CTAC lance une campagne contre le VHC

106 lectures
Notez l'article : 
0
 
A -
A +

Le Conseil canadien de surveillance et d'accès aux traitements (CTAC) a publié un livre blanc intitulé, "The time has come to eliminate hepatitis C in Canada" (Le temps est venu d’éliminer le VHC au Canada), qui donne un aperçu des lacunes grandissantes dans la manière dont le Canada fait face à l'épidémie d'hépatite C. Le document (uniquement disponible en anglais) propose sept mesures à prendre. Dans son livre blanc, CTAC exhorte les décideurs et les dirigeants communautaires à assumer leurs responsabilités quant à l'éradication du VHC au Canada. "Nous espérons que la publication de notre livre blanc déclenchera une intervention à tous les niveaux du gouvernement, afin que tous les Canadiens combattant le VHC puissent avoir accès à un dépistage et à des traitements équitables et en temps opportun", a souligné Shelina Karmali, directrice générale de CTAC, dans un communiqué. Au Canada, on compte environ 220 000 à 245 000 personnes infectées par le VHC, rappelle CTAC. Malheureusement, environ 44 % de ces personnes ne sont pas au courant de leur état et se font souvent diagnostiquer de manière erronée. Les communautés autochtones, les personnes consommatrices de drogues injectables, les communautés ethnoculturelles et les baby-boomers courent un plus grand risque d'être atteints du VHC que le reste de la population. En 2016, le Canada s'est engagé devant l'Organisation mondiale de la Santé à éliminer le VHC à titre de menace à la santé publique d'ici 2030. Sa mission consiste à traiter 80 % de la population atteinte du virus d'ici là. Reste qu’aujourd’hui, les stratégies de prévention et de soin de l'hépatite C demeurent fragmentées à l'échelle du pays. Une des difficultés réside dans le prix des nouveaux traitements : les antiviraux à action directe (AAD). L'Alliance pancanadienne pharmaceutique (APP) a annoncé au début de l'année 2017 la mise en place d'un nouveau cadre qui a eu comme effet de réduire le prix du traitement, note le communiqué de CTAC. Mais, "malgré la baisse considérable des coûts du traitement, trop peu de gens sont actuellement traités, et, au Canada, comme ailleurs, les taux de cas d'hépatite C sont en hausse puisque des stratégies globales de santé publique n'ont pas été mises en œuvre pour endiguer l'épidémie". Dans son livre blanc, CTAC demande aux décideurs et aux dirigeants communautaires d'adopter un plan d'action exhaustif visant à éliminer l'hépatite C au Canada en suivant, notamment certaines étapes : meilleur accès au dépistage, y compris les analyses hors laboratoire, les examens rapides et le dépistage ponctuel de cohorte pour tous les baby-boomers ; suppression des exigences restrictives en matière d'accès aux traitements ; accès à tous les médicaments traitant l'hépatite C approuvés par Santé Canada des régimes d'assurance- médicaments publics ; baisse du coût des médicaments ; mise en place d’une assurance-médicaments autonome pour l'hépatite, etc.

 

Pays :