VHB : les vaccins sont de retour

143 lectures
Notez l'article : 
0
 
A -
A +

Le 1er mars, après plus d'un an de ruptures d'approvisionnement, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), a annoncé que des vaccins contre l’hépatite B étaient, de nouveau, normalement disponibles dans les officines. Cette annonce concerne les vaccins : Engerix B 20 microgrammes/1 ml, suspension injectable en seringue pré-remplie (laboratoire GlaxoSmithKline) et HBVaxpro 10 microgrammes, suspension injectable en seringue pré-remplie (laboratoire MSD Vaccins). Le retour à la normale de l'approvisionnement est acté dans le "Journal officiel" du 28 février. L'ANSM a donc annoncé cette remise à disposition normale sur le marché de ville à compter du 1er mars. Cette remise à disposition rend caduc l'avis du Haut conseil de la santé publique qui avait modifié temporairement les recommandations de vaccination en 2017 pour assurer une gestion économe des doses disponibles. La priorisation des populations à vacciner et le report de la troisième dose du schéma vaccinal sont supprimés. Cette annonce très attendue tombe d’autant mieux que les recommandations de santé publique insistent sur le fait que le dépistage du VHB et du VHC doit être proposé au moins une fois au cours de la vie pour tout le monde. Et qu’en l’absence d’antécédent de vaccination, le dépistage du VHB doit être proposé, notamment aux gays, aux personnes originaires de pays où la prévalence du VHB est forte, et si la sérologie pour le VHB est négative, la vaccination anti-VHB doit être proposée.

 

Pays :