Demandes d’asile en France en 2018

15 Mars 2019
2 403 lectures
Notez l'article : 
0
 

La Cimade a procédé à une analyse des données concernant l’asile en France en 2018. Elle y consacre un article très complet avec de nombreux graphiques sur son site. Plus de 120 000 personnes ont demandé l’asile en France en 2018. Comme le note la Cimade, le nombre de demandes d’asile enregistrées dans l’année est assez difficile à déterminer. « Pas moins de trois chiffres ont été données par l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides), le ministère de l’Intérieur et l’Offi, (Office français de l’immigration et de l’intégration) », note la Cimade. Selon les données fournies par le ministère de l’Intérieur et citées par la Cimade : « 109 840 premières demandes adultes ont été enregistrées par les Guda (guichets uniques d’accueil des demandeurs d’asile) en 2018 (soit une hausse de 12,6 % par rapport à 2017) ; 46 540 étaient en procédure normale (42 %), 23 040 en procédure accélérée (21 %) et 40 260 pour des personnes dublinées. Avec les enfants et les réexamens, le nombre total de demandes enregistrées a été de 139 320 demandes ». « La répartition régionale des demandes n’a pas été publiée. Cependant, on sait que 55 889 demandes ont été enregistrées en Île-de -France soit 50 % du total. À Paris, 18 091 premières demandes adultes ont été enregistrées, mais la part de la capitale reste autour de 16, 5% (en 2000, 42 %). En 2018, 91 865 premières demandes d’asile adultes ont été introduites (+24,7% par rapport à 2017), 21 457 mineurs accompagnants (+11%) et 9 431 demandes de réexamens (+24%).  Il s’agit du plus grand nombre de demandes à l’Office depuis 1952. Le ministère de l’intérieur ne communique pas les nationalités de l’ensemble des demandes. En revanche Eurostat permet d’avoir une idée plus précise sur l’origine des demandes introduites à l’Ofpra, indique l’article de la Cimade. « En 2018, l’Afghanistan est la première nationalité de demandes d’asile devant l’Albanie et le Géorgie, pays considérés par les États européens comme sûrs. Contrairement aux deux dernières où la part des mineurs est très importante, la demande de personnes afghanes est composée très majoritairement de personnes isolées, y compris mineures. Les statistiques globales publiées en janvier 2019 montrent que le nombre de décisions de l’Ofpra a encore augmenté en 2018, avec 93 472 décisions adultes (4 % de hausse par rapport 2017). Le nombre de reconnaissances du statut de réfugié est de 14 012 (+7,6) et de protection subsidiaire de 10 651 (- 3 %).  Le taux d’accord de l’Ofpra est de 26,4% en légère baisse par rapport à 2017.