Témoignages

Choisissez le type de témoignage

Je me suis enfermée moi-même dans une vie sans sexualité

Publié par rigologue
En 1995, suite à un cancer mammaire, mon corps a été mutilé. Je vivais alors en couple depuis 3 ans avec un homme à l’esprit très ouvert. C’était un ami de 15 années qui me répétait toujours que son amitié /amour ne dépendait pas de mes seins. Cependant, c’était plus fort que moi : je ne pouvais...

J'accepte une fois de plus de ne pas être dans le moule

Publié par maya
Ma non sexualité date d'une dizaine d'années ; j'ai choisi de vivre avec mon meilleur ami séropo, avec lequel j'ai une relation très complice, affectueuse, même amoureuse mais sans sexe. Qu'il soit séropo est important, il ne s'inquiète pas pour rien, comprend certains trucs sans qu’on ait à parler...

Je m’interdisais la pratique sportive par peur du regard des autres

Publié par Aurore
Depuis septembre 2013, je fais partie de l’équipe dirigeante d’un club de volley-ball. Je n’ai jamais été sportive, préférant les activités artistiques au cours de mon enfance et de mon adolescence. J’ai ainsi découvert récemment la notion de sport plaisir et bien-être.

J'aimerais bien faire une demi-heure de marche par jour

Publié par avène atalie
Avant ma contamination, j'étais une grande sportive.

J’ai confiance en moi et cela paye moralement

Publié par vénus
Je fais beaucoup de marche au quotidien...

Le sport m'a beaucoup aidée

Publié par No_way
J'ai bientôt 40 ans, séropositive depuis 1993, j'ai commencé à pratiquer le fitness en 1999.

Le regard de autres est une prison dont il faut se libérer

Publié par maya
Le regard des autres, je crois, m’a brûlée trop tôt, voire calcinée même : j'étais toxicomane (avant d'être séropositive) et les jugements ne sont ni tendres ni compassionnels avec une ado paumée de 17 ans…

Je VIH sans me plaindre

Publié par gys
Chez mes proches, ma famille, c'est confus, il y a de la jalousie parce que j'assume mon état et que je fais ce que je veux, et surtout j'ai une vie sexuelle avec ce VIH... Il y a les reproches : "Tu ne veux pas entendre que tu as fait un AVC", de l'admiration : "Oui tu en connais un paquet sur les...

Le regard des autres, c'est nous qui l'induisons

Publié par GILA
Le regard des autres est multiple, il dépend du niveau culturel des gens. Souvent les personnes jugent par bêtise, par ignorance ou par manque d’information...

Pages

S'abonner à Turbulences