Hanoï met en œuvre I = I

16 Mai 2019
235 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le 3 mai dernier, le service de la santé de Hanoï (Vietnam) a organisé une formation à l’intention des journalistes sur la campagne « Indétectable = Intransmissible » dans la prévention et la lutte contre le VIH/sida. « Les résultats des études montrent que si une personne séropositive a une charge virale indétectable grâce à son traitement, elle ne transmet plus le VIH à ses partenaires sexuels. Dans ce sens, il est nécessaire d'éliminer la discrimination envers les personnes infectées par le VIH et les groupes les plus vulnérables », a rappelé Paula Morgan, directrice adjointe du Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) au Vietnam, d’où le lancement de cette formation auprès des relais d’opinion que sont les journalistes. Avec ce message, le service de la santé de Hanoï entend encourager les personnes les plus exposées à un risque à faire des tests de dépistage pour qu’elles puissent recevoir rapidement, si besoin, un traitement antirétroviral (ARV), contribuant à la prévention de la transmission du virus. Au 31 décembre 2018, le Vietnam comptait environ 250 000 personnes vivant avec le VIH. La transmission par voie sexuelle représente 63 % des cas, notamment chez les personnes âgées de 15 à 49 ans. Environ 80 % des personnes vivant avec le VIH au Vietnam connaissent leur statut sérologique ; 70 % d’entre elles reçoivent un traitement anti-VIH.