COUP DE GUEULE

Publié par libellule33 le 24.02.2012
16 736 lectures

En 1998-1999 j'ai pris contact avec le Professeur De Harven. Professeur chercheur a toranto sur la recherche des retrovirus. J'ai tenté de prendre rendez vous avec lui ou plutot d'avoir un entretien avec ce monsieur qui soutenait noir sur blanc que le virus n'était qu'un fantome qu'on ne l'avait jamais isolé et j'en passe. J'ai adhéré a fond sur sa these, le monde des dissidents du sida m'apportait un réconfort extraordinaire ! En 2005 j'ai lu le livre sida : supercherie et arnaque humanitaire de jean claude Roussez. çà me confortait encore puis en janvier 2011 le livre "les 10 plus gros mensonges sur le sida" editions d'angle jean claude roussez et Professeur etienne de harven. grace à nos echanges aux theses et aux livres j'ai arrêté mon traitement pendant presque 10 ans au total ! et je suis tombee comme une loque fin octobre 2011 un début de fin de vie.

C'est pourquoi je veux rendre public mes conversations avec le professeur de harven et voici un courrier que je lui ai fait hier afin qu'il m'explique ....

Bonjour Professeur DE Harven.
 Nous avons discuté ensemble à plusieurs reprises, téléphone et mails.
Le dernier entretien mail que nous ayons eu ensemble date de septembre 2011 car j'avais rencontré un seronegatif qui etait frileux devant la nouvelle de ma seropositivité.
 Et oui je suis seropositive depuis 94.
Suite aux temoignages des dissidents j'ai arrêté mon traitement à l'époque car ils m'avaient convaincus ainsi que vous même de la these que vous developpez dans vos livres ou dans vos conferences.
Monsieur De Harven je suis tombee raide car je n'avais plus de plaquettes plus de globules blancs plus de globules rouges avec une charge virale de plus de 74000000 copies et 16 t4 ! en novembre 2011 avec 1 mois d'hospitalisation.
j'ai developpé deux maladies opportunistes un cytomagalovirus dans la moelle epinière et des nodules cotoneux dans les deux yeux.

j'étais en train de mourir ! que repondez vous à cela Monsieur De Harven ? que le virus n'étais qu'un fantome ??? qu'il n'attaque personne ? que l'on peut se passer d'un traitement ?

Sachant que j'ai repris une tri et en un mois je redescendais à 24 000 copies et 100 t4
 Je suis tres en colère tres déçue et surtout tres mal coté santé !

J'attends que vous me répondiez à ce courrier de manière à m'expliquer votre point de vu.
J'ai un ami qui actuellement hesite à 300% de prendre sa tri a cause de ce que vous et votre journaliste avait noté sur le net et dans vos livres.
Je sais que s'il attend trop longtemps sa vie ne tiendra plus qu'à un fil rapidement ! ce n'est vraiment pas serieux...

bien a vous

Commentaires

Portrait de tessanne13

Affreux, ce quoi ce Professeur ? As t'il encore le droit d'exercer ? Peus tu porter plainte ? Heureusement que tu as repris les traitements qui eux marchent. Bon courage, pleins de bisous, tess
Portrait de nathalie11

Que faire pour que ces personnes ne puissent plus agir et mettre la vie des autres en danger , c'est une vrai calamité ce genre d'individu, bien heureuse que tu es ouvert les yeux, il était temps d'ailleur!.

N'y a t il pas moyen de porter plainte ?

Tu es une battante

Courage , bises

Nath

Portrait de libellule33

libellule33

j'étais endoctrinée totalement sous la gouverne des dissidents. Non deHarven n'exerce plus il a été écarté par le corps médical mais la encore je me suis dis que ce n'était pas de sa faute ! qu'il avait été victime de sa découverte etc etc etc... que c'était luc Montagnier qui avait tout faux (comme le disent) les dissidents donc non je n'ai pas ouvert les yeux nath c'est parce que j'ai senti la fin arriver vraiment et eu plus profond de moi que j'ai accepté un traitement. Même à l'hosto au début je n'y croyais pas c'est quand on m'a donné les resultats au bout de 10 jours et que l'on m'a fait deux prèlevement de moelle un au sternum l'autre à la hanche, que j'ai été aux urgences pour les yeux en voyant mon medecin tres soucieux que je me suis dit que là peut etre qu'il y avait quelque chose ! en effet le vih s'attaquait peu à peu à tout mon corps.

Porter plainte ??  pourquoi pas ??? je m'attaque à des loups!! j'en parlerais à mon avocate. Clin d'oeil

Portrait de libellule33

libellule33

j'aurais pu ne plus pouvoir me soigner, ne plus pouvoir supporter un traitement etc... et je ne serais pas là pour vous en parler aujourd'hui.

Portrait de Valala

C'est comme le gars (par ex)qui a un cancer des sinus et à qui on dit : 

"C'est psychologique, ton mental est en conflit avec ton physique etc..., c'est ça qui génère le mal, il faut que tu règles tout cela mais ne prends surtout pas la chimio car c'est du poison."

Le serpent radical, du genre : "Fais-moi confiance, regarde-moi et n'écoute que ma voix" ! Ca peut être hypnotique et suffisament convaincant pour certains... 

Oui, oui, le traitement par les plantes... etc... mais y'a bien des maladies pour lesquelles c'est loin d'être suffisant. Résultat des courses, le cancer du mec s'est généralisé et il a bien morflé.

Il a fini sa vie, seul sur un lit d'hôpital, la tête complètement enrubanée, braqué contre sa soeur (parce qu'elle ne cautionnait pas son attitude).

Portrait de libellule33

libellule33

je viens de recevoir une réponse du professeur De Harven que je vous transmet... je crois mourir de rire !!!!

Bonjour,

J'ai bien reçu votre message du 23, et je suis désolé d'apprendre les mauvaises nouvelles de votre santé...
Pour moi, ce qui reste le plus troublant c'est que vous avez été reconnue "séropositive" en 1994 mais que votre grave immuno-déficience n'est apparue qu'en novembre 2011 ? Il est vrai que j'ai très difficile à comprendre qu'un virus détecté en 1994 n'ai manifesté ses effets que 15 ans plus tard. Il est tout aussi vrai, du point de vue pathologie virale, que toutes les études anciennes sur les rétrovirus ont toujours démontré que ces virus ne détruisent pas les cellules qu'ils infectent, et que, par conséquent, incriminer une chute spectaculaire des lymphocytes à une infection rétrovirale est très difficile à comprendre. Comme vous le savez, je suis très loin d'être le seul à exprimer ce doute! Voyez-aussi, si vous ne l'avez déjà fait, le site www.sidansante.comdans lequel vous trouverez beaucoup de documents anciens concernant la profondeur du débat, y compris une traduction de l'article clé de Christine Johnson, datant je crois de 1996, dans lequel une liste est donnée, avec toutes les références scientifiques nécessaires, de toutes le maladies qui sont capables de conférer la prétendue "séropositivité" . Cette liste comprend les infections par le virus herpès. Or, vous me disiez, dans un autre courrier avoir souffert d'une infection par herpès? Cette infection pourrait fort bien être la source réelle de votre séropositivité. Si cette possibilité avait été reconnue à l'époque, et que l'on vous aurait traitée spécifiquement et uniquement contre herpès, sans vous donner rien d'autre, je pense que vous auriez probablement évité beaucoup de problèmes! Dites-moi si vous avez des difficultés à trouver l'article de Christine Johnson, car dans ce cas je vous enverrai le lien de cet article très important.
"Que le virus n'était pas un fantôme"... Ma connaissance des rétrovirus est basée sur 25 ans de carrière de recherche, à New York. Je puis vous assurer que aucun scientifique n'a JAMAIS réussi à démontrer, au microscope électronique, la moindre particule de rétrovirus directement dans le sang d'un patient étiqueté comme ayant une "charge virale" élevée !!! A Londres, il y a plus de dix ans, des dissidents ont même offert un prix très important à quiconque réussirait à faire une telle démonstration! Mais ce prix n'a jamais été réclamé !! C'est sous cet angle-là que je persiste à considérer que le "VIH" est un fantôme ! Mais surtout n'oubliez-pas que de fort sévères immuno-déficiences (y compris celle dont vous venez de souffrir!) peuvent avoir des causes NON-VIRALES, causes liées à la toxicité de certaines drogues, de certains médicaments (y compris les anti-rétroviraux !), à la malnutrition (comme en Afrique !!), etc !
Les infections opportunistes sont souvent fort graves et exigent très certainement des traitements spécifiques. Mais n'oublions-pas que la "tri-thérapie"
contient des substances (les anti-protéases) qui sont fort actives contre certaines des maladies opportunistes! Et que ceci complique donc fort l'interprétation des résultats...
J'espère que ces quelques remarques vous aideront à mieux mettre en place la complexité du problème VIH...?
Bon courage!
Et n'hésitez-pas à me poser d'autres questions qui vous troublent!
Bien cordialement vôtre,
Etienne de Harven.
alors qu'en pensez vous ?????
Portrait de libellule33

libellule33

  • j'ai été traitée à l'époque du virus de l'herpes et non de suite contre le vih
  • je ne prends aucune drogues  ah si des herbes de provences sur ma viande
  • je ne prenais plus anti retroviraux depuis plus de 7 ou 8 ans
  • je ne souffre pas de malnutrition enfin pas encore !!!
  • il est ou le clown avec son nez rouge que je rigole un coup !!!!
Portrait de frabro

Ce prétendu professeur s' entête depuis 25 ans dans ses erreurs, il n'y a rien à en attendre car même quand tu lui prouve qu'il s'est trompé sur ton cas il cherche encore des échappatoires.

Il faut seulement le dénoncer, lui et ses complices, avant qu'ils ne fassent d'autres victimes.

Solidairement

François 

Portrait de supapydu30

tout à fait ok avec fabro il faut le dénoncer libellule 33 on est avec toi fait le tomber la science en serasd que plus bénéfiecière bien à toi sup........ 
Portrait de libellule33

libellule33

Merci à vous tous de vous interesser pour cette cause qui me semble très importante.

Pour répondre à Fravro et Supapydu30 ce matin j'ai dénoncé à l'hospital cet homme (de harven) reponse : ne l'écoutez pas c'est un charlatan occupez vous de vous.

Sauf que moi CA NE ME CONVIENT PAS. Réponse que l'on m'a faite aussi en 2009 à l'hospital. Si je comprend bien la vie des gens ne compte pas ? il faut un pourcentage de perte comme dans l'armée ? je dis NON. j'ai failli y laisser la peau, et je refuse que d'autres aient le même sort que le mien !

Ce sujet n'est pas que MON SUJET il concerne tout le monde ! et la dissidence est en train de tuer !

Que faut il faire : un sitting dans l'hospital ? Porter le "loup" devant les autres "loups" et continuer à fermer les yeux sur la vérité. C'est criminel et irresponsable.

donc SOS AIDES  que faut il faire ? merci

Portrait de libellule33

libellule33

Lettre du 27 02 2012-02-27 au professeur DE Harven

 

Bonjour Monsieur De Harven.

Les réponses que vous me faites ne me conviennent pas.

j'ai arrêté mon traitement en 2001-2002 soit pendant environ 9 ans certaine d'avoir fait le bon choix. Hors 2008-2009 j'ai à nouveau eu recours à une hospitalisation pour troubles sévères des voies aériennes supérieures avec une charge indétectable et sans traitement je me répète. j'ai repris une tri de 3 semaines que j'ai arrêté de nouveau car je me sentais toujours confiante. Dans ma tête c'était eux les méchants et non le virus.

  1. en 2009 (juillet) j'ai fait de fortes poussées de fièvre 40° pendant 15 jours sans que l'on comprenne vraiment pourquoi.
  2. je me suis soignée en 1994 pour l’herpès et non pour le vih. donc traitement approprié.
  3. je ne prends aucune drogues mis à part des cachets pour la tête quand celle ci me fait trop souffrir (je suis anti-médicaments)
  4. je ne souffre pas de malnutrition (en tous les cas pas encore !!!) par contre depuis août 2011 je commençais  à ne plus pouvoir m'alimenter à cause de mon état.
  5. D'autre part, si vraiment vous êtes dans le vrai, pourquoi la médecine traditionnelle ne vous écoute pas puisque vous avez fait 25 ans de carrière de recherche ?Vous allez me dire que les loups ne se mangent pas entre eux ! et que les laboratoires se font un argent fou mais où es l'interet dans tout cela.
    Pourquoi ceux qui ne se soignent pas meurent plus vite que les autres ? Regarder le cas de Mark Griffish que j'avais eu au téléphone en 1995. Paix à son âme mais de quoi est il vraiment mort Mark ? Son état me semble t il s'est dégradé très vite...infection dentaire, pas prise à temps, d'ou antibiotiques donnés tardivement puis complications.... je me trompe ?
    Pourquoi ne pas dire devant les médias à heure de grande écoute que le virus est un fantôme ??? pourquoi ?Pourquoi me donner des infos datant de 1995 et non de 2011-2012??
    Bien à vous 

Portrait de libellule33

libellule33

Bonsoir,

J'aimerais tant pouvoir mieux vous aider!!
Manifestement, mes réponses n'y parviennent pas...
La question reste importante: est-ce que votre épisode infectieux herpétique peut-être considéré comme l'origine de votre dite "séropositivité" ????
Le fait que vous ayez été traitée, en 1994, contre herpès ne change rien à cette question ??
Bien sûre, je n'ai jamais imaginé que vous aviez pris des drogues, ou que vous soyez sous-alimentée !! Je faisais allusion à ces facteurs-là simplement pour, d'une manière générale, souligner le fait qu'une crise d'immuno-déficience ne signifie pas, automatiquement, une infection virale !
Mark Griffiths était un très cher ami, et était venu très souvent passer quelques jours avec nous, ici à Saint Cézaire. Je penses très souvent à lui, et le regrette toujours énormément... C'était un homme merveilleux !! Nous avons donné d'innombrables conférences ensemble ! Y compris à Toulouse, en été 2004, 2 mois avant sa mort ! Il était en grande forme, et certainement pas en maladie terminale !! Il fut trouvé mort au volant de sa voiture!!
On ne meurt pas du sida au volant de sa voiture que je sache ?? Mystère complet pour moi !!
J'ai envoyé plus de dix fois des "Courrier du lecteurs" au "Le Monde". RIEN ne fur jamais publié... Vous semblez ignorer la force absolue de l'omerta ? LA CENSURE EST TOTALE, contrôlée par l'industrie pharmaceutique qui accumule les milliards de $$$$ !!! Pas moyen de faire passer un seul mot questionnant le fantôme VIH...
J'ai cependant réussi à faire passer à la TV belge une ITV importante, en septembre 2009, facilement trouvable sur YouTube. Le résultat fut une catastrophe politiquer belge, et un procès, toujours en cours, contre la TV belge !!! Ne pensez-pas qu'on ne se bat pas !!!
Un excellent ami à moi, médecin-praticien, est établi près de Liège, en Belgique. Il est totalement ouvert aux idées de la dissidence. Pensez-vous que ce serait possible pour vous d'aller le consulter ?? Dans l'affirmative, je vous donnerais ses coordonnées et lui annoncerais votre visite.
Bien cordialement vôtre,
Etienne de Harven
Portrait de Phoenix.

que ce genre de sujet n'attire pas davantage les membres du site! peut etre que ton titre n'est pas assez annonciateur du contenu? Ou alors tout le monde sans tape les couilles par terre et préfère des sujets beaucoup plus léger ...

En tout cas moi cela m'intrigue et j'aimerai vraiment que ce personnage soit confronté dans un débat publique face à d'autres scientifiques, indépendants du lobby pharmaceutique évidemment.

Portrait de lucas77

 Tout a fait de ton avis.
Portrait de libellule33

libellule33

Lorsque j'en ai un peu parlé cette semaine à l'hopital on m'a dit que ce genre d'individus existaient depuis toujours et qu'il ne fallait pas les écouter !

Comment ne pas les écouter quand on est dans le doute ????? c'est comme si on nous donnait le choix d'optenir un million d'euros ou de sauter d'une falaise !!!!

De toute façon c'est à chaque fois c'est la même réponse depuis des années par le corps médical, j'ai déjà fait le tour de la question 1 million de fois.

 Je vais encore en reparler le 6 mars avec mon doc de l'hopital mais je crois qu'ils n'ont pas envie de s'attarder sur ce genre d'évènements et qu'ils se concentrent plutot sur le fait de soigner les gens.

D'ailleurs comme le dit Monsieur De Harven, il est en procès avec la Belgique à cause de l'émission publique réalisée en 2009.

Quand le professeur dit que Mark, un grand dissident, a été retrouvé mort à son volant je suis tombée des nues car ce n'est pas ce que sidasante a pu dire et ce n'est pas nom plus ce que le modérateur du site "onnouscachetout.com" m'avait écris. Pauvre Mark il est mort de 50 milles façons depuis 2004 !!! je précise qu'en septembre deux mois avant de tomber j'étais relativement en forme moi aussi !

Portrait de libellule33

libellule33

Pourquoi les réponses n'apparaissent pas en ligne sur le site ? comme tu dis alexis56 je crois que tout le monde s'en tape les oreilles !Horreur !

Portrait de Sophie-seronet

Bonsoir Libellule33,

Si tu tapes "Le virus du sida n'existe pas" dans un moteur de recherche sur Internet, tu obtiendras 148 000 résultats. Les négationnistes existent depuis la découverte du virus. A Aides, le coeur de notre métier est le VIH et les hépatites. Nous croyons au virus du sida et partir en combat contre des escrocs mercantiles serait aussi vain que chronophage. Finalement, il n'y a rien de plus fort qu'un témoignage comme le tien pour preuve de leur absolue malhonnêteté. Et tu penses bien qu'Internet demeure un de leur terrain de jeu préféré. Ils viennent régulièrement sur Seronet, et c'est important qu'ils puissent le faire, ce qui permet d'avertir et de protéger la communauté contre toute tentation de se rapprocher d'eux. Chaque forum est modéré avec une grande vigilance et en cas de débordement ou de prosélitisme leurs comptes sont fermés.

Si ça t'intéresse, j'ai rédigé un abstract pour une conférence internationale sur l'utilisation d'Internet par les négationnistes, il est en anglais, mais si tu le souhaites, je te l'enverrai par mp.

Bises. Sophie

Portrait de libellule33

libellule33

oui merci j'aimerais que tu me le fasses parvenir. merci Sophie

Portrait de libellule33

libellule33

pour les curieux

Portrait de libellule33

Portrait de libellule33

libellule33

Portrait de libellule33

libellule33

Portrait de libellule33

libellule33

Portrait de Phoenix.

et de nombreuses questions restes sans réponses! Mais qu'on t'ils donc à gagner? ce sont des scientifiques!

Malgré ton témoignage Libellule, mes incertidudes persistes (non pas sur la nécessité de prendre ma tri) il y a trop de zones d'ombres sur l'histoire du virus. Et puis l'industrie pharmaceutique qui s'engraisse tellement ...

Bref ça me donne la migraine ....

Portrait de nathalie11

j'ai  regardée toute les vidéos et je n'en crois ni mes oreilles ni mes yeux , c'est incroyable , de dire des choses pareil 
Portrait de libellule33

libellule33

personne ne semble réellement réagir ni faitre bloc, ce qui me parait anormal.

Portrait de nathalie11

Meme si le milieu médicale reconnait que tout ca n'est qu'abération, comme on dis si bien , les loups ne ce mangent pas entre eux . 

Donc à nous peut étre de faire passer le message , en criant haut et fort de faire attention !! Sinon je crois bien que ca restera encore longtemps un sujet d'actualités !!

Mais quand méme je suis révoltée d'avoir entendu autant d'aneries !!!!

Nath 

Portrait de libellule33

libellule33

Devant l'accumulation de nouvelles études et de nouvelles données, plusieurs spécialistes éminents qui s'étaient associés à un moment à la réévaluation du sida ont depuis changé leur point de vue et ont admis que le VIH joue un rôle dans l'origine de la maladie. Robert Root-Bernstein, l'auteur de Revoyons la question du sida : le prix tragique d'un consensus prématuré[ et jadis critique du paradigme VIH/sida, a depuis pris ses distances avec les dissidents, en disant : « Ce qu'avancent les négationnistes est manifestement incohérent en regard des études existantes. Quand je contrôle les études existantes, je n'approuve pas leur interprétation des données, ou, pire encore, je n'arrive pas [du tout] à trouver ces études. ». Dans un article 2005, Root-Bernstein et al. ont écrit : « Il est bien connu que l'infection due au VIH-1 a pour conséquence une baisse graduelle des CD4 T-lymphocytes ».

Joseph Sonnabend, qui jusqu'à la fin des années 1990 considérait comme non résolue la question de la cause du sida, a changé son opinion en voyant le succès des médicaments antirétroviraux les plus récents et a déclaré : « Il existe maintenant de fortes preuves que le VIH joue un rôle... Les médicaments qui peuvent vous sauver la vie peuvent également vous tuer dans des circonstances différentes. C'est là une distinction que les négationnistes ne semblent pas comprendre. »

Aussi bien Sonnabend que Root-Bernstein préfèrent maintenant une hypothèse moins controversée, en suggérant qu'il faut l'intervention supplémentaire de cofacteurs pour que le VIH provoque le sida. Malgré tout, après novembre 2006, quelques sites Internet dissidents proclament toujours que Root-Bernstein et Sonnabend nient le rôle du VIH dans le sida.

Avant l'avènement de la trithérapie, le mouvement de réévaluation avait beau jeu de critiquer le modèle accepté officiellement, au vu des résultats médiocres obtenus dans les premiers traitements thérapeutiques (monothérapie à l'AZT, essentiellement) et dans l'élaboration de vaccins. Depuis 1996, grâce à la mise en place des traitements par trithérapie, la majorité de la communauté scientifique considère que le rôle causal du VIH est une chose prouvée et que les arguments des dissidents sont pour la plupart erronés et dépassés, et susceptibles de mettre en danger la santé publique en dissuadant les gens d'utiliser des traitements à l'efficacité vérifiée.

Portrait de libellule33

libellule33

Un grand nombre d'experts et d'activistes du sida assurent que le mouvement de réévaluation du sida met des vies en danger en persuadant les gens de ne plus se protéger lors des rapports sexuels ou de ne plus prendre leur traitement antirétroviral. On lit en particulier dans la déclaration de Durban :

C'est le VIH qui provoque le sida. Il est malheureux que quelques personnes qui se font entendre continuent à nier cette évidence. Innombrables sont ceux à qui une telle position coûtera la vie.

En réponse à de telles accusations, le Groupe dissident de Perth a nié encourager les rapports sexuels non protégés ou la consommation de drogue ; effectivement, ils soutiennent que le sexe anal passif avec de multiples partenaires et l'usage de drogue accroissent le risque d'être atteint du sida et devraient être évités.

Duesberg soutient que le VIH en lui-même est inoffensif, et que les personnes contaminées par ce virus seront traitées avec des médicaments dont il assure qu'ils sont la cause du sida. Pour lui, le risque et les dégâts proviennent de la peur liée à cette maladie, peur qui précipite les traitements par certains médicaments qu'il juge dangereux. De plus il tient de source gouvernementale qu'il faut en moyenne 1000 rapports sexuels non protégés avec un partenaire séropositif au VIH pour être à son tour infecté. Il déclare toutefois que l'emploi de préservatifs peut être utile après tout, car il « protège les gens de l'infection par le VIH, qu'ils pourraient attraper après 1000 rapports non protégés, les mettant ainsi à l'abri du sida que provoquerait le traitement anti-VIH. »

Portrait de heliet

merci pour ton temoignage c est trés important de relater cela et pour tout le monde.J ai un ami qui est mort au bout de trois ans  d'arret de trt .Hier ,j ai vu un article sur nexus qui m a encore énervée et jetéé dans une espéce de doute ,malgré les amis que j ai connus ,(morts avant d avoir pris tout traitement )toute cette" dissidence "arrive à m ebranler parfois  et donc me prend la tete.
Portrait de libellule33

libellule33

le chiffre n'est pas fiable mais j'ai lu que plus de 110 000 personnes sont décédees en l'espace de quelques années voir quelques mois pour certain pour avoir arreter leur traitement et en prenant des poudres de perlinpinpin ! je suis horrifiée devant un tel chiffre et je me demande pourquoi on interdit pas la diffusion de ces conneries sur le net. je reprends un traitement depuis 5 mois et me relevee est tres difficile mais je garde espoir et je persevere.

c'est vraiment trop inconfortable de developpé des maladies opportunistes et surtout de le guerir !

j'ai une pensée pour tous ces individus et leur famille et je met en place avec le peux de moyens que j'ai de diffuser la réalité sans traitement.

je n'ai pas de nouvelle du professeur de harven après lui avoir envoyé le nombre de decès dû à ces dires ! je vous tiens au courant

merci à tous

Portrait de libellule33

libellule33

pas de nouvelles de qui que ce soit depuis ma derniere lettre citée ci dessus ! bizarre bizarre vous avez dit bizarre !!! donc si quelqu'un tombe sur ce genre d'écrit je suis une des preuves vivantes à dire que c'est du grand n'importe quoi et qu'il faut se soigner ! et pour répondre à certain d'entre vous qui refuse un traitement malgré les recommandations de leur doc ECOUTEZ LE   s'il vous propose quelque chose c'est lui sait les conséquences de ne pas prendre en temps et en heure un traitement.

quand on descend en t4 et que le taux de cv est détectable les choses par la suite se bouscule très vite. en une petite année je suis tombee tres bas.

symptomes : une fatigue chronique me paralysant totalement, impossible de me lever coucher à 18h 30 car creuvée impossible de me sortir du lit le matin puis impossible de manger et ensuite impossible de communiquer. je ne pouvais plus me concentrer sur quoi que ce soit ! oui là j'étais un zombie il a fallu 3 mois environ pour que je recommence à me sentir vivre ! mais j'ai un trou noir de plusieurs mois. De plus quand on tombe malade bien souvent les gens se détournent de vous, vous restez seule avec vos maladies et le moral coule lui aussi à fond. Alors s'il vous plait SOIGNEZ VOUS et focalisez votre attention sur la vie sur la santé. vivez chaque jour comme si c'était le dernier et là surement vous vous rapprocherez un peu plus de la réalité celle d'être un être vivant à part entière ayant les memes droits que les autres ! aimer etre aimer et continuer à vivre pour le meilleur.

je vous souhaite à tous beaucoup de bonheur, de joie, de bonnes parties de fou rire, et si vous n'avez pas d'ami vous en trouverez d'autres car le sourire et la joie de vivre que vous émanerez donnera envie aux autres de se rapprocher de vous. En vérité nous ne sommes pas seul et ce n'est pas parce que ce putain de virus est en nous que tout doit s'arreter !

bon courage à tous good luck et show must go on ! Amitié à tous

Portrait de libellule33

libellule33

Lorsque vous doutez de votre serologie vous demandant si ce n'est pas une histoire de gros sous (business) et que vous tombez sur ce genre de recit, pour peut que vous refusez le verdict et bien lisez ceci.

je precise que j'étais dans ce raisonnement.

Et si tout ce que vous avez appris à propos du $IDA était faux ?


Découvrez ce que les officiels du SIDA et les médias veulent vous cacher...

Le SIDA apparaîtra un jour comme la page la plus noire de l'histoire de la médecine.

Découvrez ici une vision d'espoir...

Ce site vous donne des explications claires pour comprendre que le "sida" est un concept sans aucune base scientifique réelle. Le "sida" est un ensemble de maladies réliées entre elles via une cause unique de façon complètement artificielle. Le VIH n'a jamais été isolé, les tests de séropositivé n'ont aucune valeur, les morts attribuées au SIDA ont essentiellement des causes iatrogènes (ie. causées par les traitements) dans les pays riches, ou de niveau de vie dans les pays pauvres, et les statistiques apocalyptiques sur le SIDA en Afrique sont totalement fausses. Découvrez une nouvelle vision du SIDA déjà adoptée par plus de 600 scientifiques de par le monde, dont 2 prix nobel de chimie.

Chacune des maladies qui sont reliées artificiellement à ce syndrome a une cause et une solution qui peuvent se comprendre et se soigner en dehors de toute psychose collective et surtout en dehors de toute origine prétendument virale de la maladie.

La liberté de choix thérapeutique est un droit humain fondamental. Imposer un diagnostic mortel et des traitements parmi les plus toxiques de l'histoire sur la seule base d'hypothèses sans preuve est intolérable. C'est une violation inadmissible des droits de l'homme.

avec comme appuis à la these ce genre de forum : http://www.onnouscachetout.com/synthese-sida

bien sur qu'il existe des tonnes de sites anti these hiv mais il en suffit d'une pour se laisser prendre au piege de ces scientifiques.

depuis quelques semaines plus de reponses du dit professeur ! est il a court d'idées ? possible mais quoi qu'il en soit et pour ceux qui tomberaient sur ce genre de textes, je vous en prie ne tombez pas dans la doctrine de ces possibilités.

Portrait de libellule33

libellule33

lors de mes années de dénie virus voilà ce que j'ai témoigné. en un mot la dissidence m'avait fait avaler puis digérer les fait que c'était la medecine qui m'endoctrinait avec leur trithérapie... quand je relis çà je me trouve en decalage avec la verité et je ma place plutot vers ce qui m'arrange...

suite plus loin

Portrait de libellule33

libellule33

Bonjour, voici mon histoire pour tous ceux qui veulent bien me donner leur avis,
leur impressions, un soutien et une communication dont j'ai vraiment besoin malgré
tout pour avancer. Merci d'avance à vous. 

En 1994, j'ai été déclarée moi aussi séro + suite soit disant à une relation
douteuse.Le mot est tellement vraie à présent !

Je ne me doutais pas être contaminée, bien évidemment ! De suite après cette
relation, j'ai fait un herpes génital carabiné et une lègère grippe.
Je me suis rétablie en 5 jours. Quelques temps plus tard, j'ai rencontré un garçon
qui m'a demandé de faire un test hiv.

ce que j'ai fait sans l'ombre d'un doute ! il se revéla donc positif ! à l'annonce
du verdict, je peux me rappeler encore aujourd'hui mon ressenti sans vraiment
pouvoir l'expliquer . En en mot, j'étais FOUTUE. La mort semblait m'envelopper de
son grand manteau glaçé ! le désastre, la peur tétanisante, une vie qui s'écroule en
une fraction de seconde sans que rien ni personne puisse nous venir en aide.
j'avais 28 ans je n'avais jamais pris de drogues dures et je me demandais vraiment
ce qu'il m'arrivait !
Cela faisait de longues années que je faisais un travail spirituel, sur moi même et
cela m'a beaucoup aidé ! J'ai téléphoné sans hésiter à ma thérapeute holistique.
Elle m'apaisa et m'envoya du réconfort, de la compréhension et surtout me mis en
relation avec un hostéopathe de ma région, le soir même.
Cette personne me regonffla par ses paroles, ses soins, et sa pensée créatrice.
Mon stresse n'a été que de courte durée pour ainsi dire 10 heures à tout casser et
encore ! le temps d'une nuit !
Je n'avais absolument pas envie de mourir ! Je ne voulais pas non plus partir en
GUERRE contre l'ennemi mais plutôt j' essayais de me rapprocher de ma vérité, celle
d'aimer la vie, de m'aimer et de me faire du bien pour que mon système immunitaire
puisse être toujours avec moi !
J'étais convaincue que ma seule antidote était le respect de mon corps, de mon
hygiene de vie de mes pensées positives et que grâce à mes pensées curatrices je ne
tomberais jamais malade.

En 1995, de passage chez une amie à Genève je suis tombée sur un dossier bleu de
Mark Griffiths. je l'ai contacté. son analyse et son travail m'aida.
Je me rappelle lui avoir écrit et ensuite Mark m'a téléphoné. Ses propos, sa façon
de voir les choses m'ont permis de confirmer ma propre analyse.
Depuis le premier jour, je suis restée confiante et nulle ne pouvait ébranler mes
pensées. Je n'avais pas de virus mortels, j'avais fourni des anti-corps et je
remercier mon corps d'avoir su répondre positivement à un virus. Cela prouvait qu'il
faisait son travail et rien n'y personne ne pourraient brouiller mes pistes en la
vie !

Malgré la foi que j'avais en mon propre corps les medecins m'ont endoctriné lorsque
je suis tombée enceinte en novembre 1996.

Je vivais jusque là sans médicaments et bien que j'acceptais les analyses tous les 6
mois pour controler mon état général rien ne me laissait supposer le changement
incroyable de mes convictions.
Ie medecin qui s'occupait de moi m'a proposé une bithérapie afin d'aider mes
enfants.Et ce jour là oui j'ai eu peur, peur de la suite des évènements pour mes
enfants que j'attendais. Je me rappelle être partie de l'hospital avec une bonne
dose de culpabilité, me traitant de mère indigne si je ne prenais pas ces fameux
médicaments.

j'ai accepté me sentant prise au piège de pensées négatives dont je ne pouvais me
défaire totalement.
Cette bi-thérapie fut un échec ! je n'arrivais pas à prendre ces médicaments, mon
coeur me disait non, mes états d'âmes me disaient oui.

Lors de ma nouvelle visite, mes résultats étaient moyens, ma charge virale ayant
augmentée et mes T4 étant à la baisse, j'ai eu droit à des remotrances me
déstabilisant d'avantage et donnant le pouvoir sur mes pensées et mes convictions à
mon médecin.
Je devais prendre à tous prix ces médicaments à heure régulières sinon le virus
allait devenir résistant.
Pour alléger mon supplice quotidien, je me disais en avalant mes droques, " un peu
de courage, Géraldine, tu avales des vitamines ! dis toi que c'est pour tes enfants,
la blanche, vitamine E, la bleue et blanche, vitamine C" bon j'ai tenu comme çà et
ensuite les médicaments sont devenus instinctifs!
Cependant je suis devenue zen face à la prise quotidienne ! peut être parce que je
n'ai jamais eu d'effets secondaires graves !

J'ai eu une grossesse heureuse et j'ai accouché en juillet 1997 de jumeaux, garçon
et fille.
Ils ont eu droit à une bithérapie aussi pendant 8 semaines.
A 18 mois ils ont été déclarés seronigatif tous deux bien qu'à neuf mois il n'y
avait plus une seule trace de mes anti-corps !

Ouf, ils étaient sortis d'affaire !!! pensais-je.

Le plus éprouvant pour moi, fut lorsque je fus confrontée à une opération. un kiste
benin au sacrum qu'il fallait enlever.
Mon médecin généraliste de l'époque, me recommanda un chyrurgien. Lorque je lui
avoua que j'étais séropositive au HIV, telle ne fut pas surprise de me voir jeter de
son cabinet. Vous avez bien bien fait de me le dire, me dit-il, je vais reffléchir
pour l'intervention.
D'autres l'auraient envoyer péter, mais pas moi, je pris cela amèrement mais avec le
sourire. Il m'oppéra quelques semaines plus tard.
Ce fut le cas aussi d'une gényco de remplacement qui elle ne voulait pas s'occuper
de moi ni des mes enfants. La petite bête allait lui sauter dessus !! dommage pour
elle mais avec du recul, elle n'en valait pas la peine

Portrait de libellule33

libellule33

A la maternité, j'ai eu droit aussi à être parquée avec une autre séro, au cas où ?
et lorsque j'ai accouché, j'avais une intraveineuse dans chaque bras d'antiviraux
sans que l'on me demande réellement mon avis et je ne reconnaissais personne
tellement masques, gans et bonnets couvraient leurs corps !!! absurde mais réel !!

Je me rappelle aussi d'amis m'ayant dit à l'époque de la contamination : " ben t'a
plus qu'à te trouver un sero-positif" ou bien " t'en a encore pour 10 ans!"
ou bien désolée mais je ne mange pas dans ton assiette.
Cela fait à ce jour 10 que j'ai des anti-corps, je n'ai contaminé personne à ma
connaissance, (j'ai toujours parlé de ma serologie avant d'entamer toute relation)
et je vis depuis 4 ans avec un séronégatif sans rapports protégé !! cherchons
l'erreur ?????
Je n''en veux à personne. Mon idée, est qu'ils sont eux contaminés malgré eux par la
non information, là est le problème ! pourquoi leur en vouloir !
Les gens qui devaient rester mes amis sont toujours là les autres se sont évanouis
dans la nature, paix à leur âme !!!

Bref, je ne sais plus sur quels critères exacts, le medecin en 1999 c'est à dire 2
ans après me proposa une trithérapie.
Je pense que ma charge virale avait bougée mais je n'en suis pas sure !!
je fus donc confrontée à l'épivir,la viramune et le zerit ! quelle plaie ! mais je
n'avais toujours pas peur ! Par contre, cette nouvelle affecta ma mère et elle tomba
malade assez rapidement, l'obligeant à rester pendant de long mois chez elle, dans
l'incapacité de travailler. Ce qui lui vallu à 58 ans de partir en invalidité.

En 2001, mon corps avait terriblement changé. Mon ventre était très gros et tombant,
mes hanches gonfflées, une légère bosse de graisse derrière la nuque me dérangée et
surtout je n'avais plus de cuisses (fondues comme neige au soleil!) ainsi que mes
fesses.
bref, j'avais un corps à 37 ans d'une femme de 70 ans. Ce corps que je conserve
encore aujourd'hui mais qui va changer, j'en suis certaine !

Je demandais explication au medecin qui fit mine de ne pas comprendre. 4 mois plus
tard à ma nouvelle consultation je lui reposait la question.
Là il pris le temps de m'examiner et me dit qu'en effet, zerit après plusieurs
années d'absortion peut avoir des effets secondaires d'un point de vue
morphologique.
J'étais folle de rage ! j'ai toujours été proportionnée, plutot trop de kilos que
pas assez ! mais là mon corps ne ressemblait plus à rien ! l'horreur !
En plus par moment, je trouvais que ma transpiration était devenue nauséabonde.
Etant 3 ième degré reiki, je pensais juste aux éliminations !!! hum ! pas vraiment,
j'ai compris au bout d'un moment que ce n'est pas des éliminations reiki mais plutot
des éliminations de toxines !!! écoeurant !

Il me prescrit donc un autre médicament à la place de zerit j'eu droit à videx.
j'étais heureuse au larme car enfin j'allais pouvoir retrouver un corps normalement
proportionné !
Il n'en fut rien !
En septembre 2004, mon taux de T4 étaient à 900 avec une charge virale inexistante
196 copies.
Je décidais de rechercher si Mark faisait toujous un travail sur la recherche du
h.i.v.Je suis tombée sur le site de Mark par le biais du net.
sidasanté.com.

Je me suis nourrie de témoignages de scientifiques, de medecin et bien sur des
soient disant "survivants du sida".
Encore aujourd'hui je me demande comment j'ai pu occulter ce que Marck m'avait dit,
ce que j'avais lu et me satisfaire d'une bonne dose de cocktail médicamenteux !
Accepter de ne pas allaiter mes enfants à leur naissance, Accepter de les droguer
pendant 8 semaines, Accepter une tri-thérapie qui me déforma mon corps !
Je ne pourrais vraiment répondre. Pour moi je ne vois que la peur, l'emprisonnement !
J' ai aujourd'hui besoin de votre soutien et la piqure de rappel de ces informations
me fait un bien fou.

Depuis le 27 octobre j'ai arrêté tout traitement, et je me porte bien. Bien sur,
cela fait peu de temps me diriez vous, mais je ne suis pas inquiète même s'il
m'arrive parfois de me posais des questions. C'est pour mes proches que c'est le
plus dure ! ils ne comprennent pas vraiment mon revirement de situation mais après
tout, tant pis, je ne vais pas me battre avec leurs questions ! Je veux être la
véritable actrice de ma vie. Pouvoir choisir moi-même ce qu'il y a de mieux pour
moi.

La seule chose c'est que jai perdu, 10 ans de ma vie par manque d'informations et
peut etre aussi de courage ! Je me suis laissée endoctriner et je le regrette.
Merci pour vos témoignages et pour ceux à venir. Pourquoi les gens encore à l'heure
actuelle ne sont pas tous informé ? je me sens quelque part responsable de ne pas
pouvoir leur lever le voile de la mort certaine.

Mis à part des vitamines, de l'huile d'onagre une hygiène de vie équilibrée j'ai
besoin de soutien et pourquoi pas du votre si vous le voulais bien.
J'ai besoin aussi de rassurer mes proches qui ont peur et sont encore dans le doute
d'un arrêt complet des médicaments et du sevrage.

je vous remercie par avance

Portrait de libellule33

libellule33

après des années d'arret me voici avec deux maladies opportunes et un traitement encore plus lourd que les premiers. C'est donc pourquoi quand j'emploie le mot d'endoctrinement voir (d'un gourou) est un constat un peu fort mais assez marquant pour expliquer les consequences d'arreter son traitement  !

bien a vous

Portrait de libellule33

libellule33

bonjour a tous en feuilletant le journal en ligne de "nexus" voici ce que j'ai trouvé des ouvrages dont deux que je possede et qui m'ont fait arreter mon traitement et un petit nouveau .

de rebecca culshaw
http://www.nexus.fr/nexus_recherche.php
 La théorie VIH du sida, incohérence scientifique !

Ce livre est une démonstration de l’indigence scientifique de la théorie VIH/SIDA selon laquelle séropositivité = SIDA = infection rétrovirale mortelle. Osant affronter une formidable forteresse d’intérêts et de partis pris, Rebecca Culshaw fait une analyse de ce qui lui apparaît, après dix ans de recherche approfondie sur le sujet, comme une véritable tromperie. Nombreuses failles et incohérences dans l’argumentation, manque de logique et logique circulaire, affirmations sans preuves, refus de débattre avec les scientifiques contestataires, rejet sans examen de tous leurs arguments et objections, le réquisitoire est long, précis et sans concession. Et le constat est accablant : les principes de base de la science sont reniés, la rigueur de la pensée est oubliée , l’esprit de la science est trahi. En conséquence, chacun est en droit de mettre en doute TOUT ce que nous avons, depuis des décennies, été habitués à entendre sur la séropositivité et les tests, sur le SIDA et ses causes, sur les statistiques épidémiologiques, sur les traitements antirétroviraux, etc … Et le lecteur est invité à exercer son propre esprit critique, sa liberté de penser et son bon sens.« En 1634, on ordonna à Galilée d’abjurer ses convictions sans quoi il serait excommunié. C’est pratiquement la même chose que s’entendent dire aujourd’hui ceux qui refusent d’accepter l’autorité de l’establishment SIDA. »Kary B. Mullis, Prix Nobel de chimie.
la science a t 'elle vendue son ame au diable ?

deuxieme livre : SIDA, Supercherie Scientifique et Arnaque Humanitaire

de jean claude roussez que je possede

compte rendu du livre : Chacun est persuadé que le sida est une terrible pandémie propagée par un rétrovirus meurtrier. Il n’en est rien. Les nombreux cas d’effondrement du système immunitaire ont d’autres causes qui dérangent. La désinformation orchestrée par certains groupes d’influence dépa­se tout ce que l’on peut imaginer. Elle a permis de collecter de colossales subventions provenant en majeure partie de l’argent public. Pourtant, plusieurs centaines de scientifiques et médecins crient leur refus de voir un virus mortel proclamé responsable d’un syndrome d’immunodéficience. Les avez-vous déjà entendus développer leurs arguments dans les journaux, à la radio, à la télévision, non, bien sûr! Trop d’intérêts sont en jeu pour laisser le libre accès aux médias à ces empêcheurs de chercher le virus en rond. Résultat d’une longue et difficile enquête réalisée par un journaliste scientifique et technique depuis trente ans, cet ouvrage est un message d’espoir pour tous ceux qui souffrent. + Entretien CD Audio gratuit 45 mns, interview : Pr De Haven & Dr Fialla

troisieme livre : Les 10 plus gros mensonges sur le sida de Etienne de Harven & Jean-Claude roussez que je possède aussi et qui m'ont valu de mettre ma vie en danger.

compte rendu du livre : S’il est un monde où les fables sont monnaie courante, c’est bien celui de la santé, et ceci en raison de la multiplicité des motivations qui les génèrent: argent, carrières… À cet égard, le sida est un scandale médical totalement emblématique de notre époque, tant par le tapage médiatique dont ce syndrome est l’objet que par les conséquences dramatiques de la mauvaise interprétation des phénomènes de déficience immunitaire.Dès l’apparition, en 1981, des prétendus premiers cas, les scientifiques avaient tous les éléments en main puisque les causes d’affaiblissement du système immunitaire étaient déjà bien connues et expliquaient l’ensemble des pathologies rencontrées. Pourtant, contre toute attente, on attribua ces phénomènes d’immunodépression à l’action sournoise et délétère d’un virus inconnu jusqu’alors ; un virus qu’à l’heure actuelle personne, parmi les milliers de chercheurs qui travaillent sans relâche à son anéantissement, n’est jamais parvenu à isoler directement d’un malade du sida ! Et pendant ce temps, les autorités sanitaires et politiques continuent de matraquer l’opinion publique avec des statistiques alarmistes..

  ET LA PERSONNE NE BOUGE !!! MEME PAS LES SCIENTIFIQUES CONCERNES... JE COMPRENDS PLUS RIEN... ET VOUS ?

Portrait de libellule33

libellule33

23 mars 2012

Enquête interne sur le chercheur dissident Marco Ruggiero


marco_ruggiero
Dans la ligne de mire de l'Université de Florence: l'activité académique du biologiste moléculaire Marco Ruggiero, connu internationalement comme faisant partie du groupe de scientifiques selon lequel le virus du vih n'est pas la cause du syndrome d'immunodéficience acquise. Une thèse considérée comme très dangereuse par la plupart des experts dans le domaine.

L'Université de Florence est à nouveau embourbée dans un problème lié aux dissidents du sida. Il y a quelques jours le Recteur a ouvert une enquête interne sur les activités académiques de l'un de ses Professeurs, le biologiste moléculaire Marco Ruggiero à la suite d'une lettre reçue d'un groupe de patients et d'activistes. En fait Ruggiero est connu au niveau international comme faisant partie du groupe de chercheurs qui nient que le VIH soit la cause du SIDA, une thèse jugée infondée et opposée par la grande majorité des experts et de la communauté académique et médicale.

Ruggiero, selon la lettre envoyée par un groupe de discussion d'un forum vih , dans son activité à l'Université de Florence donne des cours de négationiste aux étudiants dont il est le directeur de thèse. Il serait également arrivé à contacter des patients sur le web en leur proposant l'utilisation de yaourt supplémenté avec la Gc-Maf, une protéine avec des effets "renforceurs du système immunitaire" et qui permettrait à l'organisme de lutter contre le virus, sans l'utilisation d'antirétroviraux: une hypothèse irrécevable pour ceux qui font de la recherche pour les mêmes patients. Dans la lettre, il est exprimé "une préoccupation extrême pour la légèreté avec laquelle l'Université de Florence semble affronter les théories enseignées et les activités menées par le professeur Ruggiero sur un sujet d'intérêt vital pour nous: celui du vih qui cause le sida".

En réponse à la lettre, qui demande à l'Université de se dissocier des activités du biologiste, l'Université de Florence enquêtera sur "les comportements didactiques et les responsabilités" de Ruggiero, comme l'indique un porte-parole interrogé par la revue scientifique Nature. Il y a quelques mois, Ruggiero avait signé avec le chef de file des dissidents, l'Américain Peter Duesberg, un article scientifique publié récemment par une revue de l'Université de Florence, .l’Italian Journal of Anatomy and Embriology. La revue est dirigée par un autre biologiste de l'Université, le Professeur Romagnoli. Dans cet article ils remettent en question le rôle du vih dans l'épidémie de sida en Afrique et amenuise le rôle des antirétroviraux utilisés pour le combattre.

La guerre déclarée aux antirétroviraux par les dissidents est dangereuse: en mettant en question leur l'efficacité on risque de convaincre les patients à ne pas les utiliser. Dans une interview sur la revue Galileo, Stefano Vella de l'Institut Supérieur de la Santé et de la Commission nationale pour la lutte contre le sida, souligne que dans l'étude de Ruggiero " les avantages produits par ces médicaments en termes de survie et de réduction impressionnante de mortalité ne sont pas pris en compte, avantages observés à travers, aussi bien dans les essais cliniques contrôlés que dans les études observationnelles, ni que l'espérance de vie des patients sous traitement est comparable à celledes personnes non infectées. Et c'est justement cet effet extraordinaire de la thérapie qui démontre la relation de causalité entre le virus et la maladie."

La Commission d'enquête interne de l'Université évaluera les activités éducatives de Ruggiero et se prononcera le 15 avril prochain. Il est difficile de savoir si ses décisions pourraient avoir des répercussions dans la carrière de Ruggiero. Cependant, deux membres internationaux du Comité scientifique de la revue de l'Université de Florence ont déjà démissionné, et pour l'instant aucune répercussion sur celui qui la dirige, le Professeur Romagnoli.

Pour sa part, le Professeur Ruggiero a exprimé sa confiance dans les décisions de l'Université de Florence, symbole de la liberté de la recherche et d'enseignement depuis l'époque de Galilée.

Portrait de curlly

merci de mettre cette vidéo NONEMTV au grand jour que j'ai découvert il y a une année et que personne ne voulait m'entendre et qu'a l'hosto on me disait que la vidéo était truquée a AIDES on a fait la sourde oreille ,très dure de vivre avec des questions sans réponse J'ai halluciner,s'était comme si on m'avait assasiner une deuxième fois,( Sang contaminer ) Es ce possible c'est un cauchemard j'arrive toujour pas a digérer .J'ai vu de mes propres yeux sarko a la télé qui disait a propos du sida que nous n'avions qu'a pas le chercher donc nous serions meme fautive de ce qui nous arrive En tous les cas ca serait un sujet intéressant sur le thématique .?????? Mystère et boule de gomme  Amitiée sincère bisousEmbarrassé
Portrait de ValentinEdi

Bonjour,
J'aimerais savoir comment vous avez réussi à prendre contact avec le Dr De Harven, avec qui j'aimerais m'entretenir pour des raisons uniquement scientifques. Le phénomène, mythe ou réalité autour du VIH est un sujet plus qu'intéressant pour moi. J'ai déjà rencontré des personnes soutenant la thèse publiquement acceptée, c'est pourquoi, après avoir vu nombre d'interviews et de films, j'aimerais poser quelques questions à ce professeur.
J'ai lu vos commentaires, c'est pourquoi ma curiosité ne fait qu'augmenter.
Merci de me répondre, et dans tous les cas, VIH ou non, je ne vous souhaite que du rétablissement.

Cordialement,

PS: veuillez m'excuser pour mes fautes de langages, j'écris en français aussi bien que je peux (je suis anglais).
 

Portrait de libellule33

j'ai essayé de vous joindre en mp mais visiblement sans succès.

 

si je me souviens bien j'ai eu son adresse mail par sida-santé .

J'ai toujours ses coordonnées net si vous ne trouvez pas.

 

Merci de me tenir au courant pour la suite des évènements.

Portrait de Linda75

Bonjour  à tous,

Je m'adresse également à Libellule33.

Je souhaiterais donner mon avis concernant les recherches et analyses du Dr De Harven.

Je suis séronégative. Je n'ai pas de connaissances scientifiques poussées sur le VIH et le SIDA. Toutefois, je voudrais apporter mon expérience à tous ceux qui souffrent d'une diminution significative de leur système immunitaire.

Je suis atteinte d'une maladie auto-immune depuis 12 ans (atteinte d'une MICI). Pour me soigner, les médecins me proposaient plusieurs traitements ciblés pour cette maladie. Je ne les supportais pas. On m'avait donc proposé d'autres traitements tels que les immunosuppresseurs. Ce sont des traitements destinés aux patients ayant subis des transplantations (les greffés). Ces traitements diminuent considérablement les défenses immunitaires.

Et pour cause, dès la prise de ces traitements (immurel, néoral...) j'avais contracté des germes intestinaux ultra résistants aux antibiotiques (clostridium, escherichia coli...). L'on a eu beaucoup de mal à me soigner et entre temps je perdais considérablement du poids (1,73m et 39 kg à cette période!). Je pensais même être en fin de vie ! J'avais des diarrhées (20 par jour!!!) des vomissements, des douleurs épigastriques très puissantes, une fatigue généralisée... Tout mon système immunitaire étant gravement endommagé.

J'ai donc étudié les effets secondaires de ces traitements et j'avais compris que c'étaient ceux qu'on m'avait prescrit qui avaient "bousillé" ma santé. Dès l'arrêt de ces traitements, ma santé commençait à se rétablir... Curieusement...

Lorsque je disais à l'équipe médicale que c'était ces traitements qui étaient la cause de tous ces maux, ils ne me croyaient pas et pensaient que je divaguais ! En réalité, ce sont eux qui divaguent ! Ils pensent tous avoir la science infuse sous prétexte d'avoir Bac + 12 ! Un bon médecin, c'est celui qui est à l'écoute de ses patients et qui sait faire la distinction entre la théorie et l'analyse, le diagnostic. Seulement, la plupart d'entre eux se basent sur la théorie. Chaque être humain est unique de par son physique mais également son métabolisme. Deux malades atteints d'une même maladie ne réagit pas de façon analogue aux traitements, et les symptômes peuvent aussi différer.

Dans l'impuissance des médecins à traiter ces maladies, ils font souvent recours à des traitements palliatifs en contournant les effets de base de ceux-ci. Les immunosuppresseurs ne sont destinés qu'aux greffés pas aux autres malades ! A chaque malade son traitement. Et de nombreux médecins, pour ne pas dire tous, ne se soucient guère des conséquences engendrées par l'utilisation des médicaments non destinés pour certaines maladies. C'est complètement irresponsable. Il faut savoir qu'il n'y a plus de moral aujourd'hui.

Moi, je n'ai plus confiance aux médecins. J'"écoute" mon corps c'est à dire que j'essaie de comprendre ce qu'il se passe à l'intérieur. Notre corps donne toujours des alertes via des symptômes. Je ne dis pas qu'un médecin est inutile mais il faut faire du tri entre ce qu'il nous dit et la façon dont se manifeste une maladie.

Ayant une bonne connaissance clinique des perturbations du système immunitaire, j'accorde du crédit à l'analyse qui a été faite par le Dr De Harven. L'industrie pharmaceutique est un gigantesque rouleau compresseur et elle ne lésine pas à inventer je ne sais quels produits pour soutirer de l'argent aux malades et aux institutions. Les médecins eux sont des intermédaires, les prescripteurs, les complices... Il faut savoir que beaucoup de laboratoires offrent des prestations de luxe (grands voyages, avantages commerciaux...) aux médecins les plus "obéissants". Il est très difficile de s'attaquer au corps médical. Le médecin qui a le malheur de donner un avis contraire mais qui est totalement cohérent sera immédiatement évincé du cercle corporatiste. Cela devient le pot de fer contre le pot de terre.

Aucun média n'accordera une interview publique ou un débat sur la polémique du pseudo VIH et sida. Car le Sida rapporte trop d'argent ! C'est d'un cynisme jamais égalé. Le Dr De Harven a choisi de libérer sa thèse dès sa retraite car il devait se douter qu'il y aurait probablement eu des conséquences négatives sur sa carrière professionnelle. Tout ce que dit ce médecin, j'y crois en raison de mon expérience en tant que malade. 

Lui ne fait que dénoncer des incohérences manifestes mais ne donne pas de mode d'emploi pour les malades du sida. 

Portrait de berni1959

............................

Portrait de Raúl

Ce qui est dangereux est pas un point de vue ou d'une autre, à différents points de vue, et qui existe dans toutes les sciences, et il est nécessaire et en bonne santé, ce qui est nocif -et il est très clair ce qui compte dans son histoire- il est l'endoctrinement, et si vous ne l'avez pas encore appris, ont certainement plus de problèmes

Portrait de libellule33

bonsoir bonsoir

pour répondre à la question de berni1959 ! bien que nous soyons en 2018 TOUT VA BIEN !!!!
Je suis toujours mon traitement et j'en ai meme un tout dernier sorti cette année en janvier.
je suis indétectable, je vis normalement mon système immunitaire est à presque 700 t4.

j'ai du changer plusieurs fois de molécules car vu mon parcours cahotique d'arret de reprises d'arret et enfin de reprises j'ai développé des résistance. j'ai du resister longtemps contre les effets secondaires qui me pourrissaient la vie mais je n'ai jamais rien laché !

voilà pour les nouvelles de 2018 après 24 ans de serologie positive.
Gros bisous  à tous !
libé