VIH/sida : de nombreuses discriminations en Chine

11 Décembre 2012
497 lectures
Notez l'article : 
0
 

"Les discriminations liées au VIH dans les hôpitaux pourraient coûter des vies et c’est sans fondement. Jusqu'à présent, aucun médecin n'a contracté le virus après avoir effectué un traitement médical, y compris les opérations pour les personnes vivant avec le virus du sida", a déclaré Wu Zunyou, directeur du Centre national pour le contrôle et la prévention du sida et des maladies transmises sexuellement, cité par le quotidien "China Daily" (22 novembre 2012). Comme l’explique le "Quotidien du Peuple en ligne", ces déclarations font suite à un récent scandale médical. Un homme de 25 ans a été contraint de cacher sa séropositivité pour bénéficier d'une chirurgie du cancer du poumon après avoir déjà été rejeté par deux hôpitaux. La Chine a publié des règlements sanitaires sur le traitement du VIH/sida en 2006. Ceux-ci stipulent que les hôpitaux ne peuvent pas refuser de traiter une maladie au motif que le patient est séropositif. Il n’en demeure pas moins que cette règle n’est toujours appliquée. De nombreux hôpitaux semblent utiliser des méthodes détournées pour discriminer les personnes vivant avec le VIH. Aujourd’hui des spécialistes du VIH/sida demandent des punitions plus sévères contre les hôpitaux chinois qui refusent le traitement de personnes malades et séropositives.