Maroc : les chiffres de l’Onusida

90 lectures
Notez l'article : 
0
 
A -
A +

Au Maroc, 52,3 % des professionnel-le-s du sexe ont eu des rapports non protégés, révèle une étude de l'Onusida, citée par le site Kiosque360 (22 novembre). Parmi eux, 1,3 % sont séropositifs pour le VIH. Au Maroc, rapporte le quotidien "Al Ahdath Al Maghribia" (23 novembre), plus de la moitié des professionnel-le-s du sexe, hommes et femmes confondus, n’utiliseraient pas de préservatifs. Parmi les personnes touchées, 40 % seraient au courant de leur séropositivité. Le journal note également que le Maroc, en 2016, a connu 1 000 nouveaux cas d’infection par le VIH. En 2015, le chiffre était de 1 200 nouveaux cas. Au total, le Maroc comptait, en 2016, 22 000 personnes vivant avec le VIH ; seules 8 500 personnes suivaient régulièrement le traitement approprié. Selon la même source, 35 % des personnes ont été contraintes d’arrêter leur traitement par manque de moyens.  Le taux d'accès au traitement s'est amélioré : il est passé de 16 % en 2010 à 48 % en 2016.

Pays :