Accès libre des médicaments : c'est plus cher !

26 Avril 2019
272 lectures
Notez l'article : 
0
 

Pharmacie : la vente en accès libre fait augmenter les prix
L'autorisation de vente en accès libre des médicaments sans ordonnance (OTC) a dix ans. Bonne occasion d’en dresser le bilan. C’est simple, « les prix se sont envolés » selon l'association de consommateurs Familles rurales qui a publié (16 avril) les résultats de son étude annuelle sur les prix des médicaments, indique l’AFP. « Force est de constater que le gouvernement n'a pas réussi le pari d'offrir des prix publics concurrentiels et d'améliorer le pouvoir d'achat des citoyens » avec cette mesure, selon l'association. Familles rurales a lancé en 2010 son Observatoire des médicaments, l’association dit avoir constaté une hausse de 9 % du prix moyen de son panier de médicaments les plus fréquemment utilisés dans la santé familiale. Par exemple, le prix du Nurofen, un anti-inflammatoire, a bondi de 25 % depuis 2010, celui de Strepsils (pastilles pour la gorge) de 19% et celui du Maalox (un anti-acide) de 12 %, selon les données de l’association. Familles rurales a aussi pointé des écarts de prix très importants de ces médicaments, qui peuvent varier du simple au triple selon les pharmacies, puisque le système s’appuie sur des prix libres et entend faire jouer la concurrence… qui, en l’occurrence, tire les prix vers le haut. Sur un panel de pharmacies bien plus large que celui analysé par Familles rurales (14 000 officines contre 84 pour l'association), la hausse des prix de vente des médicaments sans ordonnances a été de 6 % et non de 9 % depuis 2010, a nuancé Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), interrogé par l'AFP. Reste qu’il s’agit tout de même d’une belle augmentation. Par ailleurs, Familles rurales regrette le délitement de l'information accessible, affirmant que « 75 % des boîtes sont dépourvues d'étiquette » indiquant leur prix et que la moitié sont rangées sur des présentoirs situés derrière le comptoir des pharmacies, docn pas en accès libre.  Philippe Besset a expliqué qu'à partir de cet été, l'annuaire en ligne d'officines Lepharmacien.fr indiquerait aussi les écarts de prix des produits sans ordonnances et de parapharmacie dans 14 000 officines, afin d'améliorer l'information des patients-es.