La bataille contre le sida "n'est pas gagnée"

128 lectures
Notez l'article : 
0
 
A -
A +

Emmanuel Macron avait raté le coche à la conférence IAS de juillet 2017 — événement mondial et majeur de la lutte contre le sida qu’il n’avait pas honoré de sa présence. Cette fois, il n’a pas raté son premier 1erdécembre comme président de la République. Emmanuel Macron s’est rendu en banlieue, à Saint-Denis, à l’hôpital Delafontaine. A cette occasion, le président a passé la matinée avec des personnels soignants et rencontré des militantes et militants de la lutte contre le sida. Il a également réalisé un test de dépistage rapide réalisé par une professionnelle de santé. "Nous n'avons pas gagné la bataille contre le sida : il faut donc se protéger, se faire dépister, se traiter et accepter, dans la société, ceux qui ont le VIH", a expliqué Emmanuel Macron. "J'insiste : toutes celles et ceux qui ont un doute, un comportement sexuel à risques, un doute sur leur partenaire, doivent se faire dépister. C'est essentiel", a-t-il ajouté. "Six mille personnes ont été dépistées avec le virus, mais il y en a beaucoup plus qui n'ont pas été détectées", a-t-il dit. Les six mille personnes mentionnées par Emmanuel Macron sont celles qui ont été diagnostiquées en 2016, selon les données publiées récemment par Santé publique France. Lors de sa sortie à l’hôpital Delafontaine, le président de la République a affirmé qu'une priorité était de renforcer "les dépistages dans les centres d'accueil" de personnes migrantes, une population très exposée au risque d’infection.

Pays :