Un compagnon de longue date

Salut tout le monde

je suis comme la plupart d'entre vous ici : sero+, sous traitement et tout va bien...

sauf que...

vous n'avez jamais eu (même quelques instants..) des idées noires...? avec des "pics" qui s'apparentent à de terribles envies suicidaires?

Ne portez pas de jugement sur ce post, ni de commentaires bisounours par pitié. Soyons honnêtes et échangeons.

merci de vos retours.

 

Commentaires

Portrait de Léo_

Bonjour seronautes !!

 

J'ai perdu mon meilleur ami dans un "soit disant" suicide ; enfin ça été la conclusion officiel des forces de l'ordre pour clore le dossier... Sauter d'une falaise ou te faire pousser il n'y a qu'un pas !! Mais je ne suis sûr de rien, c'est pas cohérent, ça me paraît tellement improbable. Pour moi on se suicide quand on est au fond du trou, quand on est dans le "bad", le "down" etc...  Il a eu des périodes oû ça n'allait pas, mais il ne s'est pas suicidé pour autant !! Mais là il était en plein UP !! Avec pleins de projets en cours il cumulés les succés, il était en pleine ascension, il avait pas le temps de broyer du noir... En plus on devait partir en excursions rando, c'était prévu que j'aille le récupérer chez lui avec ma voiture, en sortant du boulot... Donc bon pour moi tu te suicides pas 48h avant de partir en vacances avec ton meilleur ami !! Je lui avait même passer un sac spécial pour la rando... La veille du départ je l'appel et aucune réponse ........................................................................................ LE SILENCE RADIO ...................................................................................................

Ce n'est que 3 semaines plus tard qu'on retrouve son cadavre et on te dit qu'il se serait suicidé ............. J'ai du mal à gober cette histoire ; je n'ai rien vue venir !! et comment aurait-il pu me planter comme ça ??? 48h avant le départ !!

Le suicide c'est égoiste, on pense pas à ceux qu'on laisse derrière qui vont souffrir... Je sais ce que ça fait et je ne voudrais pas faire subir ça aux autres !! Alors même si j'ai parfois des idées morbides qui me viennent, c'est suffisant pour me relever.

Alors perso avoir des "idées noires" qui te traversent l'esprit, OUI j'en ai eu. Et je pense qu'il vaut mieux reposer en paix que de souffrir... Mais la vie c'est quoi ?!! C'est ça aussi !! La vie ne nous doit rien, il faut l'accepter et se battre.

les malheurs sont inéluctables et terriblement injuste ; comme disait Fiodor DOSTOÏEVSKI : "La souffrance et la douleur sont toujours inévitables pour une intelligence pénétrante et un coeur d'or".

Alors parfois c'est dur tu es au fond du trou, en proie au découragement le plus total et la sensation de ne plus pouvoir remonter la pente.

Mon conseil : Se responsabiliser et "Se faire du bien" ; prendre soin de soit et rechercher le "bien être" ; arrêter avec les merdes (alcool, cigarettes, drogues ...) Suite à des problèmes de santé, j'ai du arrêter les conneries, mon estomac fragilisé par les ARV , il a fallu faire un choix, cigarette ou cancer ?! 20 ans de tabagisme hautement actif, j'ai arreter. C'est dur au quotidien, je me shoot à l'eau ptdrrr... Non sérieux il doit avoir un effet placebo, je bois beaucoup d'eau en me disant que je me fais du bien !!

Toute façon mon estomac tolère mal : les aliments riches en matières grasses

  • La mie de pain fraîche riche en levain
  • La patisserie, les gâteaux, les biscuits, trop riche en farine
  • Les céréales complètes
  • La charcuterie
  • Les plats en sauce, les fritures
  • Les viandes faisandées
  • Les poissons gras
  • Les légumes secs
  • Les fromages
  • Les fruits oléagineux
  • Les agrumes
  • Les eaux gazeuses sucrées
  • Les épices

Bref, malgrés toutes les merdes que chacuns peut avoir Shooter vous à l'eau LaughingLaughingLaughing

https://www.seronet.info/billet_forum/parce-que-etre-seropo-cest-malheur...

 

Portrait de carvin

Salut à tous !

J'ai décider avec l'accord de mon médecin de suspendre la mprise de Triumeq pendant 3 mois pour diverses raisons personelles. Je précise que ma charge est indétectable depuis de très nombreuses années et que le traitement se déroule de la meilleure façon espérée.

En revanche, au bout de 24 à 48 heures d'arrêt, j'ai constaté une métamorphose complète, totale et absolue de mon humeur !!

J'ai l'habitude de ne voir que les difficulutés d'un projet, que les limites d'un engagement qu'il soit relationnel ou professionnel, que le négatif d'une sortie ou d'une soirée, que es risques d'une aventure ou d'un voyage.....bref, vous voyez ce que je veux dire....et je ne parle même pas des envies suicidaires maintes et maintes fois présentées devant la porte de mon cerveau avec leur jolie sac en bandoulière ou à dos, pleins de jolies façon de souscrire à leur contrat final !!!

Bref, je suis souriant, joyeux, heureux, dyhamique, plien de positivité (sans mauvais jeu de mot !!)...un truc de ouf diraieant les 25ans maxi.........

Il y' a donc un lien manifeste et évident, dans mon cas, entre la prise des ARV et l'humeur...voir les tendances extrèmes comme le suicide ou l'idée d'en finir !!

En revanche, je ne suis aps d'accord sur l'idée de lâcheté qui accompagne souvent les discours bien pensants sur les suicidés ! Je le trouve passe partout et peu matûre dans son application hors tout contexte à toute situation !

Les gens sont tous différents et ne peuvent pas faire face de la même manière aux épreuves que leur inflige l'existence..qui n'est pas un choix je le rappelle !

Décider de partir peut également répondre à ce besoin de retrouver un peu de maitrise de son choix et de fatigue à être quelque par toù on ne comprend plus rien et auquel on a le sentiment de ne pas correspondre quoiqu'il puisse arriver !

Je trouve que c'est égoïste de trouver egoïste le choix d'une personne de ne plus vouloir se battre...si elle interprète la vie de cette façon !.....On ne peut pas vouloir la garder avec soi ou à soi juste pour Notre plaisir !!!

Joyeuses fêtes à tous !!Cool

Portrait de nezumi

Cher Carvin,

 

c'est fascinant de voir le lien entre la prise des ARV et cet état permanent, lancinant de déprime auquel on finit par s'habituer..

mais étrangement, il y a des moments de grand vide où on a envie de jeter l'éponge.

Et par ailleurs je te rejoins complètement sur la question de l'égoisme mentionnée plus haut.

Il me semble aussi que l'entourage doit accepter le choix des uns et des autres. 

bon noël à tous!

 

Portrait de Dakota33

Au sujet du lien entre la prise d' ARV et les changements d'humour, et même l'instalation d'une déprime intense, comme Carvin, je viens de connaitre ça avec l'association dolutégravir/rilpivirine, va voir le post dans cette même rubrique "Juluca Switch partager votre expérience" si tu veux en savoir plus.

Chacun réagit différement et ce qui ne convient pas aux uns peut convenir aux autres mais l'influence du traitement sur l'humeur n'est pas a négliger et il faut vite en parler à son médecin quand ça arrive. C'est ce que j'ai fait, il à remplacé la rilpivirine par la lamivudine et depuis tout est rengtré dans l'ordre.  

Bonne fêtes de noel.

Portrait de jl06

Le suicide et en rien une lâchêté , je dirai même un acte de courage qui mérite notre plus grand respect , (moi même rescapé d,une defénestration par hasard  ... trés longtemps de sa ,rien avoir avec le virus ) 

Quand aux idées noires , bien sur que l,ont morfle , un combat de tout les jours pour faire diversions ...ont y arrve mais épuisant ! me soigne avec des bulles  de champ ... Wink

je vais encore voir avec la viro  début janvier pour un allégement ....pas gagné ! 

Portrait de nezumi

merci jl06 pour ton message.

en effet quitte à choisir je préfère ton champagne à l'eau minérale citée plus haut...lol

Portrait de STEFPOZ92

Et comme indiqué sur le post que j'ai lancé sur le JULUCA, pour ce qui me concerne, et ma réflexion n'engage que moi, je peux parler de deux aspects différents du "SUICIDE";

Il y a les idées noires, les envies d'en finir, quand je ne supporte plus les interminables effets secondaires des traitements.

Normalement, cette situation ne devrait pas aboutir à des envies suicidaires, car normalement, on appelle son psy et son infectiologue pour qu'il trouve une solution thérapeutique plus acceptable.

Ça, c'est le normalement.

Pourtant, c'est loin d'être aussi simple.

Je peux dire une seule chose aujourd'hui (cela fait deux jours que j'ai dû arrêter mon 15 ème traitement en urgence), parce-que danger imminent de décompensation psy.

Et avant c'était un corps dont le fonctionnement était complètement délabré et qui ne fonctionnait plus normalement.

Ce qui m'amène non pas à "JE NE VEUX PLUS VIVRE", mais à "JE NE VEUX PLUS VIVRE CA".

Ce n'est pas tout à fait pareil.

Sauf s'il n'y a aucun moyen de ne plus vivre ça, "ça", étant une non vie complètement pourrie par les effets secondaires nocifères des ARV sur mon organisme.

Mes médecins savent que j'ai une sensibilité particulière à la chimie et que mon organise réagit plus que celui de la moyenne des patients. Pas de bol pour moi.

Je suis à bout de forces aujourd'hui, tant sur le plan physique que psychique, après tant d'années de batailles pour survivre, la plupart du temps, alité, quand je ne suis pas hospitalisé, alors que j'ai toujours bien pris mes traitements, comme un bon petit soldat, que je ne fais pas d'excès, que je ne me drogue pas, etc, etc.

Cette "non vie", je ne la supporte plus.

Je ne baisse pas complètement les bras, mais je vais reparler, le 17 janvier (oui c'est long, mais mon infectio ne rentrera de vacances que ce jour là), de la qualité de vie avec les traitements.

Si les infectiologues n'ont rien de mieux à me proposer (je vous épargne la liste des 15 cocktails d'ARV pris, des contraintes liées à l'interdiction des INTI car mortellement dangereux pour moi, et de mon profil de résistances), et bien ça sera le bout du chemin.

Suicide ou pas, que de ne plus accepter de prendre des traitements qui ne vous laisse pas de répit?

Moi, je n'appelle pas ça un suicide, mais l'exercice de mon droit à la dignité.

Si la médecine ne peut plus me permettre de combattre le VIH avec une vie un minimum de dignité, et bien, je ferai valoir mes droits, à ne plus être traité, et le moment venu, à être mis sous sédation profonde jusqu'à ce que mort s'en suive, conformément à la Loi Léonetti, même si je préférerai, faute de pourvoir vivre dignement, avoir droit au "suicide assisté".

Mais nous sommes en France, avec tous les avantages innombrables que cela comporte, sauf celui là.

La mort, en France, reste un tabou.

Pour moi, ce n'est qu'un passage.

Mais je ne suis pas la LOI.

Personnellement, je ne veux plus vivre ça, mais je n'ai pas envie de sauter du haut d'une falaise, ni d'une quelconque forme de départ violent.

A suivre.

Portrait de jl06

 bien   que  t,on histoire avec le virus  je  ne peut  la pas comparé avec moi ( jeune ) séro ...perso" je crois " que je serait assez lâche pour me saoulé jusqua la mort ... comme je l,ai dit plus haut ... moi je suis pas un bon petit soldat ... a 71 ans avec la vie que j,ai eu , bon j,estime pouvoir déconé jusqua la fin ...

après t,on parcours resemble plus à un chemin de croix  , pas de repis , 

l,arriver du canebis thérapeutique pourait il t,aider ? 

courage  JL

Portrait de Léo_

bah oui évidemment que c'est tabou en France, on a aboli la peine de mort pour les délinquants et criminels multi récidivistes donc forcément, un citoyen lambda encore moins qu'on vas le tuer ; que ce soit voulu aseptisé ou médicalisé...

L'un n'ira pas sans l'autre !! Dans l'éveil et la prise de conscience... Tant qu'on reste malade et vivant y'en a qui s'engraissent sur notre dos !!! Tu n'as pas à respecter des lois qui sont tourné en faveur d'une élite de lobby qui s'engraissent sur les malades !! Tu peux remercier les imbéciles qui ont voté Trump et Macron même déchets à mettre dans le même panier que Le Velayat-e faqih... 

Ou si tu préfères "quand les gens sont tellement bête qu'il mettent en place des gouvernances qui leurs causent que des tords"

 

Portrait de Passager

 En tant que miraculé d'une chute deseperée de 3 etages à mon lycée alors que j'avais 17 ans, je retiens cette conception du suicide, héritée d'un de mes profs venu me voir à l'hosto apres mon plongeon. Elle n'engage que moi.  Elle est un peu dure. On peut penser que c'est facile a dire, mais j'ai du vécu. Alors j'y pense tres fort, quand vraiment, ça ne va pas, mais pas du tout. Et cette idée, cette representation du suicide, m'aide à me battre. Et pour avoir traversé des merdes pas possibles dans ma vie, je sais que c'est parfois tres, tres  douloureux de vivre…

La seule idée d'en finir peut soulager, apporter un répit. Mais passer à l'acte engendre des consequences qui nous depassent. Le suicide est une fuite. Une breve course… circulaire. En fait, vous n'allez nulle part. Il faut juste recommencer ce qu'on a laissé en plan. Et c'est affreux a dire, mais tant qu'on a pas traversé ce qu'on doit traverser, vous pouvez vous suicidez autant de fois, c'est chaque fois a re-re-re-traverser, et… en un peu plus difficile a chaque fois !

Pourquoi croyez-vous qu'il a des personnes plus avancées, evoluées, plus fortes mentalement, plus sages, plus que d'autres ? Vous pensez qu'on nait tous "egaux" ? En tant qu'êtres, on hérite de ce qu'on a traversé AVANT. En traversant ce qui nous arrive, en l'acceptant, on admet le combat, on fait ce qu'on peut, et on avance surtout. Se suicider, c'est le contraire. Si vous saviez toute la force que l'on peut acquérir, quand vous n'avez pas le choix, et qu'il faut VIVRE,  coute que coute. Moi-meme, je n'aurais jamais cru pouvoir traverser certains moments horribles. A present, j'ai les armes, ou plutot les outils, pour continuer, grace a ces anciennes souffrances. Meme si vous croyez etre  seul, et que votre suicide ne genera personne, Imaginez que vous avez un enfant, qui attend tout de vous ? Qu'est-ce que vous allez faire, vous suicider ? Abandonner ? Meme seul, il faut traverser ce qu'il y'a LA, pour nous, a traverser. Si c'est la, en plein devant, c'est qu'il faut vivre le truc. C'est notre karma. Notre epreuve. C'est fait specialement pour nous, parce qu'il y'a des tas de choses precieuses a apprendre, pour avancer. On y va , et on fait de son mieux pour combattre nos peurs, nos lachetés. Y'a pas d'autre chemin. 

 

Portrait de Léo_

Waw .................................................................................... Bouleversant !!

Merci de ton témoignage

Portrait de nataliee

Bonjour,

Je vais mettre dans le blog une vidéo d'une personne qui m'a fait encore avancer dans ma vie ...tu as raison passager , il faut comprendre la vie,  nos difficultés, nos douleurs ne sont pas là par hasard :)

Belle journée à vous tous 

Portrait de jl06

Non rien ne soublie , même avec des doses impressionnante de champagne ....toi tu a raté t,on suicide tout comme moi !

avec le recul je me pose la question  de  la  lâcheté? , moi j,avez choisi le 6ieme étages ...bon depuis j,ai fait ma vie ..( ou refait ) , par contre une des coses que je connait bien  , reviens sans cesse .... avec l,actualité , les journalistes devrait y penser , quand ils couvre la Pédophilie dans l,église .... tu à tout ceux qui sont encore dans l,ombre  , et à qui tu fait tout remonté à la surface a chaque fois tu en prend plien la tronche ,  A l,époque des faits ils était impossible dans parler,

sens te ramassé une raclé  ....en plus ! , bien sur qu,il faut que l,ont arrête l,hypocrisie dans  l,église , mais bon pour les anciens pas toujours faciles de refaire le chemin en arriere ,

au final je me suis fait une carapace trés épaisse ... ou rien ne passe !  enfin je crois .... ont n'est  jamais sûr de riens 

 

 

Portrait de nataliee

Oui, je te comprends (une fois de plus !!Wink) jl, mais puisque il ne se passe rien de concret dans la tv, le journalisme, dans l'église... pour ce sujet et depuis tant d'années ! pourquoi alors encore attendre après eux  ?? 

Dans la vidéo que j'ai mise tout à l'heure sur le blog à cette heure là 1h47mn40s il en parle,  à un autre moment aussi sur le viol entre homme et femme, mais là c'est sur l'adulte et l'enfant, et toujours à ce passage là , j'ai les larmes qui me montent !! c'est très fort....très puissant !!!! mais chacun a son ressenti.....   Si ce passage peut t'aider alors écoute le.  Nous nous sommes tous mis des carapaces.... mais quand on peut en enlever,  s'alléger.... ça fait beaucoup de bien !! 

Bises

Portrait de Passager

jl06

J'ose pas imaginer ce que t'as du subir comme souffrance pour en arriver a choisir ton "6eme étage"…

Quel que soit ton passé, tu es assez fort pour vaincre tes démons. Montre que t'es à la hauteur. C'est fait pour ça, les saletés qui nous arrivent. C'est fait pour etre surmonté. Et On les surmonte. L'un apres l'autre. Un peu Comme des adversaires. On leur prouve qu'on est plus fort. T'es du bon coté si tu choisis de vivre, quels que soient tes combats, aussi durs qu'ils paraissent. On va pas se laisser faire par nos trouilles interieures ! Jamais ! Meme les pires. On leur crache a la gueule. On VEUT etre heureux. On a le DROIT d'etre heureux. Personne ne doit se sentir coupable, ou avoir honte de son passé. Je suis sur que t'es fort, plus fort que ceux qui t'on fait du mal.

Tiens bon

et sois fier d'etre toujours en vie. 

 

Portrait de jl06

bon j,arrete la pour moi .... 

bonne continuation 

JL

https://youtu.be/-HxmlRrUlKo