Don du sang par les gays : recours européen

5 Juillet 2018
1 912 lectures
Notez l'article : 
0
 

Un Français dont l'homosexualité interdit de donner son sang sans avoir respecté un an d'abstinence a déposé récemment un recours devant la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) pour discrimination en raison de l'orientation sexuelle. Laurent Drelon, 48 ans, s'est vu refuser à plusieurs reprises de donner son sang depuis son référencement comme "homosexuel" sur sa fiche de donneur, établie lors d'une première tentative de don en 2004. Depuis juillet 2016, les hommes gays peuvent théoriquement donner leur sang, geste qui leur était interdit depuis 1983 en raison des risques de transmission du sida. Mais cette possibilité est soumise à des conditions fixées par un arrêté ministériel du 5 avril 2016, une de ses conditions est l'abstinence sur un an, qui doit être déclarée lors d'un entretien préalable. Le plaignant considère que cette condition "porte atteinte au droit au respect de la vie privée". "C'est la première fois que la CEDH aura à se prononcer sur le caractère discriminatoire ou non de la législation française" sur ce point, a indiqué, de son côté Patrice Spinosi, l'avocat du requérant.