Violences contre les femmes : une enquête

29 Novembre 2018
1 687 lectures
Notez l'article : 
0
 

Selon un enquête réalisée par la Fondation Jean-Jaurès et la Fondation européenne d'études progressistes, révélée par Le Monde (19 novembre) : une Française sur quatre déclare avoir subi au moins une atteinte ou violence à caractère sexiste ou sexuel au cours de la dernière année. Elles sont 86 % à l'affirmer lorsque la question concerne leur vie entière, rappelle le quotidien. Au total, plus de six mille femmes ont été interrogées en octobre dans six pays (France, Espagne, Allemagne, Italie, Royaume-Uni et États-Unis) pour cette étude. Comme l'explique Le Monde, elles ont été interrogées sur leur vécu face à une multitude de comportements masculins jugés répréhensibles, passibles ou non de sanctions selon les différentes législations concernées, en fonction des pays. Ces attitudes vont du regard insistant au viol, en passant par l'injure sexiste ou sexuelle, le harcèlement sexuel ou encore l'exhibitionnisme, notent les deux fondations. En France, 18 % des femmes déclarent avoir été regardées avec insistance au cours de l'année, chiffre qui passe à 71 % lorsque la question dépasse cette seule fourchette pour englober toute l'existence des personnes interrogées. D'après l'étude, 48 % des Françaises disent avoir déjà été abordées avec insistance par des inconnus malgré leur absence de consentement.  Les femmes âgées de moins de 35 ans seraient les plus touchées par ces comportements, quelle qu'en soit la forme. Sur l'année écoulée, 26 % des Allemandes disent avoir été « regardées avec insistance », 13 % avoir fait « l'objet de remarques, de moqueries ou d'insultes sexistes » et encore 13 % relatent des cas de « frottage ». Elles ne sont que 3 % en France à déclarer avoir été victimes de ce dernier type de comportement. , la fondation Jean Jaurès a publié les résultats de son étude. En voici les principaux résultats : 65 % des Européennes ont déjà été sifflées dans la rue au cours de leur vie, pour 70 % des Américaines ; 36 % des Européennes ont déjà fait l’objet de remarques, de moqueries ou d’insultes sexistes dans la rue au cours de leur vie, pour 50 % des Américaines ; 36 % des Européennes ont déjà fait l’objet de gestes grossiers à connotation sexuelle dans la rue au cours de leur vie (50 % pour les Espagnoles), pour 46 % des Américaines ; 56 % des Allemandes ont déjà été abordées avec insistance dans la rue au cours de leur vie, malgré leur absence de consentement (moyenne européenne : 45 %) ; 43 % des Françaises ont déjà été suivies sur une partie de leur trajet au cours de leur vie (moyenne européenne : 37 %) ; 35 % des Espagnoles ont déjà été victimes d’exhibitionnisme dans la rue au cours de leur vie ; 40 % des Britanniques ont l’objet de caresses ou d’attouchements à caractère sexuel (ex : mains aux fesses) malgré leur absence de consentement dans la rue au cours de leur vie (moyenne européenne : 34 %), pour 41 % des Américaines ; 40 % des Allemandes ont été victimes d’au moins une forme d’atteinte ou d’agression sexuelle dans la rue au cours des douze derniers mois ; 86 % des Françaises ont été victimes d’au moins une forme d’atteinte ou d’agression sexuelle dans la rue.

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 6 025 femmes, composé d’un échantillon représentatif de la population féminine âgée de 18 ans et plus de chacun des pays suivants : Italie : 1 009 personnes ; Espagne : 1 007 personnes ; France : 1 004 personnes ; Allemagne : 1 004 personnes ; Royaume-Uni : 1 001 personnes et États-Unis : 1 000 personnes. Dans chaque pays, l’enquête a été réalisée auprès d’un échantillon dont la représentativité a été assurée par la méthode des quotas (âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région.