VHC : un combat par KO

Publié par Sophie-seronet le 15.06.2013
2 558 lectures
Notez l'article : 
0
 

L'arrivée des nouvelles molécules augmente considérablement les chances de guérison de l'hépatite C. Un reportage sur Bordeaux ou Seronet a suivi l'équipe pluridisciplinaire du CHU Haut-Lévêque à Bordeaux mais aussi Samya, Stéphanie et Nicole dans leurs doutes et combats pour vaincre le VHC.

Traitement anti-VHC : avant, pendant, après !

Avant, pendant, après… le traitement. Ce credo, ce sont les participants aux Rencontres nationales "Mieux vivre avec une hépatite C" qui l’ont martelé au point d’en faire une exigence en matière de prise en charge du VHC. C’est ce qu’appliquent des équipes hospitalières dont celle du CHU Haut-Lévêque à Bordeaux. En juin 2012, Seronet y a rencontré des professionnels du soin, des militants associatifs et des personnes prises en charge dans le service d’hépatologie. Reportage.
Lire la suite...

Prise en charge du VHC : La part des associations

A quoi peut servir la présence d’une association dans un service d’hépatologie ou de maladies infectieuses ? Posée ainsi la question pourrait hérisser les militants, a fortiori, ceux qui s’y investissent depuis des années, chaque semaine. Pourtant, ils acceptent d’y répondre. Cette forme d’engagement est mal connue, moins flatteuse au premier abord que les manifestations de rue, et pourtant déterminante pour beaucoup de personnes.
Lire la suite...

Traitement anti VHC, heureusement qu’il y avait ce suivi...

J’ai été contaminée lors d’une transfusion sanguine. Je suis atteinte d’une thalassémie (une forme d’anémie majeure causée par une déficience des globules rouges) qui nécessite des transfusions assez répétées. Jusqu’à l’âge de 30 ans, il n’y a eu aucun traitement de fait à propos de l’hépatite C, jusqu’au jour où on m’a annoncé qu’il serait préférable de démarrer un traitement pour soulager un peu le foie.
Lire la suite...

J’ai pensé que c’était une chance d’essayer

Stéphanie sait qu’elle est co-infectée VIH et VHC depuis 1994. Elle est suivie dans le service du professeur Pellegrin par le docteur Isabelle Raymond dans le cadre d’un essai thérapeutique qui ne concerne que des personnes n’ayant jamais eu de traitement contre l’hépatite C.
Lire la suite...

Le choix se fera aussi en fonction de ce que j’ai déjà connu

J’ai fait mon premier traitement de 2008 à 2009, pendant dix mois. Au bout de dix mois, arrêt parce que cela ne valait pas le coup… et que je faisais des anémies très importantes nécessitant plusieurs transfusions à chaque fois. Je faisais des malaises… Je ne vivais pas quoi.
Lire la suite...