PMA : les réacs doutent de l’ordre !

Publié par jfl-seronet 177 lectures
Notez l'article : 
0
 
A -
A +

On sent nettement la contrariété, l’énorme désillusion.

Elles éclatent à chaque ligne de ce post de la Manif pour tous du 19 septembre qui porte sur la décision du Conseil national de l’ordre des médecins, qui a choisi, lors de son audition devant la mission sur la révision de la loi de bioéthique de l’Assemblée nationale, de « ne pas s’opposer à l’extension de la PMA (ou AMP) aux couples de femmes et aux femmes seules ». C’est le journal catholique La Croix — premier affront ! — qui a dévoilé l’info (19 septembre) dans un article mesuré qui laisse largement la parole au docteur Jean-Marie Faroudja, président de la section Éthique et déontologie du Conseil national de l’ordre. « Nous considérons que cette demande est essentiellement sociétale (…) Si la société veut une AMP élargie, nous estimons que c’est à elle de trancher. Sur ce sujet sensible, il n’est pas dans notre rôle de dire ce qui est bien et ce qui est mal. L’ordre des médecins n’est pas une instance moralisatrice ».

Voilà, c’est pas plus compliqué que cela ! C’est clair. Et le docteur d’expliquer que le « rôle des médecins et d’apaiser les souffrances qu’elles soient physiques ou psychiques. Or le désir d’enfant est une souffrance, et le médecin est là pour l’entendre ». Et le docteur Faroudja d’expliquer encore qu’il juge impossible de hiérarchiser les demandes d’AMP/PMA. « Couples homosexuels, hétérosexuels et femmes seules doivent être traités sur un pied d’égalité ! » Bien entendu, du côté de la manif pour tous, on n’est pas très à cheval sur l’égalité. On s’en cogne. Du coup, on ne comprend pas la position de l’ordre. Et voilà, la Manif pour tous qui s’efforce d’enfiler les arguments pour tenter de nous prouver que le monde médical serait contre l’ouverture de la PMA pour tous les couples et les femmes seules.

Bon d’accord, on imagine bien que cela existe… des médecins qui sont opposés à l’ouverture de la PMA. Il y en a bien qui sont contre les IVG. Mais ces médecins, sont-ils majoritaires ? Bah non, nous explique la chronique de la Manif pour tous, qui cite le chiffre de 45 % des médecins qui seraient opposés à l’ouverture de la PMA (échantillon de 556 médecins). Alors comme du côté chiffre, ça ne le fait pas, la chronique — pas contente — explique que l’Académie de médecine est contre. Forcément, là-bas, on parle de ce sujet avec les mots de la conférence des évêques de France et on use de formules comme : « L’assistance médicale à la procréation avec donneur prive volontairement l’enfant de la relation structurante avec deux adultes de sexe différent ». La Manif pour tous cite aussi les 1 700 médecins signataires d’un manifeste lancé par le docteur Nogier, texte particulièrement outrancier et odieux dans ses amalgames. Mille sept cents paraphes… petit succès lorsqu’on sait qu’il y a en France près de 290 974 médecins en activité. Y’a pas de quoi sabrer le champagne !

Autre super argument. « Nous ne sommes pas là pour répondre à n’importe quelle demande », nous assène le docteur Galichon, un peu de partie pris en tant que président du Centre catholique des médecins français. Et tout est à l’encan. Arrive alors l’argument massue de la tribune. Il y a de « nombreux professeurs et scientifiques de renom » opposés à la PMA. Qui ? Qui ? Roulement de tambour. La Manif pour tous en cite deux ! Du côté de La Croix, on a cherché à faire parler des médecins opposés à la PMA. On nous les vend souvent comme nombreux, mais manifestement cela ne courre pas les rues. Le journal catholique en a trouvé deux : les docteurs Nogier et Galichon. Et voilà, la boucle est bouclée. C’est toujours surprenant de découvrir que les réacs doutent de l’ordre. En toute contrariété !

 

Pays  :