Tout sur ma mère

Mots clés  : application rencontre

Bonjour,

Je suis séropositif, gay et je traine "parfois, beaucoup" sur les applications de rencontre (type grindr, gayromeo). Je fais des rencontres mais je ne dis pas toujours que je suis séropositif, par peur de rejet.

En ce moment, j'ai du effacé mes comptes étant donné que des rumeurs circulent sur moi : on connait tout de moi ou presque, mon nom, prénom, où j'habite, ma voiture, mon statut sérologique etc ... Ca me fait peur. Vous avez déjà été dans la même situation?

Au plaisir de vous lire.

Commentaires

Portrait de Ptite-tete

Salut,

Je vois que tu ne reçois pas beaucoup de réponses...
Si tu en parles, ne te plains pas que ça se sache.
De mon côté, je suis scrupuleusement les recommandations de mes médecins et je n'en parle pas, que se soit au travail ou dans ma vie privée.

Bon courage

Portrait de Halaumutvar

Bonjour,

Je suis exactement du même avis que Ptite-tete qu'il ne faut jamais révéler sa séropositivité sur un site de rencontre comme Grindr ou Planet Roméo, et d'ailleurs il est préférable de ne pas révéler son orientation sexuelle sur le lieu de travail.

Il faut vraiment pas mélanger vie professionnelle et vie privée, et savoir faire la part des choses.

Concernant les sites de rencontre, la vigilance est de rigueur surtout faire très attention aux personnes qui habitent loin et surtout quand on est contacté par les africains par exemple des pays de l'Afrique de l'Ouest, comme le Sénégal, le Togo, le Bénin, la Côte d'Ivoire, le Congo, etc.... car ils sont prêt à tout pour vous barratiner uniquement pour trouver une issue pour quitter leur pays et vous ruiner financièrement. Et après quand ils ont obtenu ce qu'ils veulent (surtout le passeport français) ils s'envolent dans la nature. Par ailleurs, j'ajoute qu'un nombre très important de faux profils et de fausses photos circulent sur Planet Roméo et de surtout pas accepter au bout de 3 min de conversation de continuer la discussion sur WhatsApp ou Viber.

Portrait de Ronnie

J'utilise ce genre d'applis aussi. Je ne parle pas de mon statut sérologique sur mon profil, mais si on me demande, je dis la vérité, en précisant que je suis sous traitement avec CV indétectable. Hélas, ça équivaut assez souvent à se faire rejeter, car en entendant le mot "séropositif", beaucoup de gays entre en mode panique et leur intelligence perd soudain 30 points de QI.

Cela dit, énervé par tant d'ignorance crasse, face à une question suprêmement bête comme "t'es clean?" (oui, je prends une douche tous les jours, pourquoi ? Laughing), j'ai maintenant tendance à dire "oui", parce que si le mec est décidé à prendre certains risques, vaut bien mieux que ce soit avec moi qu'avec un prétendu séronégatif (qui pourrait être super contaminant en cas de primo-infection non révélée) ou un séropositif sans traitement qui ment sur son statut.

Pour le reste, la prudence s'impose. Ne révéler que ce qui est strictement nécessaire : le numéro de téléphone OK au moment de concrétiser la rencontre, mais certainement pas affiché sur le profil. 

Portrait de jl06

Je ne  suis plus jeunes et des cons j,en et vu passé ...(qui c , moi aussi peut être dans le lot ) !
bon cela dit sont vraiment tâches les mecs ! deja les applis j,aime pas  trop ,le vieux il faut qui voie ....voir touche ...
dit moi un peut dans les lieux de dragues (Saunas, Bar,les Bois,) quand tu , n ,arrive plus à y rentrer du nombres de mec qui si boucule, et que tu les vois pratiquement tous le cul en l,air ....!tu crois qu,ils se fond du souçi si tu es clean ?
leur seule péocupations du moment et la grosseur de ta bîte !
tu te fou une kp ta l,air juste ringard ....le milieux Gay à cela de terrible ,a l,appel de la bîte le mec perd tous les moyens pour peut que tu en et une grosse ...

autre choses : il parait que la séropo se vois sur le visage ?
bien sur que les sites de rencontre tu y trouve le pire comme le meilleur....aussi!
faire extrememnt attention avec les mecs D,Afrique qui te harcéle sur certains sites (Bear)

bon courrage 

Portrait de Julien_O6

Ronnie wrote:
(...) si on me demande, je dis la vérité, en précisant que je suis sous traitement avec CV indétectable. Hélas, ça équivaut assez souvent à se faire rejeter (...) j'ai maintenant tendance à dire "oui", parce que si le mec est décidé à prendre certains risques, vaut bien mieux que ce soit avec moi qu'avec un prétendu séronégatif (qui pourrait être super contaminant en cas de primo-infection non révélée) ou un séropositif sans traitement qui ment sur son statut.

Si le mec te pose cette question c'est sans doute qu'il n'est justement pas "décidé à prendre certains risques". Je devine qu'il ne veut pas de la capote et cherche à être rassuré autrement. Si tu lui dit "Je suis séropo avec CV indétectable" sans lui expliquer pourquoi le sexe c'est moins risqué avec toi qu'avec un autre, il va s'enfuir c'est sûr.

Ce qui est évident pour toi (charge virale indétectable = non contaminant) est nouveau pour la plupart des gens. Ce que tu peux faire c'est prendre le temps d'expliquer simplement (sans charabia médical) et l'inviter à vérifier que ce que tu dis est juste.

Par exemple tu pourrais commencer par dire : "Je suis séropositif mais le virus est sous le contrôle de mon traitement et ne peux pas te contaminer."

Si tu as affaire avec un garçon curieux tu peux enchainer sur quelques mots clefs à taper dans Google : "rapport Hirschel" ; "traitement comme prévention" ou "TASP" ; "charge virale indétectable". Sinon tu peux aussi l'orienter vers www.aides.org où tout est clair et bien expliqué. 

Tu peux aussi lui parler de la PrEP pour terminer de le rassurer.

Si il est séduit et intelligent il ira chercher les infos de lui-même et reviendra en ayant compris que ton traitement le protège mieux que la capote. Je ne dis pas que ça va marcher à tous les coups mais c'est ce qui a fonctionné avec moi.

Ronnie wrote:
Pour le reste, la prudence s'impose. Ne révéler que ce qui est strictement nécessaire : le numéro de téléphone OK au moment de concrétiser la rencontre, mais certainement pas affiché sur le profil. 

Ce qui est vrai pour Grindr et GayRomeo est vrai pour tous les réseaux sociaux. Pensez-y à deux fois avant de poster quoi que ce soit sur Facebook et autres ! Ces informations sont le plus souvent indélibiles, et si elles sont relayées par vos contacts le retour en arrière est impossible même en ayant supprimé son compte.

C'est devenu vraiment très facile de retracer la vie de presque n'importe qui par recoupements simplement à partir d'une photo de groupe ou d'un pseudo.

Bonne chance dans vos recherches !

Portrait de Dakota33

Julien_O6 wrote:

Ce qui est évident pour toi (charge virale indétectable = non contaminant) est nouveau pour la plupart des gens. Ce que tu peux faire c'est prendre le temps d'expliquer simplement (sans charabia médical) et l'inviter à vérifier que ce que tu dis est juste.

je suis d'accord, la notion de charge virale indétectable qui est primordiale pour nous, ne veux absolument rien dire pour quelqu'un de séronégatif. La plupart des gens n'en ont pas entendu parler de toute façon et ceux qui en ont entendu parler ne font pas le rapprochement avec le fait d'être non contaminant. C'est un concept abstrait, voir inconnu pour eux. Il y a deux ans pour moi, si on me disait je suis indétectable, je ne savais pas ce que ça voulait dire, tout en étant globalement bien informé sur le VIH. C'est en devenant séropositif que j'ai découvert cette notion importante indétectable=non contaminant.

Sur les sites de rencontre je conseille de ne rien dévoiler sur le profil comme il a été dit plus haut. Après tout dépend du genre de la rencontre. Si c'est pour un coup d'un soir, ça n'a aucun intérêt de le dire. Après si on rencontre quelqu'un avec l'idée d'une relation suivie, je pense qu'il faut être prudent. Ne pas en parler au tout début, par contre utiliser une capote même en étant indétectable si on ne le dit pas car après ça risque d'être le choc total pour la personne rencontrée, lors de l'annonce. Et les explications à donner, bien dite dans le post précédent auront du mal à passer.

Quelqu'un à parler du fameux terme "clean" et la fameuse question " tes clean ?"  qui veut dire t'es seronégatif en gros, car personne ne demande jamais t'es négatif où positif. je répond toujours "oui" de toute façon c'est ce que les gens veulent entendre et comme la question n'est pas claire... Par contre je doit bien avouer que je serais bien embêté si quelqu'un me poser la question de but en blanc...

Tout ça pour dire, prudence sur les sites de rencontre effectivement

Portrait de Léo_

Je suis d'accord avec ce qui à été dit.
Merci Julien pour tes liens.
Moi ça m'est déjà arrivé qu'on soit au courant de tout (des exs logique)
Il ne faut pas céder à la panique.
Les gays ont d'autre chose à faire que de te pourchasser...
Au pire tu veux qu'il te fasse quoi ?
Ils te bloquent et passent à autre chose.
Disparaître pendant un temps des réseaux c une bonne chose, fait toi oublier.
Je l'ai fait et je re-vie.
Et puis quand tu te connectes; nouveau profil avec photo actuelle que personne ne connais.
Reste discret. Pour un plan cul il est inutile de parler de ta séropositivité.
Par contre pour des relations suivies là ça deviens compliqué...
J'ai eu tout les cas de figures :

Ne pas le dire et que le mec l'apprend au bout d'une semaine, par un fdp jaloux que j'ai jamais voulu sortir avec; mais à qui j'avais eu besoin de me confier... très grosse erreurs de m'a  part. Les gay ne sont pas fiables si tu couche pas avec ne lui révèle jamais ta séropositivité tôt où tard il te trahira, toutes des p****.

Le dire au bout de 4 mois de relation et que le mec soit amoureux de toi...
Tu brises la confiance et ça casse quelques chose. (Bien que cette relation a durer plus d'un an)

Le dire et pouvoir l'expliquer à un mec intelligent au bout de 15 jours, ça été ma plus "belle réussite" c bien passé. Sauf que je cherchais tellement du réconfort et pouvoir me sentir moi et libre que je me suis un peu précipité car au final c pas un mec qui me correspondait et 2 semaines plus tard je le quitté.

Ceux-ci dit il y a des rencontres qui font du bien. Suite à une vie sentimentale chaotique. J'ai rencontré un mec à qui j'ai dit d'entrer que je voulais pas m'engager ; à qui j'ai raconté toutes mes histoires (de mecs, vih, coeurs etc...) qui à été merveilleusement à l'écoute et qu'il avait eu une expérience avec un seropo.

Il m'as décomplexé à ce niveau là (j'ai jamais autant baisé avec quelqu'un en si peu de temps +50 fois en 1 mois, la jeunesse à du bon lol) et il été plus serein que moi de pas être contaminé, alors on le faisait sans capote.

Seul bémol être indétectable ne nous protège pas des MST. J'étais tellement focus sur le fait de ne pas être contaminant; également soulagé d'avoir quelqu'un de compréhensif, que j'en ai oublié que c'est lui qui pouvais avoir un truc à refiler...

Faut garder espoir rester positif.
Apprendre de ses erreurs.
"Prudence et discrétion" même si ce sont des qualités qui m'ont cruellement fait défaut.

Ceux-ci dit tu peux toujours essayer de rencontrer des seropoLaughing

Portrait de Aconsulter

Bonjour,

En qualité de séronégatif pendant presque 43 ans, je suis sorti et j'ai couché consciemment avec des personnes séropositives, mais je sais que beaucoup n'ont pas cette ouverture d'esprit.

Je suis en couple sérodivergent depuis le début de l'année et j'ai rencontré mon compagnon sur Hornet ou je ne le cachais pas.

Je considère que c'est un "filtre à con" de l'indiquer, effectivement une grosse quantité des mecs qui trouvent anormal le rejet de leur homosexualité trouvent normal de rejeter les personnes séropositives, se qui pour moi est intolérable.

Je met cela au même niveau que le racisme.

Le problème de ne pas le dire est que si cela devient sérieux, comment alors l'annoncer sans que l'autre ne se sente pas trahi ou laisser naître le sentiment que la relation débute sur un mensonge.

Il est possible d'être intransigeant sur l'usage du préservatif et si cela devient sérieux d'indiquer sa sérologie et d'organiser un rendez-vous avec son médecin traitant qui expliquera la non transmission du virus par une personne sous traitement ayant une charge virale "indétectable", comme cela la personne ne pourra pas vous reprocher de lui avoir fait courir un risque.

Après je pense que c'est à chacun de voir midi à sa porte et comme la plupart mentent déjà sur leur age et autres informations alors pourquoi ne pas le faire sur sa sérologie H.I.V. et rétorquer que l'autre ment bien sur tel ou tel point.

Attention, je ne valide pas la chose, mais cela me faire rire de hiérarchiser le mensonge.

Comme un employeur qui a besoin de connaitre tes diplômes et ton expérience professionnelle, un mec avec qui tu baises à besoin de connaitre ta sérologie, mais chaque information doit-être transmise en fonction du contexte.

Donc pour moi, aucun intérêt d'indiquer sa sérologie sur Facebook, aucun intérêt d'indiquer sa préférence sexuelle à son employeur.