VIH : l'épidémie progresse partout en Europe

200 lectures
Notez l'article : 
0
 
A -
A +

En 2016, plus 57 000 nouveau cas de VIH ont été dépistés en Europe, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Selon les données de l’ECDC, plus de 1 115 000 de personnes vivent avec le VIH en Europe, Russie non comprise. La moyenne atteint 7,7 cas pour 100 000 habitants. Comme l’indiquent les chiffres, l’épidémie continue de progresser, notamment en Europe orientale où ont été dépistés 80 % des nouveaux cas. La transmission augmente chez les personnes hétéros dans la partie orientale de l’Europe, tandis que la transmission augmente chez les hommes ayant des rapports homosexuels en Europe de l’Ouest. L’injection de drogues a provoqué un tiers des nouvelles infections dans les pays d’Europe orientale. "En moyenne, il faut trois ans entre le moment où une personne est infectée et celui où le diagnostic est posé, ce qui est beaucoup trop long", a rappelé le docteur Andrea Ammon, directrice du centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), citée par le site "Pourquoi docteur". En Europe de l'Est, une personne infectée sur trois ne connaît pas son statut sérologique, contre une sur sept dans le reste de l'Europe. En France, 150 000 personnes vivent avec le VIH, dont 25 000 ignorent qu’elles sont séropositives pour le VIH. En 2016, le nombre de personnes ayant découvert leur séropositivité VIH est estimé à environ 6 000 cas par an, selon Santé publique France.

Pays :