Chlamydiae et gonocoque ont plus que triplé depuis 2012

338 lectures
Notez l'article : 
0
 
A -
A +
Mots clés : IST Retour liste des brèves

Le taux de diagnostics d'infections sexuellement transmissibles (IST) à chlamydia et à gonocoque a été respectivement multiplié par 3,4 et 3,3 par rapport à 2012, indique une étude présentée fin mai lors des Rencontres de Santé publique France. La mise en place d'une surveillance des IST bactériennes fondée sur des réseaux volontaires est nécessaire pour l'estimation du "fardeau" de ces IST, soulignent les experts-es de Santé publique France, indique l’APM. Une enquête réalisée en 2012 avait permis d'estimer à 77 000 le nombre d'infections à chlamydia et à 15 000 le nombre de diagnostics à gonocoque. Dans cette étude, les experts-es ont eu pour objectif d'estimer le nombre de diagnostics d'infections à chlamydia et à gonorrhées réalisés en 2016 au niveau national et régional, et d'en extraire les taux de diagnostic par classe d'âge et par sexe. Une enquête a été réalisée en 2017 auprès de l'ensemble des laboratoires de biologie médicale. Sur l'ensemble des 3 979 laboratoires privés et 394 laboratoires publics sollicités, la participation a été comprise entre 18 % et 32 % selon l'IST considérée et le statut public ou privé du laboratoire. Pour les infections à chlamydia, le nombre total de diagnostics a été estimé au niveau national à 267 097. Le taux de diagnostic chez les plus de 15 ans était de 491 cas pour 100 000 habitants. Ces données correspondent à une augmentation d'un facteur 3,4 par rapport à celles de 2012, où le nombre de diagnostics était de 76 918 et le taux de diagnostic, de 144 pour 100 000 habitants. Les régions les plus touchées par les infections à chlamydia étaient l'Île-de-France, la Guadeloupe et Provence-Alpes-Côte-d'Azur (Paca). Dans toutes les régions sauf Mayotte, les femmes étaient les plus concernées par ces infections. Les femmes dans la tranche d'âge des 15-24 ans étaient les plus touchées, avec un taux de diagnostic en Île-de-France de 5 682 pour 100 000 habitants (1 867/100 000 pour les hommes de la même tranche d'âge). Concernant les infections à gonocoque, le nombre total de diagnostics réalisés en 2016 au niveau national a été estimé à 49 628. Le taux de diagnostic chez les plus de 15 ans était de 91 cas pour 100 000 habitants. Cela correspond à une augmentation d'un facteur 3,3 par rapport à 2012 (15 067 diagnostics et un taux de 28 cas pour 100 000 habitants). Cette IST était principalement retrouvée dans les DOM et en région Paca. Dans toutes les régions sauf les DOM, il y avait une prédominance chez les hommes. Une évaluation par tranche d'âge souligne que ce sont les jeunes de 15 à 24 ans, hommes et femmes, qui sont les plus touchés par les infections à gonocoque. Sur la base de ces résultats, les auteurs-es soulignent la forte augmentation du nombre de diagnostics d'infections à chlamydia et à gonocoque par rapport à 2012.

Pays :