L'AP-HP et Vers Paris sans sida signent pour la PrEP

257 lectures
Notez l'article : 
5
 
A -
A +

Martin Hirsch, directeur général de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) et Michel Bourrelly, président de l’association Vers Paris sans sida ont signé lundi 24 juillet 2017, à l’occasion de la 9ème conférence scientifique sur le VIH/sida, une convention pour renforcer les consultations PrEP à l’AP-HP, tout particulièrement dans ses Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD). Aujourd’hui, il existe à l’AP-HP des consultations dédiées à la PrEP dans quatorze hôpitaux. Elles se déploient également dans les CeGIDD qui sont autorisés à la prescrire depuis juin 2016. En 2016 plus de 2 000 personnes ont débuté la PrEP en Ile-de-France, dont près de 80 % à l’AP-HP, toutes structures confondues, indique l’AP-HP. Compte tenu du nombre important à Paris de personnes susceptibles de bénéficier de la PrEP et des caractéristiques propres aux consultations préalables à l’administration du traitement (longues et nécessitant un accompagnement spécifique), la Ville de Paris, à travers l’association Vers Paris sans sida a souhaité apporter une aide financière à l’AP-HP pour lui permettre de renforcer ses moyens humains (vacations non médicales pour l’accueil des patients, counseling, etc.) dans les lieux de prescription de la PrEP, notamment dans ses CeGIDD. Vers Paris sans sida accordera un financement de 15 000 euros pour 2017 à chaque CeGIDD parisien de l’AP-HP : Bichat, Saint-Louis Lariboisière, Pitié-Salpêtrière, Saint-Antoine, et Hôtel-Dieu. Le soutien financier a également été étendu au service de maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Saint-Louis, où a été ouverte la première consultation PrEP en France et qui suit actuellement plus de 1 000 personnes, ainsi qu’au CeGIDD d’Ambroise-Paré, compte-tenu de ses activités dans le Bois de Boulogne. La subvention de Vers Paris sans sida permettra aussi à l’association Aremedia, en lien avec le groupe hospitalier Saint-Louis-Lariboisière de l’AP-HP, de réaliser une action spécifique de PrEP "hors les murs".

Pays :