Michel effraie !

Publié par jfl-seronet le 23.10.2018
522 lectures
Notez l'article : 
4.5
 

On sait que les photos font parler, souvent trop, parfois mal.

Celle d’Emmanuel Macron, lors de son dernier déplacement à Saint-Martin (Antilles), a donné lieu à pas mal de commentaires et de grosses blagues aux relents homophobes, plus ou moins appuyés. Il y a eu les sous-entendus de l’humoriste et acteur Fabrice Eboué, qui n’a pas manqué de rappeler qu’il avait connu Emmanuel Macron lorsqu’ils étaient ensemble au collège. Il y a surtout eu la sortie de Michel Onfray, philosophe. Un philosophe qui frappe avec sens de la répartie, citations et mots d’esprit lorsqu’il écrit (beaucoup) et parle (encore plus). Bref, c’est le client idéal pour les talk shows qu'ils ne dédaignent jamais.

La photo présentant Emmanuel macron avec deux jeunes hommes torses nus, dont un faisant un doigt d’honneur, a poussé le philosophe qui n’aime pas Emmanuel Macron a publié une « Lettre à Manu » qu’il a lue sur Internet. Dans ce texte, Michel Onfray multiplie les attaques au chef de l’État (c’est son droit) en brocardant l’homosexualité présumée du président de la République. Pardon à celles et ceux qui se sont déjà infligés cette lecture et prudence pour les autres… ça pique les yeux.

« Mon Chéri, je me permets, en effet, cette familiarité, mon cher Manu, car des photos t’ont récemment montré partout sur la toile aux Antilles enlaçant un beau black bodybuildé en prison et luisant de sueur tropicale, ce qui semblait te ravir jusqu’au plus profond — si tu me permets l’expression… ». Et Onfray de poursuivre : « Quoi qu’il en soit de ce fondement et de son propriétaire, c’est proprement manquer de doigté envers la République que de se laisser mettre de la sorte en arborant ce sourire radieux qui témoigne de ton contentement ». Et Michel Onfray d’ajouter à propos d’une photo de la dernière Fête de la musique à l’Elysée en juin dernier présentant le président de la République assistant au concert du DJ gay Kiddy Smile et de ses danseuses et danseurs : « Pareil goût relève de ta vie privée qui est celle du second corps du roi, elle ne devrait pas affecter ton premier corps qui est politique et républicain ».

La « lettre ouverte » de Michel Onfray a suscité de vives réactions pour ce qu’elle est : un texte homophobe, violent et vulgaire, d’une profonde médiocrité. On aurait pu en rester là. Et y voir la sortie délibérée d’un propos malfaisant de la part d’un philosophe médiatique, qui, ces dernières années, vire réac. Ce n’est ni le premier à la faire, ni le dernier. Un signe du mauvais temps politique et intellectuel d’aujourd’hui. Et puis voilà, que le philosophe, attaqué sur son homophobie, se met à plaider « l’humour » comme alibi. Comme nous sommes un peu cons, nous n’aurions pas compris que cet empilement d’allusions sexuelles sur Emmanuel Macron, c’était juste pour rire, le juste droit à la « satire ». « Homophobie me dit-on. Mais je rêve ou quoi ? Est-ce que depuis tant le temps, j’ai écrit tant de choses depuis 1989, est-ce qu’il y a un livre, une phrase qui permette de dire que je suis homophobe ? » s’interroge Onfray. Bah oui ! Des phrases, on en connaît plusieurs aujourd’hui. Cette « lettre ouverte » en est percluse. Il est toujours frappant de voir un penseur (officiellement, c’est son métier) prendre les gens auxquels il s’adresse pour stupides, en utilisant un système de défense aussi crétin, aussi pathétique, aussi navrant. Invité sur le plateau de Bruce Toussaint sur BFMTV, début octobre, Michel Onfray a joué cette même carte. En plateau à ses côtés, Charlotte d’Ornellas, une des invités expliquait qu’elle n’a « pas été choquée par la lettre » du philosophe. Tu m’étonnes : Charlotte D’Ornellas est la nouvelle vedette de la droite ultra-conservatrice, chroniqueuse sur Radio Courtoisie, journaliste à Valeurs actuelles et contributrice au site Boulevard Voltaire : des médias globalement très hostiles aux LGBT. Sinon, dans l’émission, Michel Onfray a expliqué qu’il aimait beaucoup Mylène Farmer. Je me demande si on lui a dit pour Mylène et les gays.

 

Commentaires

Portrait de jéromiade

vous êtes petit philosophe qui manquait l'exemplementarité pour la jeunesse en recherche de modèle!

Portrait de bernardescudier

Ah les vieux bobos ..... parodie ? Vérité ? Le sens de l'humour ...... ou est il ? Il y aura toujours des gays qui cachent leur homosexualité ...., et d'autres qui sont homophobes ou qui se moquent de ceux qui  cachent leur homosexualité.