Le Sénégal mis en cause pour homophobie

168 lectures
Notez l'article : 
0
 
A -
A +

Dans son rapport annuel, Amnesty International dresse un état des lieux des droits humains pays par pays. Le dernier parle d’une régression concernant le Sénégal vis-à-vis de l’homosexualité. Cette mise en cause a fait réagir le Premier ministre sénégalais, indique la RTS (3 mars). Mahammad Boun Abdallah Dionne a notamment attaqué devant la presse la "société civile encagoulée qui défend le droit des homosexuels et lesbiennes" avec des accents complotistes. Il parle ainsi de "gens tapis dans l’ombre qui essaient, par tous les moyens, de défendre des choses inouïes dans ce pays. Aucune ONG ne peut nous imposer l’homosexualité. Nous ne l’accepterons pas", indique-t-il. Le chef du gouvernement a beau s’en défendre et afficher, comme le président sénégalais, une ligne radicale concernant l’homosexualité, il n’en demeure pas moins que les homosexuels sont victimes de discriminations dans ce pays et que la classe politique entretient un contexte social homophobe qui est une atteinte aux droits humains que l’Etat sénégalais s’est tout de même engagé à défendre.

Pays :