Obésité abdominale : y a-t-il un sur-risque avec le VIH ?

246 lectures
Notez l'article : 
0
 
A -
A +

La cohorte Cocomo est une cohorte de personnes vivant avec le VIH suivies à Copenhague (Danemark). Une étude a concerné 1 099 personnes participantes à cette cohorte qui ont été appariées par l’âge à des participants-es d’une cohorte de population générale suivie à Copenhague ; en l’occurrence à 12 161 danois-es séronégatifs au VIH. Comme le rappelle la docteure Amandine Gagneux-Brunon qui y a consacré un article sur le site Info-VIH, les chercheurs-ses sont partis de l’hypothèse que l’obésité abdominale, les excès de LDL cholestérol, l’hypertriglycéridémie (des triglycérides élevés), l’hypertension artérielle (HTA) étaient plus fréquents chez les personnes vivant avec le VIH qu’en population générale à âge équivalent. Les événements cardiovasculaires sont la principale cause de décès non liés au sida chez les personnes vivant avec le VIH. Des critères identiques aux deux groupes comparés étaient retenus concernant l’obésité abdominale, l’hypertension artérielle, le LDL cholestérol et l’hypertriglycéridémie. Près de 63,5 % des personnes vivant avec le VIH répondaient à la définition de l’obésité abdominale contre 59,5 % des sujets contrôls, rappelle la docteure Amandine Gagneux-Brunon. Après ajustement sur l’âge, le niveau d’activité physique, le sexe, le niveau d’éducation, l’indice de masse corporelle et l’origine ethnique, l’infection à VIH était associée à une augmentation  très significative du risque d’obésité. Les auteurs ont également observés un sur-risque d’augmentation du LDL-cholestérol et des triglycérides. En revanche, l’infection par le VIH n’était pas associée à une augmentation du risque d’hypertension artérielle (HTA). L’obésité abdominale était associée aux anomalies lipidiques et à l’HTA. En conclusion, l’obésité abdominale est fréquente chez les personnes vivant avec le VIH, les traitements modernes n’annulent pas le sur-risque, l’infection par le VIH contribue probablement en elle-même aux anomalies de répartition du tissu adipeux dans l’organisme.

Pays :