VIH, IST : les données suisses

28 Décembre 2018
1 855 lectures
Notez l'article : 
0
 

L'an dernier, 445 nouveaux cas de VIH ont été diagnostiqués en Suisse, soit une baisse de 16 % par rapport à 2016, selon des chiffres publiés (19 novembre) par l'Office suisse de santé publique (OFSP). Depuis le début des tests en 1985, jamais le nombre de diagnostics de VIH n'était passé sous la barre des 500 nouveaux cas annuels, indique le site d’infos RTS. Au début des années 1990, près de 2 000 nouvelles infections étaient encore diagnostiquées chaque année. La diminution est particulièrement marquée chez les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes. Selon les dernièrs données : plus de trois quarts des 445 nouvelles infections concernent des hommes, toutes orientations sexuelles confondues. Pour l'ensemble de la Suisse, l'incidence de nouveaux cas de VIH était de 5,2 pour 100 00 habitants en 2017. En 2012, elle était encore de 7,7 pour 100 00 habitants. Les incidences les plus élevées se retrouvent dans les grands centres urbains du pays, soit la région lémanique et la région de Zurich, indique RTS. Parallèlement au VIH, l'OFSP a publié les chiffres des nouveaux cas pour plusieurs autres IST. En 2017, 754 cas de syphilis, 11 101 cas de chlamydiose et 2 809 cas de gonorrhée ont été diagnostiqués. Ces statistiques montrent une stabilisation du nombre de nouvelles infections, après des années de forte hausse.