Tout sur ma mère

Mots clés  : culpabilité

je me permets de venir deposer mon coup de gueule ici car j'en ai raz le casque de la situation 

etant hetero, je cherche à refaire ma vie avec une femme or en etant VIH ce n'est pas possible , alors apres plsuieurs tentatives infructueuses , il me prend la rage sur ma vie , ma position sociale et medicale que je n'ai pas choisie 

si j'ai été toxicomane durant ma vie c'est que la drogue circule en france librement, si je suis tombé dans ses filets c'est qu'il y avait aucune prevention dans les ecoles ou ailleurs, je me sens etre une victime , s'ajoute ç ca le fait d'avoir chopé le SIDA parce que les seringues dans les années 80 n'etaient pas en ventes libres, là aussi je suis une victime parcequ'obligé de se servir de pompes usagées 

pour conclure, etant VIH depuis 30 ans et epuisé par les traitements , je ne peut travailler, ce qui implqiue une vie de precarité en plus de la maladie 

ça  fait beaucoup à supporter quand on a rien demandé à personne 

pour moi, l'etat est responsable car si la drogue ne circulait pas librement, il n'y aurait pas de toxicos à l'hero, donc pas de sida et pas moi dans la merde et seul dans la vie 

peut etre et je vous l'accorde, mon raisonnement est bidon or ce n'est que mon ressenti 

merci de m'avoir lu

Commentaires

Portrait de Rimbaud

Pourquoi ne pas trouver une femme séropositive ? Il y en a plein, je suis sûr, qui pensent exactement la même chose que toi ! ;)

 

Quant à la responsabilité, elle ne peut être que partagée : celle des parents, de la famille, des "amis", de l'Etat et la tienne également. C'est une responsabilité collective mais gueule, tu as raison, ça fait du bien et ça emmerde les gens consensuels.

 

Courage à toi !

Portrait de frabro

Trop facile de toujours rejeter la responsabilité sur les autres et de se dédouaner de sa propre part de responsabilité dans ce qui nous arrive.

L'Etat fait tout ce qu'il peut depuis la Loi de 70 pour lutter contre la drogue sous toutes ses formes. mais c'est un échec retentissant, la prohibition n'a jamais rien réglé.

Je pourrai aussi dire que l4Etat est responsable de ma séropositivité parce que les préservatifs n'étaient pas gratuits et que la promotion en était interdite dans les années 80.

Je suis le principal responsable de ce qui m'est arrivé et des choix de vie que j'ai fait. Refaire sa vie, c'est aussi une question de volonté et de se présenter aux autres autrement qu'en victime si l'on veut inspirer autre chose que de la compassion ou pire, de la pitié.

Portrait de Rimbaud

c'est une parenthèse mais vraiment je me pose la question : en quoi c'est mal la compassion ? je ne comprends pas pourquoi la majorité des gens rejette ça.

Portrait de sonia

L' Etat? L'Etau? Ou Etats Létaux ?

Unepersonne je te donne un grand merci pour ce coup de gueule "hétéro".

 

Mon ami qui a rejoint le ciel, Greg créateur du site sero-on-line , t'aurait applaudi des deux mains , hétéro ex tox, il se battait lui aussi.

On n'aurait pu éviter des contaminations avec des seringues en vente libre...

l'État et l'affaire du sang contaminé, ça vous dit quelque chose ?

 

J'ai rencontré une infirmière de l'hôpital de Cannes le mois dernier.

Elle m'a affirmé qu'elle voit des seniors arriver, victimes de transfusions fin 80.

 

Tu vois, l'état où ? Compassionnant!!!

Portrait de jl06

Oui l,affaire du sang contaminé ... et tous(te) impunies ! même des promotions à la clé ....Ministre des aff étrangéres....!

Mieux ont la refilé (le sang) en Afrique comme s,il leur manqué encore cela en plus !

mais avec le temps va tout s,en va ....avec le temps tout s,évanouit ,

 PS: Sonia , il y a que les (Montagne )  qui ne se croise pas à L,Hopital de Cannes .....

 

 

Portrait de jéromiade

je crois qu'il faut s'en prendre à soi - même dans certaines situations où notre responsabilité nous engage à faire des choses ,c'est facile de vouloir tout attendre de l'état et de vouloir tout mettre sur son dos ,je rappelle que les parents doivent passer avant l'état ,c'est pas à lui d'assumer les enfants que nous faisons ,c'est pas à lui d'être devant tous les enfants de la patri pour leur dicter leur comportement , il y a déjà l'école etc 

 Non je n'admettrais pas que c'est par manquement de l'état que moi je sois séropositive aujourd'hui ,dur que cela puisse paraître ,je me bâts au quotidien avec des hauts et des bas ,la vie aurait pu être plus belle ,j'ai pas choisi ,mais ce qui m'arrive est loin d'être l'oeuvre ou la responsabilité de l'état ,jai ma part de responsabilité en ayant revendiqué ma liberté d'action et donc les conséquences qui vont avec !

 Aujourd'hui je me bâts tant bien que mal , devant mon désarroi de ne pouvoir mener la vie que je mérite ,ni n'en veux aux autres ,car cela ne m' apportera rien du tout sinon de perdre du temps sur ce qui me dépasse,alors il y a différentes façons de se battre et de ne pas rester à culpabiliser c'est déjà bien tard !

 bon courage , j'entends votre coup de gueule et vous êtes libre d'en émettre , je le respecte mais aussi il faut nuancer , car tout ça ne nous fait pas avancer mais stagner et n'est pas bon fermer la plaie de la séropositivité !

Portrait de cbcb

Oui je suis certainement aussi une victime…
Mais surtout la victime de ma propre "connerie", de ma propre inconscience !
Evidement que je n’ai pas choisi tout ce qu’il m’est arrivé et tout ce par quoi j’ai dû passer … mais à un moment ou un autre, j’ai choisi les directions que je prenais … et il semble évident que je n’ai pas toujours su les assumer jusqu’au bout !
La faute à qui ?
- à mes amis, … non je ne crois pas !
- à ma famille, à ma mère … peut-être ben que oui ! (je rigole … elle est trop "parfaite" pour se sentir responsable de quoi que ce soit !)
- à mes relations … certaines découlaient des choix que j’avais faits !

Bon sérieusement, évidement que nous sommes entourés d’injustices, que nous sommes manipulés par une bande de décideurs irresponsables … voire incapables de se responsabiliser ! ... et les résultats de leurs actes sont mondialement dramatiques !

Et pourtant, je continue de penser, d’espérer qu’il y a des gens bien sur cette terre !

Portrait de Superpoussin

Si le monde est déterministe alors on peut considérer que nous ne sommes vraiment responsables en rien de ce qui nous arrive (de "bien" ou de "mal") et que notre liberté n'est qu'illusion.

Si le monde n'est pas déterministe alors... ben je crois quand même qu'y règne une bonne dose de semi-déterminisme et qu'il sera plus ou moins probable selon le vécu, le contexte,... de vivre telle ou telle chose, de devenir tel ou tel être.

Dans le post d'Unepersonne j'ai surtout lu le besoin d'exprimer un mal être, le besoin d'être écouté, sans doute de recevoir de la compassion et la demande de ne pas être jugé pour ne pas en rajouter une couche. Peut-être aussi le désir d'évoquer plus ou moins explicitement la situation des séropositifs hétéros qui pour beaucoup ne trouvent pas/plus de lieux bienveillants où se réfugier quand les choses vont mal.

Oui c'est bien de se "ressaisir", de ne plus se vivre comme une victime pour être moins vu comme porteur de l'épouvantail du malheur, oui ce serait sans doute mieux pour lui qu'Unepersonne se vive moins ainsi mais je crois que c'est comme en amour: cela ne se commande pas (ou alors très peu).

En attendant on peut lire et tenter de comprendre son mal-être, le mal-être d'un ex-toxico hétéro qui a choppé le VIH il y a longtemps et qui aujourd'hui se sent piégé par son passé.

Merci pour ton message, les séropos que tu représentes étant devenus trop peu visibles.

Portrait de Mehdi0913

Je ne suis pas séropositif, mais je suis dans le social et j'ai été emmené à travaillé avec des séropositifs durant un an dans une association parisienne, et j'ai eu un ami (comme mon petit frère et vice versa) séropositif qui est mort il y a deux ans, d'une overdose... 

Je sais qu'on ne choisis pas d'être séropositif, personne est à l'abri de ça mais on a une part de responsabilité quand même car on fait des choix dans notre vie, selon nos humeurs et ce qu'on vit, donc moi je considère qu'on a une part de responsabilité des choix que l'on fait... 

Il faut savoir ou on met les pieds, il faut savoir les risques qu'on prend et il faut assumer au-delà des erreurs humaines concernant le sida... 

Je pense que dans les années 80's tout le monde savait qu'avec les seringues avec lesquelles vous vous piquez pour prendre l'héroine ou autres que c'était dangeureux et qu'il y avait des risques de contamination du sida, même si il avait pas de prévention, il fallait en avoir conscience c'est tout... 

On fait tous des choix, et ces choix il faut pas les regretter, il faut les assumer car c'est ce qui fait notre force de vie.

Et je dis pas ça parce que j'ai pas de compassion pour vous au contraire, mais pour vous faire comprendre qu'il faut assumer ses actes quelque soit le milieu d'ou on vient, quelque soit les parents qu'on a eu et quelque soit l'éducation qu'on a reçu... 

Voilà, c'est ma vision, j'espère qu'elle vous choquera pas...

Portrait de Rimbaud

Je suis totalement d'accord avec ça : nous avons une part de responsabilité. C'est l'ensemble de la formule qu'il faut accepter. "Une part" de responsabilité et donc : ça ne fait de nous ni totalement des coupables, ni totalement des victimes... mais cela fait aussi de nous un peu des coupables et un peu des victimes.

C'est ce sens de la nuance qu'il faut toujours avoir présent à l'esprit.

Portrait de chanelle

Et NON NON,  tous ne savaient pas !!!!!!

Quand on a 18, 20 ans dans les années 80 et que tu n'as JAMAIS entendu parlé du SIDA, du VIH, on en parlait pas a cette époque. Les seringues n'étaient pas donné , la prévention on en parlait pas.

Il y a la part de responsabilité de notre éducation, de notre manque d'amour, de tendresse, de confiance, de nos parents qui ont fait ce qu'ils ont pu avec leur propre manque, leur éducation. Oui nous sommes responsables d'avoir voulu combler ces manques, ces souffrances......

Le problème est bien plus complexe que cela, plus profond.... on ne résume pas en une phrase pourquoi on devient toxico.On ne cherche pas de devenir seropositif(ve) comme une personne qui boit ne cherche pas a devenir alcoolique.

il y a une histoire derrière tout cela...

Portrait de Rimbaud

C'est sûr que le raisonnement ne peut pas s'appliquer pour les premières années mais ensuite...

Même chez l'alcoolique il y a une part de responsabilité, sans nier tout le reste mais il y a "une part", bien sûr que oui.

Portrait de Superpoussin

Sans même parler des personnes contaminées suite à un viol ou parce qu'un jour quelqu'un a en douce retiré le préservatif qui avait été exigé se pose pour moi la question du manque de nuance dans l'étiquette de "responsable".

A partir de quand doit-on être considéré comme "responsable"?

Certains ont été contaminés avec une seule prise de risque quand l'écrasante majorité des gens ayant eut des rapports non protégés n'a pas choppé le VIH.

Peut-on insister sur la responsabilité du type devenu séropositif après un unique écart quand celui étant passé à côté de la contamination malgré une vie de débauche sans précaution ne pourra pas être tenu responsable d'une contamination à laquelle il aura par chance échappé?

Ou mettre la barre?

Portrait de cbcb

Tu n'es pas responsable si tu es victime d'un viol ou si ton partenaire fait n'importe quoi !
Mais tu es responsable de ce que TOI, tu fais ou décides de faire.
Et oui, certaines personnes ont eu la chance de passer à côté !

Portrait de unepersonne

ds les années 80 le sida faisait son appartion, moi,  pauvre toxico suite a des problemes perso, je me suis fait avoir parce que le systeme fonctionnait les yeux fermés, pompes interdites à la vente, vente de drogue devant les colleges et lycees, quand t'es jeune et tu connais rien, tu te fait bai...... !