Levothyrox : les plaignants-es déboutés-es

10 Mars 2019
360 lectures
Notez l'article : 
0
 

Les 4 113 plaignants-es qui poursuivaient le laboratoire Merck pour « défaut d’information » ont été déboutés, indiquent l’AFP et Reuters (5 mars). Ils poursuivaient le laboratoire allemand dans le cadre d’une action collective pour « défaut d’information » dans le changement de la formule du Levothyrox ; changement qui aurait provoqué des troubles graves (crampes, vertiges, pertes de mémoire, fatigue extrême, insomnies, désordres digestifs, etc.). Ils réclamaient 41,13 millions d’indemnités. Le tribunal d’instance de Lyon les a déboutés. Il a notamment estimé que Merck avait œuvré dans les règles, et de concert avec les autorités sanitaires françaises. Une enquête avait été ouverte en septembre 2017 pour « tromperie aggravée, atteintes involontaires à l’intégrité physique et mise en danger d’autrui » et le parquet avait pris le 30 novembre des « réquisitions supplétives » pour « homicide involontaire », rappelle Le Monde (5 mars). La formule du médicament, qui est vendu à plus 3,3 millions de personnes en France, a été changée en mars 2017 pour des raisons de conservation. Mais plusieurs milliers de personnes se sont plaintes auprès de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de la santé (ANSM), affirmant ressentir des effets indésirables.