Consultations VIH : ville ou hôpital ?

24 Mai 2016
949 lectures
Notez l'article : 
0
 

Une réflexion est engagée depuis plusieurs années sur une nouvelle coordination entre l'hôpital et la médecine de ville pour la prise en charge et le suivi des personnes vivant avec le VIH. L'évolution des traitements permet, entre autres, d'espacer consultations et analyses. Un rendez-vous annuel accompagné d'un bilan pourrait devenir la norme pour les personnes dont la situation médicale est stable. Le médecin de ville prendrait alors le relais du médecin hospitalier pour les éventuelles visites intermédiaires et la prescription des ordonnances. Un consensus publié par la SPILF (Société de pathologie infectieuse de langue française) et la SFLS (Société française de lutte contre le sida) en avril 2009 posait déjà les bases de cette coordination ville-hôpital, et depuis, les Corevih (Comités de coordination régionale de lutte contre le VIH et les hépatites virales) se penchent sur la question. Plus spécifiquement, une commission inter-Corevih Ile-de-France Ville-Hôpital, coordonnée par le Corevih Ile-de-France Nord a lancé le projet "VIH Clic" associé à un site d’aide à la prise en charge des personnes vivant avec le VIH en médecine de ville. Et pour vous, comment s'articule la prise en charge entre la ville et l'hôpital ? Combien de fois par an voyez-vous votre infectiologue ? Que pensez-vous de la réorganisation du suivi VIH qui se profile ? Venez discuter fréquences, mardi 24 mai à partir de 21h, pendant le chat thématique en compagnie d’Ernesto.

Commentaires

Portrait de ernesto-seronet

Une équipe d'une dizaine de participants pour disputer ce match Ville / Hôpital, et des situations de jeu très contrastées. Au centre du dispositif, le spécialiste, mais, autour de lui, le choix du lieu de consultation est aussi très étroitement lié à celui du médecin traitant, de la pharmacie de dispensation, de celui des analyses biologiques, des démarches pour les droits ... Pour la quasi-totalité, c'est la structure hospitalière qui est priviliégiée pour trouver son spécialiste : choix incontournable quand on habite une petite ville, elle garde la faveur même dans les grands agglomérations, et quelques fois par défaut car on ne saurait trouver aisément un spécialiste en ville : une piste suggérée : repérer un nom de spécialiste sur un site de CHU et rechercher les coordonnées de son cabinet en ville sur ameli.fr. Et quand le choix est possible, on est sûr de trouver plutôt à l'hôpital le virologue, l'infectiologue perçu comme le plus compétent. Une plus grande réactivité, une meilleure connaissance des innovations et l'assurance d'obtenir plus facilement un changement pour un traitement mieux adapté. Dans certains cas, le parcours est aussi simplifié pour ceux qui réaliseront à l'hôpital tout le parcours de suivi : prélèvements, visites, récupération des traitements à la pharmacie hospitalière en une heure et sans que la journée de travail en soit impactée ; seul inconvénient possible dans ce cas, les résultats des bilans communiqués six mois après, à la visite suivante. A l'inverse alors, pour beaucoup, les analyses en laboratoire de ville vont précéder la visite, pour un rendu quelques fois le jour même, et les traitements pris tous les mois à la pharmacie de ville également. Et quand les démarches adminstratives entrent en jeu, comme par exemple un dossier pour la MDPH certains font confiance au spécialiste pour le remplir, alors que d'autres accordent à leur médecin généraliste une plus grande proximité, une vision plus globale et une meilleure aptitude à compléter ce genre de dossier. Alors si tous sont à peu près satisfaits de leur dispositif actuel de suivi, la suggestion de consulter un spécialiste en ville (c'est déjà le cas pour une personne) plus qu'à l'hôpital, d'espacer les visites complètes et les accompagner du recours à un médecin généraliste semble envisageable si ce dernier acquiert des compétences liées aux spécificités d'un suivi VIH, comme l'envisagent certains COREVIH.

Quelques suggestions (ou rappels) de liens :

 - pour rechercher un médecin dans ameli.fr

 - pour rechercher un professionnel de santé dans les listes bienveillantes de Seronet

 - les COREVIH

 - la coordination inter-COREVIH Ville-Hôpital

 - le projet VIH Clic d'un COREVVIH

Vous êtes invité-e-s comme d'habitude à poster sur ce thème vos commentaires et réactions à la suite de celui-ci , et à exprimer ici vos suggestions de thèmes que vous souhaiterez aborder dans les mois à venir, ou d'évolution du "format" de ces chats thématiques.

La semaine prochaine, par charité nous ne nous foutrons pas de l'hôpital, mais nous hésiterons benoîtement entre Urbi et Nosocomio, et ne parvenant toujours pas à faire un choix, nous balancerons entre Vil Coyote et L'hôpital et ses fantômes, dans lequel nous entraînera Lars von Trier.