Plus de soutien financier pour l'AP-HP

168 lectures
Notez l'article : 
5
 
A -
A +

Le conseil de surveillance de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a voté à l'unanimité le 22 décembre un vœu demandant au gouvernement un "haut niveau d'investissement" et une "juste prise en compte" des missions d'intérêt général, après une forte dégradation des comptes en 2017. L'instance "a pris acte de la dégradation prévisionnelle du résultat pour 2017", avec un déficit évalué à 174 millions d'euros pour les activités de soins, contre 43 millions en 2016, indique l'AP-HP dans un communiqué. Alors que l'AP-HP doit présenter avant l'été un "plan de modernisation et de transformation" permettant un retour à l'équilibre financier en 2022, le conseil de surveillance a émis le souhait que ce redressement "soit pleinement soutenu par les pouvoirs publics avec un haut niveau d'investissement et l'accompagnement des autorités de tutelles sur des projets structurants". Le directeur des hôpitaux de Paris, Martin Hirsch, qui ne siège pas au conseil de surveillance, a annoncé qu'il remettra avant l'été un "livre blanc" sur certaines dépenses "spécifiques" (recherche, patients précaires) "qui pèsent sur l'AP-HP sans être financées".

Pays :