Débat : Sida, on en meurt encore !

5 Novembre 2012
20 985 lectures
Notez l'article : 
5
 
repi_act_up.jpg

"Sida : à la VIH, à la mort !", c’est l’intitulé de la 89ème RÉPI (Réunion publique d’information organisée par Act Up-Paris) qui porte comme sous-titre : "On en meurt encore !" La mort est de plus en plus écartée des questions liées au VIH/sida, avance l’association ; l’infection est désormais perçue pour les personnes qui ont un contrôle viral comme une maladie chronique. On nous explique, données épidémiologiques à l’appui, que l’espérance de vie des personnes vivant avec le VIH, quand elles ont accès aux traitements, serait aujourd’hui la même que les personnes séronégatives. Cependant, ces faits cachent que nous ne sommes pas tous égaux devant la mort : l’ancienneté de l’infection, la prise de traitements depuis longtemps, les effets indésirables, les problèmes liés à l’âge, les co-morbidités, les co-infections, etc. Oui on meurt encore du virus du sida ou de ses conséquences. Le système de surveillance actuel nous donne-t-il une vision claire des causes principale de mortalité des personnes séropositives au VIH ? Comment améliorer la fin de vie pour le malade et ses proches ? Soins palliatifs, euthanasie, suicide assisté, soins funéraires, qu’est-ce que c’est ?  Comment le système de solidarité répond-il aux enjeux de la fin de vie ? Telles sont quelques unes des questions qui seront abordées lors de cette 89ème RÉPI qui se déroule jeudi 8 novembre 2012 de 19h15 à 22h à l’Ecole des Beaux Arts. 14 rue Bonaparte - 75006 Paris. Métro Saint Germain des Prés.
Les comptes rendus des précédentes RÉPI sont consultables et téléchargeables ici

 

Commentaires

Portrait de lounaa

Il était temps que la réalité sorte de l'ombre ... Je ne comprends pas que l'on en parle que comme une maladie chronique ... Dommage que je ne sois pas sur Paris à sa j'aurai bien aimer venir ... Bravo pour cette réunion...
Portrait de romainparis

sida en France après 2009. Les assocs ne communiquent pas dessus, faut dire, ce n'est plus "vendeur" comme au temps de l'hécatombe... Si je ne souviens bien, en 2009, cela tournait autour de 60-70 personnes. Aussi, ce chiffre correspond aux personnes qui sont décédées d'une maladie opportuniste et en phase finale. Les s+ qui décèdent d'un cancer, infarctus, etc. ne sont pas comptabilisées. Et pourtant, qui peut dire le rôle du vih et des médocs dans cela ? C'est une question.
Portrait de WhiteAngel

Ca donne un ordre d'idée.

-----------------------------------------------------------------------------------

AIDS Champagne Ardenne Association de lutte contre le sida

EN 2010, MEURT ON ENCORE DU SIDA EN FRANCE ?

Si la mortalité a fortement diminué grâce aux trithérapies, elle reste l’une des plus élevées d’Europe avec 800 cas par an. Une réalité parfois tuée par le corps médicale qui parle de maladie chronique plutôt que mortelle et classe certains décès hors du sida.

« Treize morts en 2009, trois depuis le début de l’année… »

Pour l’association parisienne Les petits bonheurs, qui accueille les personnes séropositives et malades du sida isolées, nul doute que le VIH continuer à tuer. « Bien sûr, cela n’a rien à voir avec la mortalité des années 80, mais on oublie les quelques centaines de cas qui existent », rappelle Grégory Bec, coordinateur. Ces décès sont-ils tous imputables au Virus ? Dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire*, une étude montre que sur 1139 décès en 2006, 809 étaient attribués au sida et 330 n’avaient pas le VIH pour cause première, mais le cancer, les maladies cardiovasculaires ou les morts violentes. Difficile en l’état d’obtenir une radioscopie précise de la mortalité hexagonale due au VIH… « Une sous-estimation des décès chez des personnes séropositives n’est pas à exclure compte tenu de l’évolution actuelle de la maladie vers la chronicité et de la diversification des causes de décès », peut-on lire. « Le sida n’est plus une maladie mortelle », tranche Michel Denis, médecin responsable de l’unité de soins palliatifs à l’hôpital Jean Jaurès à Paris qui accueille notamment des personnes séropositives. « Je ne suis plus confronté aux décès de patients morts du sida. La séropositivité est un facteur aggravant le risque de maladies, par exemple le cancer du poumon, corrélé au tabagisme. Mais dans ce cas, on meurt d’un cancer et pas du sida. » C’est toute la question.

Les cancers progressent

Les personnes séropositives décèdent de plus en plus de cancers qui ne sont pas typiquement liés au VIH. En France, le cancer est devenu la première cause de décès chez les patients infectés par le VIH. Depuis le début des années 2000, les décès par cancer ont grimpés de 45%. Le plus meurtrier est celui du poumon qui a progressé de 89 % entre 2000 et 2006. Les cancers sont désormais responsables d’un tiers des décès chez les personnes séropositives. On sait que plusieurs sont associés à l’immunodépression induite par l’infection à VIH. On les appelle « classant sida », au même titre que certains types d’infections opportunistes. On y trouve le lymphome non hodgkinien, la maladie de Kaposi et le cancer du col de l’utérus chez les femmes. Par opposition, on parle de cancers « non classant » pour parler des cancers du poumon, foie, des cancers digestifs, de l’anus, du cerveau et du lymphome de Hodgkin. Or, d’après les résultats de l’enquête nationale « Mortalité 2005 », la tendance entre cancers classant et non classant sida s’est inversée. Désormais, 58% des cancers déclarés chez les patients VIH sont non classant sida. Autre tendance ces dernières années, l’augmentation de la mortalité dans la tranche d’âge des 45-54 ans. Mais on ne sait cependant pas si dans cette tranche la prévalence des cancers non classant sida est plus importante ou non que dans la population générale. Les données manquent, La séropositivité n’étant plus indiquée dans les causes du décès, les personnes séropositives mourant d’un cancer se fondent bien souvent dans la masse des cancers de la population générale. Ce qui est certain, c’est que chaque année de vie avec le virus a une incidence sur la survenue de ces cancers. Même à immunodéficience modérée- aux alentours de 350 CD4 par mm3 – le risque de développer toute forme de cancer est augmenté. Ce risque diminuerait pour tous les cancers, sauf celui du canal anal, si les CD4 remontent à 500. Un argument de choc pour débuter un traitement au plus tôt. Source Journal du Sida – 04/2010

------------------------------------------------------------------------------

Le lien ici -----> http://www.aids-champagne-ardenne.fr/2010/05/05/en-2010-meurt-on-encore-...

Portrait de fioredelmiosegreto

Qui se pose est de savoir s'il existe un lien de cause a effet ou une simple corrélation statistique. En tous les cas, je comprends mieux maintenant pourquoi mon médecin me dit a chaque fois qu'il va falloir penser a un sevrage tabagique. Ce virus nous aura en tous les cas appris a apprendre les renoncements.
Portrait de NathanaëlSero

Dommage, j'aurais voulu y assister moi a cette REPI.

Toujours à Paris grrrr.

Mais oui hélas on en meurs encore.

Nathanaël.

Portrait de alan

C'est bien évident que pour ne pas nous faire peur, le monde médical préfère mettre sur le compte des cancers, des maladies qui devraient se retrouver dans les statistique de la conséquence du VIH. Il ne faut pas que nous baissions les bras pour autant! les années qui nous restent à vivre doivent être les plus positives que possible! Nous savons tous au fond de nous que ce virus nous détruit à petit feu!
Portrait de fioredelmiosegreto

Il faut quand même tenir compte du fait que les personnes traitées ont une espérance de vie quasi similaire a celle de la population générale. Ça, c'est rassurant quand même !
Portrait de romainparis

je n'ai certainement pas la même espérance de vie que la moyenne. Ce dont je me fous au passage. Je ne vois pas l’intérêt qu'une vie longue et vide... c'est seulement mon point de vue.
Portrait de NathanaëlSero

Ca peut paraitre superficiel mais ce VIH à changer des choses en moi il m'arrive c'est assez peu courant mais d'avoir des coup de blues et de me dire que je suis encore jeune mais que parfois j'ai l'impression malgrès mon jeune age d'être arrivé a l'automne de ma vie.

Ce qui est étrange c'est que je ressent ce genre de chose depuis que j'ai appris ma contamination.

Sur ceux, bonne soirée.

Nathanaël.

Portrait de lounaa

Vu les effets secondaires des médocs et du vih sur l'organisme chez certains d'entre nous, sans parler des maladies opportunistes lier au vih sa me fait bien rigoler cette comparaison d'espérance de vie quasi similaire au reste de la population :))) Après on peut aussi chopper la rage en allant dans les bois surtout quand les renards se ballade ... Plus sérieusement certains se portent comme des charmes , et d'autres non ... Nous ne sommes pas tous égaux face au virus et à la tri ... J'ai envie de déballer des trucs que j'ai remarquer depuis ces dernières années, avec mes toubibs ou autres mais sa serait long à expliquer ... Ils évitent toujours de faire la relation de certains maux avec les tri ... pourquoi ? Alors que ils savent très très bien que c'est lier ... J'ai constater aussi sur seronet des posts parfois de séro qui se demander pourquoi leur toubib mettait certains maux sur le compte du stress par exemple !!! A mon avis ils savent très bien ... Mon généraliste lui ne me ment pas , mais j'ai l'impression bizarre parfois qu'il veut pas lutter contre sa ! il sait que c'est peine perdu sans doute ... Pareil pour les soins selon les endroits ou ils habitent certains ont plus le choix que d'autres , je pense au mec paumer dans un village et qui à un mauvais chu par exemple ! Oui je sais certains dans leur village sont bien soigner aussi ... Tout est relatif à la personne à son vih à ces toubibs , à la capacité de son organisme à supporter ou pas la tri et le reste ... le post de uz183 parle bien de ce que je pense plus de cancers , mais on l'attribut pas au vih tout comme les problèmes cardiaques osseux etc etc etc ... Avec le prix que les médocs coutent sa la foutré mal, ... Et je déballe pas tout ce que j'en pense suis fatigué ... C'est ce que j'en pense mais malgré sa je la gobe , pas le choix ...

http://www.indexmundi.com/g/r.aspx?v=37&l=fr

Un lien des morts du sida par pays (en bas la date indique 01 2012 ) ... France 1700 morts (en 2011 sans doute ? ) L'Afrique eux les pauvres ... Bonne soirée à vous tous ...

Portrait de mona1515

les chiffres a droite sont le nombre de morts et non un pourcentage?
Portrait de fioredelmiosegreto

Selon le tableau, ce sont des valeurs numériques a droite.
Portrait de mona1515

exemple au maroc on voit 1,200........ c'est 1200 morts.pourquoi la virgule?
Portrait de fioredelmiosegreto

Virgule ou point, car souvent, pour plus de lisibilité, mathématiciens ou scientifiques notent les grands nombres en isolant les chiffres par trois.
Portrait de lounaa

C'est le nombre de MORT RECONNUS ... Et manque tout ceux pour qui ont à mentionner le decés comme un cancer du foi , ou autres... Tout ceux mort d'accident cardio vasculaire ou de pneumocystose etc etc ... Moi je rajoute un o à leur chiffre ... Surtout ici en france...
Portrait de sonia

et ne pas oublier le nombre de suicides dû au vih.....
Portrait de lounaa

Oui bien sur j'en oublie tellement il y en à ... Et on nous refourgue du maladie chronique à tire larigot , ils le diront aux autres hein l'amieClin d'oeil ... Bises
Portrait de frabro

Le tableau indiqué ci-dessus est incompréhensible : on ne sait ni quelle est l'unité de mesure ni à quel laps de temps il correspond. Pour la france, même si c'est avec un retard de plus d'un an, les seules données fiables sont données par l'INVS et voici un lien qui donne les décès par année depuis 2003 et culmulés de puis le début de l'épidémie, avec en seconde variable la région de naissance.

http://www.invs.sante.fr/surveillance/index.htm

35 844 cas de décès liés au sida ont été recensés depuis le début de l'épidémie en France, et seulement 28 sur le premier semestre 2011 à comparer au 486 décès de 2003 par exemple....

Alors oui, sans doute, il peut encore y avoir des morts du sida : en particulier chez les personnes ne se sachant pas contaminées et donc non soignées à temps. Pour beaucoup d'autres, même si la séropositivité au vih peut être un facteur aggravant, ce sont les co-morbidité qui sont responsables directement du décès sans que l'on puisse clairement en accuser le vih.

Je ne vois pas l'intérêt d'agiter ici des peurs irraisonnées et passées de saison depuis des années. Un(e) séropositif bien soigné, sans co-morbidité et avec une hygiène de vie acceptable a effectivement une espérance de vie quasi identique à celle des sénonégatifs.

Portrait de romainparis

mais de débattre de la réalité qui ne correspond pas obligatoirement aux discours médicaux ou politiques. Frabro, tu cites un cas particulier "Un(e) séropositif bien soigné, sans co-morbidité et avec une hygiène de vie acceptable" pour en faire une moyenne, mais que fais-tu des autres cas qui sont aussi particuliers sans être exceptionnels pour autant ? Je sais que la médecine à besoin de standard pour se définir, à juste titre parfois, à tort d'autres fois - logique, elle n'est pas une science infuse -, mais face au vih qui a tout de même des inconnus par rapport à une maladie bien comprise, son erreur n'est-il pas de faire des standards ou des moyennes ?
Portrait de alan

Soyons de bon compte, nous avons la chance que la recherche médicale nous permet de vivre avec ce virus aujourd'hui. Pour le même prix, nous pourrions être en train de décliner puis mourir. Au Moyen-Age, seule la prière pouvait réconforter les malades de la la peste qui tuait 4 personnes sur 5. Apprécions les efforts fournis par les chercheurs dans les labos du monde entier afin de nous sauver. Ce n'est pas un dû. Il faut savoir gérer ce fait et essayer de profiter de ce que la vie nous offre en toute humilité.
Portrait de romainparis

des subventions publiques. La Sécu paie les médocs aux labos. Donc je les paie. Donc, si, c'est un dû.
Portrait de alan

Bien sur si tu vois cela ainsi "je les paye". Les médicaments sont entièrement remboursés par la sécurité sociale financée par tous ceux qui cotisent. J'ai l'intime conviction que les chercheurs font tout se qu'ils peuvent pour solutionner le problème. Il y a aussi des séropositifs parmi eux !! Mais ce virus, malgré les milliards investis dans la recherche, semble plus malin que nous! c'est difficile à avaler mais c'est comme çà!
Portrait de lounaa

On montre pas du doigt les chercheurs ... On sait que l'allien est tordu ... Puis tu sais sur la planéte il y à de tout des hommes SUPER BIEN , et des MAUVAIS Aussi, y compris chez les chercheurs, médecin etc comme dans tout le reste ... c'est ainsi depuis que l'homme existe ... Mais le pognon dirige le monde c'est tout ...

ps: voilà les données vérifiées

https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/

Portrait de lounaa

bon lien CIA http://www.indexmundi.com/map/?v=37&l=fr 100 en bas quand sa arrive à 500 par an sa prend un trait mona ... Par contre c'est l'année 2009 je vais demander si il peut m'avoir plus récent ...
Portrait de Aradia

http://www.ina.fr/sciences-et-techniques/medecine-sante/video/AFE8500421...

 Nous sommes des cobayes, souvenez-vous de cette affaire dans le Gard. 

Portrait de lounaa

Sont bon et au royaume uni sa circule aussi , comme ailleurs dans le monde ... Après si la cia à des fausses informations :))) qui en aura des bonnes ...??????!!!!! Je suis juste revenue pour dire que mes infos de ceux qui vont mal avec des pathologies parfois lourdes sur le coeur , les os , les avc, la fatigue celle qui anéantie par moment pas la bonne fatigue , les maladies opportunistes je vais pas toutes les citer je peux mettre un lien si il le faut ... Tout comme les liens de site de séropos, ( seronet y compris) ou j'ai retrouver maintes fois depuis 2008 des témoignages de séropo qui ont des problèmes lier au vih et au tri . Tous ne sont pas des tox ou ex tox je dit cela pour avoir lu plusieurs fois que je devais avoir une case en moins du fait d'avoir abuser de fumette ou autre substance ... Je n'ai pas oublier !!! j'oublie pas ce qui pu et cherche à coller des étiquettes... Désolé il y à aussi des séropos qui n'ont jamais toucher à la dope et qui supporte pas les médocs et le vih comme d'autres pour qui sa ne pose aucun soucis ... Et c'est tant mieux sa me donne un peu d'espoir pour les jeunes ou ceux qui connaitront le vih un jour ... Pourquoi vouloir toujours imposer un modèle ? ???? Nous sommes tous différents il y à aussi des témoignages de ceux qui vont bien ! Moi je nie pas cela , et puis le vih il peut rester tranquille ce fut mon cas pendant des années et d'un seul coup s'activer ... Il faut arrêter svp avec les remarques absurdes : c'est pour faire peur hein !!! Je suis la première à essayer de rassurer les nouveaux quand ils ont un soucis de santé alors les mépris à deux balles basta ... On à tous droit à s'exprimer non ? J'ai respecter la charte la, je n'agresse personne je dit juste ce qu'il en est et si vous voulez des liens de personnes séropos qui vont mal je les met ... Et bizarrement beaucoup ont les memes souffrance en commencant par les, lypo , etc etc etc ... D'autres vont très bien ... Je pense aussi pour en revenir au sujet , que les chiffres ne comptabilise pas des centaines de mort déclarés mort du cancer à la place du sida et cela parfois à la demande des familles (pour des obsèques par exemple ) la famille qui désirera faire elle la dernière toilette et ramener le mort à la maison par exemple si c'est déclaré comme un sida elle pourra pas ... Et les suicider oui Sonia ... Et ceux qui savent pas ...

Sa peut servir à identifier des mots ... Aids c'est pas un lien bidon non ? http://data.unaids.org/publications/irc-pub05/opportu_fr.pdf

Portrait de frabro

Le sujet du forum est la mortalité liée au sida et c'est ce sujet là que j'ai commenté. Les chiffres de l'INVS datent de 2011.  

On peut mettre des liens remontant à plus de dix ans en arrière, ça ne changera rien à la réalité de 2012, qui est que la mortalité liée au sida en France est infime. La qualité de vie avec le vih et/ou les traitements est un autre débat.

Pour ce qui me concerne, mes autres pathologies et désagréments sont liés à mon age et à l'hérédité. J'ai quinze kilo de trop ? Certes...mon père à mon age aussi, mon frêre un peu plus âgé en fait encore dix de plus, et ils ne sont pas séropositifs. J

'ai de l'arthrose, comme ma mère qui n'est pas séropo.

J'ai du cholestérol et de l'hypertension, comme toute ma fratrie ou presque. Or nous sommes six frêres et soeurs et je suis le seul séropo de cette famille.

Je ne mourrai pas du sida, mais sûrement de tout le reste aux alentours de 80 ans dont 45 de vih et c'est seulement ça mon propos.

Portrait de lounaa

Le 1er liens date de janvier 2012 recensement des morts du sida dans le monde pour l'année 2009 !!! Sa fait pas 10 ans .... quand le dernier lien cia sortira je manquerai pas de le mettre ... Le dernier lien sur les maladies opportunistes, c'est vrai il est de 99 mais les maladies opportunistes sont bien détailler ... et toujours d'actualité !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Et sa peut AIDER des seropos à y voir plus clair d'ailleurs le rapport parle des couts de la prise en charge , oui ou non selon l'endroit ... et que c'est le parcours du combattant et qu'il peut s'averer dangereux pour certains séropositifs ... Et à ce que je sache sa sert toujours de savoir ce que c'est que les maladies opportunistes LIER au sida ... En lisant les forums c'est derniers jours j'ai vu que beaucoup ne savent pas ... C'est tout bonsoir ...

...

j'avais pas bien lu ... Infime ????Ah bon si tu le dit :)))

Portrait de sonia

un petit hommage à nos amis disparus du sida, Dahanne, KAAPHAR mort en direct, la blonde inside, désolée j'ai oublié son autre pseudo et tant d'autres...Il est où le mémorial mort du sida sur Seronet?
Portrait de lounaa

Merci pour ce rappel oh combien important ... N'oublions pas Nikita suicide ? Elle se battait SEULE depuis le début contre tous avait arreter sa tri , elle avait une bonne connaissance en médecine , j'ai conserver les journaux et revues scientifiques que elle m'avait envoyer ... Elle disait être seronégative car indetectable (moi aussi je lui avait dit de pas dire sa en privé ) au début j'avais pas compris sa façon de voir les choses ... Mais je lui ai toujours parler franchement soi mais avec respect ... Par contre elle c'était fait lapider sur le site et l'avait quitter ... Aux dernières news que javais eu de elle poster sur le figaro et ailleurs contre le fric ... Puis elle ma plus donner de nouvelles et le reste on le sait elle c'est suicider ... Repose en paix Nikita ...

et boudentrain ?

Quelqun à des news ?

Portrait de NathanaëlSero

Elles est je penses beaucoup plus basse pour les séropositif, et d’ailleurs comment peuvent il dirent qu'elle est identique il leur faudrait au moins 80-90 ans pour comparer les 2 espérances.

Mais moi je penses qu'elle est moins longue car les médecins nous bassine tellement avec ces cancer qui touchent plus particulièrement les personne VIH que le reste de la population.

donc plus de cancer = plus de mort.

Et sans compter les nombreuses autre troubles : fatigue, stress, angoisse lié au VIH etc qui a mon avis use de l'intérieur a force et nous tuerons plus tôt.

Rajouté à cela les médicaments lourd qui dans le temps use gravement le foie, les reins et j'en passe et ça ils peuvent pas savoir dans 50-60 ans quel impact mortel ou non ça aura sur ceux qui les prennent.

Et bien sur les suicides du a l'annonce ou alors a la difficulté de vivre avec.

Ce n'est que mon avis.

Bises.

Nathanaël.

Portrait de tessanne13

Les séropo vieillissent plus vite, donc forcement ... vdm
Portrait de NathanaëlSero

C'est pour ça que quand j'entends : "Avec les traitements votre espérance de vie est égal a celle de tout le monde" je me dit : c'est pas possible de dire ça.

Enfin chacun penses ce qu'il veut après.

Bonne nuit.

Nathanaël.

Portrait de paat

Est là : http://www.seronet.info/tribulle/memorial ps :en ce qui concerne moajdi (notre blonde inside) c le foie qui a eu raison de lui (pensées pour toi rubia mia)
Portrait de frabro

C'est une pratique qui revient régulièrement sur Seronet : faire parler les morts qui ne peuvent évidemment plus répondre, interpréter leurs pensées et leurs actes, déformer leurs propos plusieurs années après leur disparition pour les utiliser de façon calomnieuse dans d'odieuses attaques personnelles.

Vous pouvez continuer à faire la liste des séronautes disparus, que ce soit des suites de leurs hépatites ou par suicide, ça ne changera rien à la réalité des chiffres sur l'impact réel en 2012 de la mortalité liée directement au sida en France.

Allez, tiens, pour faire bonne mesure, ajoutons les accidents de la route, les accidents domestiques, les cancers liés au tabac et à l'alcool : il y aura bien dans ces décès là quelques séropositifs qui permettrons de dire que le vih est la cause principale de leur mort, non ?

Il y a longtemps que j'ai choisi l'optimisme comme moyen de défense associé aux multithérapies, et je ne suis pas le seul à avoir prouvé que ça fonctionne.

Rien n'empêchera jamais certains de voir tout en noir, de se complaire dans la victimisation, de se croire victime d'un complot, de chercher la pitié et la compassion, de se délecter dans les idées dépressives, de penser que le web fourni la vérité à chaque page et qu'il suffit de crier plus fort que les autres pour avoir raison.

Les traitements fonctionnent, sont de moins en moins compliqués à prendre, ont d'autant moins d'effets secondaires que la palette utilisable est plus large. Non, je ne sais pas quels effets ils auront après quarante ou soixante ans d'utilisation, mais je sais que la science continuera de progresser d'ici là et j'espère toujours que le traitement définitif qui éradiquera le vih sera inventé entre temps, tout comme les traitements contre le vhc sont en train de le faire pour une majorité de personnes atteintes par cette pathologies trop souvent associée au vih et qui cause bien plus de décès que celui-ci.

Solidairement

François

Portrait de chris3469

Ravie et soulagée de lire ce dernier message de Frabro. Je suis toute nouvelle ds cette "aventure" et j' avoue que, une grande partie des messages précédents n' est pas très rassurante. Ca peut inquiéter... bonne journée à tous bises
Portrait de romainparis

Je reste pragmatique sans chercher ni à victimiser les s+ ni à accabler les labos. Comparer le nombre de morts d'avant avec ceux actuels est maladroit, voire stupide, parce que cela n'est pas la même histoire. Oui, peut-être que les s+ pourront vivre jusqu'à la moyenne et non, peut-être pas. Les deux cas sont possibles et c'est pourquoi dire que les s+ ont la même espérance de vie que la normale est une désinformation. Plus vous ferez des généralités avec le sida comme on peut le faire avec d'autres maladies dont l'on connait les mécanismes et le remède, plus le sida vous baisera. Cela fait plus de 30 ans qu'il le prouve... et si vous voulez croire qu'il va s'arrêter parce que cela arrange les sidacrates, et bien, libre à vous de le croire. Je préfère rester vigilant, prêt au combat plutôt que d'être surpris après avoir été endormi par de belles paroles.
Portrait de darkvador

De toute évidence, personne aujourd’hui ne peut dire ou pas si une personne S+ meurt directement des conséquences du VIH ou bien si de toute manière, elle serait morte sans être infectée par le virus. Dans le monde dans lequel nous vivons, extrêmement agressif et dans lequel les gens sont de plus en plus stressés sans prendre le temps d’avoir une qualité de vie suffisante, les gens développent de plus en plus de maladies, S+ ou pas. Donc dire que untel S+ est mort d’un cancer et que c’est lié au VIH est totalement absurde car cette même personne serait certainement morte de ce même cancer si elle n’avait pas été S+. Les seules « morts » imputables directement au VIH sont les infections opportunistes. Cependant les traitements sont prescrits quasiment lorsque la sérologie est connue. Ces infections opportunistes tendent donc à disparaitre de plus en plus , sauf échec thérapeutique sévère. Ce qu’il faut noter également, c’est que les traitements sont de plus en plus simples à prendre et que les effets secondaires sont moindre par rapport a il y a 10, 20 ou 30 ans. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’effet néfastes à long terme (l’avenir nous le dira), mais ces traitements nous permettent de vivre dans des conditions quasi-similaires a une personne S- avec une espérance de vie a peu près égale. Alors, je crois qu’il faut arrêter de se masturber l’esprit et de se poser en défaitiste car le combat sera certes long mais tout est à gagner « No pain, no gain » et je sais de quoi je parle, croyez-moi. May the force be with all of us DV
Portrait de NathanaëlSero

Je ne cherche pas à victimiser qui que ce soit, mon post a pu paraître un peu morbide, je suis quelqu'un d'optimiste dans la vie, mais je ne me voila jamais la face par contre.

Fabro, oui des gens dépressif parce qu'ils sont séropositif ça existe et j'en connais. Il ne se complaises nullement dans leur mal être, ils souffrent réellement. Ils doivent se taire ? seul ceux qui pète la forme et ont un morale de champion peuvent parler du VIH ? non. Mais j'ai remarqué que des qu'ils veulent intervenir ont les accable d'être dépressif, d'être moralement atteint, de voir la vie en noir, ont leur parle de "complaisance" dans leur malheur. Crois tu qu'ils veuille encore parler après ça ? non il se terre encore plus car non content d'être séropos ils doivent en plus taire leur angoisse et leur dépression pour ne pas ennuyer les autres qui sont si bien et heureux. Ben non désolé moi je dis qu'ils ont le droit de déprimer, de l'exprimer et que personne, ne peut le leur reprocher, chacun réagis comme il peut et je doute fortement qu'il se "complaise" dans leur noirceur et qu'ils se victimises.

Donc en gros, selon moi, non on ne meurs plus du SIDA directement mais de ses "dommages collatéraux" mais ils est certain que l’espérance de vie est quand même très grande comparer a avant les années 2000, mais surement pas la même qu'une personne seronégative.

Donc il faut garder l'espoir en l'avenir.

Bises.

Nath.

Portrait de croquant

Le VIH est un lourd fardeau psychologique. Les personnes atteintes du VIH souffrent fréquemment de dépression et d’anxiété.On s’efforce de s’adapter aux conséquences du diagnostic de l’infection et on se trouve confronté à la difficulté de vivre avec une maladie chronique potentiellement mortelle, et notamment à une espérance de vie plus courte, à des schémas thérapeutiques compliqués, à la stigmatisation et à la perte du soutien social, de la famille ou des amis.
Portrait de Sophie-seronet

Bonjour,

Tous les posts hors sujet ont été dépubliés...

Et sinon, qui compte aller à la Répi d'Act Up demain ?

Bonne journée. Sophie

Portrait de mona1515

je voulais y aller au départ..... mais comme je me suis levée pas bien aujourd'hui...alors??? je verrai ça demain. bisou