Cannabis : le "joint" électronique est bien légal mais…

132 lectures
Notez l'article : 
0
 
A -
A +

Après les cigarettes électroniques, le e-joint fait un tabac, indique le "Huff Post" (29 novembre). Profitant d'un flou juridique (l’agence de sécurité du médicament dit que c’est illégal, mais le ministère de la Santé semble avoir un avis sensiblement différent) de nombreux vendeurs commercialisent un liquide qui contient du cannabidiol (CBD), une molécule tirée du cannabis. C’est ce qu’expliquait (28 novembre) "Le Parisien". Dans son article, le quotidien indiquait que pour le ministère de la Santé, ces joints électroniques étaient légaux. Pour autant, les vendeurs ne pourront pas commercialiser le liquide en toute liberté. Selon le "Huff Post", le ministère de la Santé a d'ores et déjà indiqué qu'il avait saisi l'ANSM ainsi que la Répression des fraudes pour mettre en place des contrôles. Seuls les e-liquides destinés au vapotage et qui contiennent moins de 0,2 % de THC peuvent être vendus, précise la Direction générale de la santé. Les fabricants et vendeurs ne doivent par ailleurs pas présenter le cannabis sous "un jour favorable", puisque c’est contraire à la loi de 70 sur les stupéfiants. Commercialisée en France depuis 2014, la cigarette électronique au CBD séduit de plus en plus, note "L’Express" (29 novembre).

Pays :