A la dérive !

Publié par jfl-seronet le 21.11.2017
1 954 lectures
Notez l'article : 
1
 

Sur certaines photos de cette réunion anti-vaccins, tout récemment à Paris (7 novembre, au Théâtre Michel à Paris), ils ont l’air de bien s’amuser ensemble (tant mieux pour eux !) à agonir la politique vaccinale du gouvernement. A faire semblant de ne pas voir le problème de leurs déclarations… A parer de faux arguments scientifiques, des propos parfois absurdes.

Alors bien sûr, ils prétendent ne pas être anti-vaccins, mais simplement contre la nouvelle obligation vaccinale décidée par la ministre de la Santé… C’est la thèse que les professeurs Luc Montagnier et Henri Joyeux — le premier est prix Nobel de médecine, le second est l’auteur de livres à succès et a été radié de l’Ordre des médecins en 2016, en première instance — ont défendu lors d’une conférence de presse manifestement fleuve, qui a surpris par sa virulence et a suscité une grosse gêne.

Car les deux vieux professeurs entendent, comme le rapporte le "Quotidien du médecin", "entrer en résistance" (carrément !) contre cette politique vaccinale. Et voilà qu’il s’agit de lancer des pétitions, d’interpeller le président de la République, et même d’insulter la ministre de la Santé décrite comme "têtue et obtuse" et "manipulée par ses conseillers". Evidemment, on est prié de croire que leur discours s’appuie sur la science… Bon, c’est très loin d’être le cas et leurs exemples, cités par plusieurs journaux, qui montrent qu’on est souvent dans le registre des opinions personnelles voire même du café du commerce limite gros bobards. Grand moment quand le prix Nobel de médecine fait son numéro sur la "corrélation temporelle" entre vaccination contre hépatite B et sclérose en plaque, entretenant une nouvelle fois le flou sur un lien de causalité que la science n’a jamais démontré. Grand dérapage aussi quand le même affirme, sans aucune preuve encore, sans citer la moindre étude, par exemple, que des vaccinations causent la mort subite du nourrisson.

Evidemment, les propos de Luc Montagnier et Henri Joyeux ont suscité la colère des Académies de médecine et de pharmacie. C’est surtout Montagnier qui a été mis en cause… Les sorties de Joyeux sont connues, répétées régulièrement et ont déjà valu à leur auteur d’être radié du conseil de l’ordre des médecins. Cela fait des années qu’il est au-delà du borderline sur le sujet. Ses sorties tonitruantes ne surprennent plus, même si elles navrent toujours.

Pourquoi Montagnier principalement ? Parce qu’il est une célébrité, que d’être prix Nobel oblige à ne pas raconter de conneries, par exemple, et qu’il est, de surcroît, membre de l’Académie de médecine. Le 13 novembre dernier, près de 30 membres de l’Académie de médecine dénoncent dans une tribune les dérives de Luc Montagnier et de son collègue. "Nous ne pouvons pas accepter d'un académicien qu'il se donne en spectacle pour jeter le trouble dans l'esprit des gens en incitant parents et médecins à "entrer en résistance" contre les vaccins au mépris de l'éthique, de la science et de la santé", dénoncent-ils. "Nous avons été élus à l'Académie de médecine pour contribuer, dans la mesure de nos compétences, à sa mission de défense et promotion de la santé de nos concitoyens. La vaccination a toujours été et reste un de ses combats majeurs (…) Luc Montagnier, Prix Nobel pour sa découverte du VIH, aurait dû rehausser le prestige de l'Académie de médecine où il a été élu en 1989. Le 21 mars 2012, déjà, l'Académie a dû le désavouer pour son discours anti-vaccin… La même année, une quarantaine de Nobel signaient une pétition pour l'empêcher d'être nommé à la tête d'un laboratoire de recherches sur les vaccins au Cameroun, alors qu'il contestait "sans aucun début de preuves scientifiques" leur intérêt, accusant même le vaccin ROR  (rougeole, oreillons, rubéole) d'être à l'origine de l'autisme !", rappelle le texte des académiciens de médecine. Et l’Académie de médecine d’enfoncer le clou. Elle explique ainsi que le "Nobel ne saurait servir d'alibi pour diffuser impunément des messages portant atteinte à la santé". "Luc Montagnier accumule les impostures scientifiques et médicales à force de se prononcer dans des domaines où il n'est pas compétent", assène la tribune et de rappeler les errements de Montagnier : l'extrait de papaye fermentée fourni au Pape Jean-Paul II contre la maladie de Parkinson, le test diagnostic de la maladie de Lyme supposé détecter la bactérie dans le sang à partir des ondes électromagnétiques, de prétendues preuves de la réalité de la mémoire de l'eau sans la moindre publication, la médecine bafouée, les patients mystifiés et nos concitoyens abusés. Difficile d’être plus clair, net et efficace dans la charge. On attendait donc, outre cette tribune, une réaction officielle, voire une sanction pour faire cesser ces sorties délétères, préjudiciables à la santé publique.

Manifestement, il n’y aura pas de sanction cette fois-ci, du type exclusion, mais un bon sermon en public. Pas certain que cela suffise à stopper Montagnier qui d’expert reconnu dans le VIH se perd au fil des ans dans des discours spécieux, mensongers, loin de la démarche scientifique qui lui a valu son Nobel. Dans une récente intervention, le professeur marc Gentilini, autre grand spécialiste du VIH et membre de l’Académie de médecine, a trouvé les mots justes pour dénoncer la dérive de son confrère.

"Qu’un Prix Nobel de médecine, pasteurien de surcroît, tienne des propos volontairement ambigus et alarmistes sur la vaccination, sujet qui sort de son domaine, est inacceptable. C’est une dérive pathétique […]. Le Prix Nobel lui a été décerné pour un fait précis, l’isolement du virus du sida dans un ganglion qu’on lui a apporté. Cela lui permet de parler du VIH, mais ce Prix Nobel ne l’autorise pas à dire n’importe quoi sur n’importe quel sujet".

Deux très bons articles reviennent sur cette affaire. On vous recommande tout spécialement celui de Jean-Yves Nau qui détaille très précisément les errances de Luc Montagnier et démonte, preuves scientifiques à l’appui, ses opinions dans des domaines où il n’est pas compétent.

Commentaires

Portrait de Exit

Il est évident que lorsque l'on se met à dos toute la pharmaceutique et l'instrumentalisation qui l'accompagne, on passe de suite pour un con. Ces deux professeurs qui n'ont plus rien à démontrer sont donc d'horribles personnages...

Et pourquoi donc Montagnier devrait se taire et ne pas donner son avis lorsqu'il parle de vaccin ? On lui reproche de donner ses opinions dans des domaines ou il n'est pas compétent, alors que certains médecins/chercheurs sont déjà priés de se taire dans des domaines ou ils sont justement compétents... CQFD... 

Portrait de Cmoi

Qui me déçoit de la part d'un chroniqueur de seronet. Si je n'aime pas Henri Joyeux pour ses prises de positions politiques, je lui reconnais au moins le courage de ses opinions médicales. Quant à Luc Montagnier, voir quelqu'un de compétent (et oui, un prix Nobel) , défendre "la mémoire de l'eau" me satisfait et me réjouit. Le Dr Jacques Benveniste (1935-2004) à l'origine de cette théorie, a été moqué, ridiculisé, et trainé dans la boue par les "sachants". C'est d'ailleurs un article dans la revue "Nature" qui employa cette expression, et jamais Jacques Benveniste lui même. Cette théorie qui analyse le fonctionnement du médicament homéopathique ne répond effectivement pas aux critères actuels de la science. Mais quelle prétention d'affirmer que tout ce qu'on ne sait pas expliquer n'existe pas. Tous ces vieux messieurs, toutes ces vieilles prostates des Académies de médecine sont persuadés détenir LA vérité. Tant mieux pour eux, et pour l'auteur de cet article qui, visiblement, aurait voué aux gémonies Socrate ou Galilée. 

Portrait de bernardescudier

HALTE A LA DELATION ..... contre Montagner ..... Laissons les scientifiques discuter.

Portrait de Dakota33

Il a quel age Montagnier déjà ? ah oui 85 ans...

Portrait de Cmoi

"Quand on est con, on est con. / Qu'on est vingt ans, qu'on soit grand-père, / Quand on est con, on est con." Ce qui est loin d'être le cas de Luc Montagnier. Tout le monde ne peut malheureusement pas en dire autant ! 

Portrait de Dakota33

mais le monde est aussi peuplé de gens brillants qui ont sombré.

;-)