Ouganda : Les Etats-Unis et la France dénoncent

8 Novembre 2009
2 206 lectures
Notez l'article : 
0
 
homme_v.png

Le projet de loi homophobe envisagé par les autorités ougandaises suscite pas mal de réactions officielles. Ainsi, la France demande à l'Ouganda (30 octobre) de revenir sur son projet de loi. "La France exprime sa vive préoccupation devant le projet de loi actuellement discuté par le Parlement ougandais, qui vise à renforcer la législation en vigueur incriminant l'homosexualité et qui prévoit dans certains cas la peine de mort", a expliqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères. "Nous appelons les autorités ougandaises compétentes à revenir sur les dispositions pénalisant l'homosexualité, ainsi que sur l'application de la peine de mort qui est contraire à leurs engagements internationaux" Du côté des Etats-Unis, c'est l'ambassade américaine en Ouganda qui est montée au créneau. La diplomatie américaine qualifie ce texte de "revers majeur" pour les droits de l'homme dans ce pays. "Si elle devait être adoptée, cette loi criminalisant un peu plus l'homosexualité constituerait une régression significative pour la protection des droits de l'homme en Ouganda", a dénonce le porte-parole de l'ambassade américaine. "Nous appelons tous les Etats à prendre toutes les mesures nécessaires afin que l'orientation sexuelle ou le genre d'une personne ne puissent en aucun cas servir de justification à des condamnations criminelles, en particulier des exécutions, arrestations et détentions".