Hausse de la criminalité en 2017

1 Décembre 2018
1 107 lectures
Notez l'article : 
0
 

L'année 2017 a été marquée par une hausse de 17 % des attaques fondées sur la couleur de peau, l'origine, la religion, l’orientation sexuelle, le genre ou le handicap, selon des statistiques du FBI publiées récemment et citées par l’AFP (14 novembre). Le Federal Bureau of Investigation (FBI) a publié son rapport annuel sur les « crimes haineux » (« hate crimes ») commis aux États-Unis pendant l'année 2017. Cette notion de crime de haine regroupe toute une série d'infractions criminelles allant des insultes aux homicides, en passant par les dégradations, les agressions ou le harcèlement. Quelque 7 175 « attaques » ont été rapportées aux forces de l'ordre en 2017 contre 6 121 en 2016.  Ces 7175 crimes impliquent 8 493 victimes, selon le FBI. Pas moins de 5 060 d'entre elles ont été ciblées en raison de leur couleur de peau ou de leur origine, 1 749 en raison de leur religion, 1 338 en raison de leur orientation sexuelle, 160 en raison de leur handicap. Ces 7 175 attaques constituent le chiffre le plus élevé depuis 2008 et la hausse, pour la troisième année consécutive, concerne toutes les catégories de victimes. Le FBI n'avance aucune explication pour cette augmentation mais relève que davantage d'agences ont fait remonter des chiffres en 2017 que précédemment. « Ce rapport est un appel à agir », a commenté dans un communiqué le ministre de la Justice par intérim Matthew Whitaker.