire entendre, soignée, ont NETTEMENT fragilisé mon moral
Ca a boulversé tout mon équilibre  Un grand chamboulement....
Socialement, les "amis" ont finit par se lassés, s'éloigner.
8/10ans, c très long PLus d'invitation, plus de sorties, plus de réconfort
G fait avec....
Sur le plan familial, il a fallut mettre ma mère ds un hepad C moi qui m'occupais d'elle
Je n'ai pas pu assister à l'enterrement de mon père
Je nai pas pu soutenir ma fille, quand elle du subir une opération chir. délicate
Et de plus, si les medecins disaient que c'était ds ma tête, alors, les membres de ma famille,  omnibulés par la grande compétence des spécialistes, me demandait de " bouger moin Q et d'arrêter mon cinéma !!!!!!"
Résultat : CASSURE à nv S'ils me voient comme menteuse et simulatrice alors Bye bye.....toujours ce putain de passé de tox qui me claque à la gueule...

Jvè mm pas parler du boulot, du fric....du frigo vide....et des fois, manque de force pour faire les courses Usée, épuisée par le combat contre des douleurs nuit et jour....
Si j'avais habitée la Haute Savoie, j'aurais eu des aides Mais ds le 95, ya pas les moyens......

J'en profite pour dire qu'un combat pour l'égalité sanitaire dans tout les territoires français, serait une lutte à mener!!!:
BRAVO les docs, vous avez détruit tout ce que j'avais mis 30ans à reconstruire
Et quand J'AI demandé, , une consultation psy, ben yavait pas !!! Vous cultivez l'esprit de contrariété !!!
Pas de soin physique Pas de soin mental et si jpouvais me foutre en l'air, c comme si ça les arrangeait...(économie..???mdr)

Alors tout vos beaux discours, vos protocoles, appliqués comme ça LEURS convient, ......commencez donc par EDUQUER le corps médical avant de vouloir éduquer les patients......

 

Portrait de la flipette

Grande chanceuse que je suis de vivre au milieu des psychoinstables.
Ma ville Rezé, face à l'étendue des problèmes psychologiques divers et variés de l'agglomération nantaise a décidé de mettre en place une permanence gratuite d'un psychologue peu importe le motif.
J'ai tout d'abord cru a une blagounette puis c'est apparu 2 fois de suite dans deux mensuels différents.
A Nantes, l'état psy de la population est bof bof, bien au delà du VIH, les ravages de la came, du chomage, l'impression qu'il y a plus d'issue à rien, rend la population triste.
Alors je salue ma commune d'avoir agit, j'espère que l'aide est efficace en attendant je salue le geste philanthrope...
La santé mentale est le parent pauvre de la médecine. Parfois heureusement et parfois malheureusement.

Courage à vous,
Il existe des méthodes simples pour s'aider soi-même psychologiquement.
Si vous me les demandez je vous les partagerais.

Bises

Portrait de IMIM

C eux qui m'ont DESTABILISE J'avais des douleurs "fantomes" Tt était dans ma tête Et mes mains déformées et le reste c dans ma tête ???? DEs résumés avec des mots comme "simulatrice, alcoolique (??), revendicatrice HONTEUX A coté de ça pas d'examens ciblés mais des semaines d'hop. pour RIEN 5 lignes de résumé pour 3 semaines d'hospitalisation!!!!!

J'avais un équilibre Certes fragile, mais je maintenais le cap !!! Ils ont déclanché la tempête, un tsunami dans ma vie et le naufrage....Le corps et l'esprit......Pourquoi ? la grande question....Ca laisse place à toutes éventualités ....
Ca fait gambergé....
Seraient-ils en train de tester mes limites ! MDR Jusqu'ou peut mener la folie ????
De plus, il semblerait qu'il faille débourser 40euros pour voir un psy dans un de ces centres de santé sexuelle !

Sinon, Flipette, jve bien que tu partages tes méthodes
Mais si c le sport, la relaxation, le yoga etc g déjà pratiqué et je n'y arrive plus Ca déborde ds ma tête MDR Et je refuse leur anti tout (douleurs, anxiomachins, psychotruc, etc)

Je vois que Nantes est morose.........à l'image de nos vie de banlieusards........comme un gout de no futur....

Portrait de sonia

Tu n'es pas folle ni psycoinstable.
Jadmire ton courage et ta franchise.
Fais attention, tu es une personne très rare que j'aime et respecte.
Cette misère, ce cauchemar, c'est mon karma?

Portrait de IMIM

que j'ai un brin de folie !!!!! Tant qu'il reste festif et positif, c plutôt cool !!
Le jour ou le brin va devenir un bouquet, les fleurs vont puer !! Une explosion de senteurs bien pourrie !mdr

Alors moi, le karma, le paradis etc...Tt ça c juste pour aider à supporter cette vie qui, si on y réfléchit bien, n'a pas vraiment de sens.....alors on s'berce dans l'hypothèse d' un après ou d'un avant (karma tu payes ce que t'as fait mdr) Ca rend passif....
C du vent pour moi Les plus pourris sont les mieux servit Et ils n'iront pas en enfer !!!mdr
Et ça c le fonctionnement du Monde et pas des cieux !

G plus à faire attention Jvois pas ce qui pourrais m'arriver de plus !?
Quoique ? la dernière fois qu'ils ont voulu me faire une infiltration colonne vertébrale, g refusé ! Ils sont capables de me coller ds un fauteuil roulant a vie !